S09 E04 ~ La liste de course.

 

Youhou, me revoilà. Avec un billet qui ne sert à rien, dirait LdmJ. Mais soyons lucides, le jour où mes billets auront une quelconque utilité, je pourrai prétendre à écrire autre chose que des bêtises …

BREF ! Hier, Mamée m’a demandé de faire ses courses.

Mamée, c’est ma mère en fait, mais comme elle a 80 ans à présent nous avons tous pris l’habitude de l’appeler comme les enfants. Oui, ma mère a 80 ans. Je te vois déjà ricaner derrière l’écran : « Whaaa mais elle a une mère super âgée ! ». La vérité est que  je suis la ravisotte. C’est un mot de patois vosgien qui désigne le dernier enfant d’une fratrie, celui qui est né à bonne distance du précédent. Rhaaaa, je viens de faire un tour sur un site de patois local, et j’apprends que c’est un enfant souvent non désiré 🥺  Quand je pense que toute ma famille m’a souvent surnommée ainsi : MERCI ! Faire une ravisotte, c’est un peu comme si LdmJ et moi faisions aujourd’hui un petit dernier. Hahaha. Non, non, non me souffle-t-on dans l’oreillette. Ceci dit, avec ses antécédents familiaux, ce bébé aurait toutes les chances de devenir une belle jeune femme brillante et agréable. Mais non, non, non. Bon.

Bref, hier Mamée (qui était allée faire sa mise en plis mensuelle) avait laissé sur la table de sa cuisine une liste de course, sa carte de fidélité Ecomarché (ouais je fais du placement de produit … Auchan, Carrefour, Leclerc, l’équilibre céleste des marques est rétabli), et un chèque signé. Oui, un chèque. Ce morceau de papier que seuls les personnes de plus de 80 ans connaissent encore. Et LdmJ. Mais c’est une autre histoire.


*** GÉNÉRIQUE ***

Me voici donc partie direction l’Ecomarché de mon village natal.

Let’s go to the mall !!


Au moins ici, pas de bouchon à l’entrée du supermarché.

Ni de gilet jaune.

Juste une petite dame d’un âge … certain (disons, qu’elle doit avoir deux chéquiers dans son sac et que ce n’est pas LdmJ) et qui marche exactement au milieu de la route. Pile entre la station essence et le champ de vaches. J’arrive donc à destination en roulant à une vitesse approximative de 2,5 km/h. Normal.

Comme je suis assez joueuse, l’idée de faire les courses dans un endroit que je connais peu s’apparente presque à une chasse au trésor. Bon disons plutôt une escape game , ambiance : sortons rapidement de ce hangar où je risque de croiser à tous les coins d’allée une ancienne connaissance : « Oh dis donc, qu’est ce que t’as changé, je t’aurais jamais reconnue!!! » ou une connaissance de ma mère qui donc bien sûr me connait aussi (l’esprit de village) (c’est un peu comme l’esprit de Noel, mais sans l’esprit, ni Noel d’ailleurs).

Oh et puis ça va : je suis pas si âgée : je peux encore faire un enfant, si je veux, d’abord …

Bref je ne compte pas m’attarder.

Comme Mamée est prévoyante, elle a fait sa liste de course dans l’ordre du magasin.

Parfait. Commençons le jeu !

Un kilo de mandarines. Super, sauf que ces clémentines espagnoles ressemblent aux ballons dégonflés qui traînent dans le jardin. Bon je lui prends un carton de 3 kilos de fruits bio (oui, je suis très bobo gauchiasse quand je m’y mets). Au pire je lui mangerai les deux kilos en trop sur le chemin du retour quand je serai bloquée derrière la station essence entre un papy et son déambulateur (et un brin condescendante avec ça).

Je poursuis avec de la salade et des oignons, et j’arrive aux produits frais. Pour l’instant, je suis tout à fait dans les temps impartis. Je trouve rapidement le beurre Président (encore un placement de produit, je compense : Macron, Hollande, Sarkozy) et je dois maintenant dénicher: « Un beurre allégé Saint-Hubert bio » (Saint-Bernard, Saint-François, Sainte-Josette). Là tout se complique, je trouve du Saint-Hubert allégé, du Saint Hubert bio mais PAS de Saint-Hubert allégé ET bio. Inutile de te dire que j’hésite longtemps : Mamée préfère t-elle manger plus sain ou moins gras ? Est-ce vraiment compatible ? Peut-on manger plus sain si c’est plus gras ? Après une intense réflexion, je fais un chifoumi et prend l’allégé.

Next : du jambon sans nitrate. Elle a souligné sans nitrate (oui, je sais que c’est « sans nitrite », mais je ne vais pas lui faire une leçon de chimie en rentrant), par contre, je retourne échanger le Saint Hubert allégé contre le bio.

