S09 E02 ~ Celui qui voulait un anniversaire fort … Boyard. Part Two.

Previously on Game of Mômes :

L’équipe de Fils Cadet, les Vipères-Ouaiiiiis, a maintenant 5 clés en sa possession, il lui reste à déterminer le mot code donc à affronter les tigres, les araignées et les serpents …. ou pas.

3 garçons et 3 filles bien décidés à suivre les conseils de Sophie Davant (Mais c’est quiiii ?)  d’Olivier-Mine-moi-même, à se mesurer au Père-Papa-Noel et à suivre Passe-partout … partout.

Bon je dis ça, je dis rien mais je pense qu’il vaut mieux lire les précédents billets pour bien comprendre l’histoire, c’est ICI  et LA.


*** GÉNÉRIQUE *** 

Le générique Version Game of Mômes … Thrones pardon !

 


2ème partie : La recherche des indices.

Épreuve n°1 : Le retour du Père-Papa-Noël  et du papier crépon (et du chat, donc)

Le Père papa est de retour avec une série de 6 énigmes (énigmes que nous avions trouvées ICI et qui étaient très bien adaptées à leur âge)

Chacune leur tour, les Vipères-Ouais se placent sur la chaise de bureau qui tourne. Un autre enfant se place derrière eux, muni du rouleau de papier crépon. Pendant que le Père Papa dicte son énigme, l’enfant interrogé se fait enrouler dans le papier crépon. Il doit trouver la bonne réponse avant que le papier ne l’englobe complètement.

Je te rassure : nous n’avons étouffé personne dans l’aventure.

En même temps l’enrubanation, l’enrubannement, l’enrubannage (?) était assez lâche :

Voir très lâche …

Les Vipères-Ouais ne répondent juste qu’à 3 énigmes sur les 6 posées. Et cela tombe bien car justement il fallait 3 bonnes réponses pour avoir le premier indice !!!

Oui, c’est bien fait quand même.

1er Indice : MONDE


ET c’est reparti !!!


Épreuve n°2 : Les oeufs Kinder dans l’arbre

J