Rayon suivant : thé vert à la menthe, okay (je prends du bio, pour la peine). La ligne suivante me laisse perplexe : « Tisane en poudre » … Je cherche longuement dans le rayon infusion, mais vraiment je ne vois de tisane en poudre. A quoi cela peut donc bien ressembler ? Un genre de ricoré du pisse-mémé ? J’erre pendant 5 bonnes minutes mais ce niveau de jeu est complètement bloqué : je me décide à demander de l’aide à un ami.

– Euh excusez moi monsieur … qui range un rayon, trois rangées plus loin, je cherche de la tisane en poudre …

– Pardon ?

– Oui, de la … euh  … tisane en poudre. Ma mère en achète ici a priori.

– Vraiment ? Je n’ai jamais entendu parlé de tisane en poudre … En vrac peut-être ?

– Ben c’est pas pareil, elle veut de la poudre … (Putain, mais qu’est-ce que je raconte …)

Le mec me regarde bizarrement (hum) et je lui montre ma liste de course : « Regardez : c’est écrit là … » Il regarde et éclate de rire …

« Je crois que votre mère veut bien de la poudre … mais de sucre … Regardez elle a mis une petite flèche à côté de sucre. »

Mortifiée, je reprends mon bout de papier, et devant son air goguenard, je tente une échappée … digne. Au moins, je ne connais pas ce monsieur.

« Dites donc, votre mère, c’est pas Mme X ? »

Et merde.

« Oui, oui » J’hésite dans le rayon tisane entre camomille dégueulasse …

« Z’êtes sa petite dernière, c’est ça ? »

« Moui, moui »   … ou tilleul, c’est pas bon ça non plus …

« Ben j’vous avais pas reconnu, z’avez changé »

Je lui souris, et prends fenouil immonde.

Après le sucre et la farine, je me demande où se trouve la partie animalerie … Visiblement, elle veut d’autres bestioles à poils :

kwiskas, félix potin …

Enfin, j’arrive à la conclusion de l’aventure (avec une pénalité, car je n’ai pas trouvé de chat … ).

La caissière regarde mon chèque, me regarde, regarde mon chèque, me regarde.

AYÉ…. Je sens venir la question :

« Ben, vous êtes la fille de Mme X ? Z’êtes la plus petite alors ? »

« Oui, oui … Enfin la plus jeune, hein »

« Je ne vous aurais pas reconnue … »

Putain d’esprit village (la prochaine fois, je viendrai maquillée comme un solex volé).

« Et une bonne année hein ! »


*** GÉNÉRIQUE ***

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 thoughts on “S09 E04 ~ La liste de course.

  1. J’y suis allée hier aussi, on aurait pu se voir….. On a du tellement changer qu’on s’est pas reconnue ! Moi G esquivé tt le monde pour une fois ! Sauf la caissière, pas le choix

  2. Arf… j’ai bien ri, je me suis vue du temps où ma mère était encore de ce monde (ou même après car mon frangin et moi on a gardé la maison encore deux ans) et que j’allais faire quelques courses dans son Carrouf Market (ex-Migros, ça date !!) 🙂

    Hey, moi aussi, je suis une ravisotte (mosellane, vive la Lorraine !). On m’a déjà aussi appelée comme ça… Je suis arrivée pratiquement 9 ans après mon frangin, et non désirée…

    Pour la tisane en poudre – avant que je ne vois la liste de courses – je pensais que c’était une boîte de tisane Ricola ! Moi, ça m’arrivait de manger les grains à la cuillère !

    Passez un bon Réveillon 🙂

  3. Je ne suis que joie de te lire 🙂
    Aussi parce que tu m’as fait revivre l’expérience ultime, les courses pour la mémé, obligatoirement dans le bon supermarché, parce que le Royal Ceylan de Lipton de Codec n’a pas le même goût que celui de Carrouf. 20 ans après ça reste curieusement de super souvenirs comme quoi les moments de qualité, c’est imprévisible.
    Du coup je n’ose imaginer quels seront ceux de mes nains 😀
    Belle toute fin d’année à toi !

  4. Bonne année !!

    Message pour LdmJ : moi aussi j’ai un chequier que j’utilise ! Na !

    Sinon .. bah oui … des bonnes petites courses comme ca .. ca manquait hein !

  5. Elle est coquine, ta maman, à ne pas préciser combien de chats elle veut …
    Quant à l’esprit du village de Noel sans esprit de Noel, j’ai aussi ma dose, avec les vieux que tu croises, qu’étaient déjà vieux quand tu y vivais, et les nouveaux, qui te considèrent comme la nouvelle quand ils te croisent … c’est rafraichissant, tout ça !
    Tu nous avais manqué !

  6. bonjour,
    alors voilà, ma principale motivation pour aller travailler le jeudi est l’espoir d’avoir un article, que dis-je, une note, une citation (voire une pauv’ photo floue) de votre seigneurie histoire de me poiler un peu. Ben oui, le jeudi, c’est retour à l’école des « petits amours », et donc ambiance « libérée, délivrée « , j’ai enfin un peu de temps de cerveau disponible. Alors, hop hop hop, on ne laisse pas ses fan dans le désespoir, on se motive pour 2019 🙂
    Gros bécots !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.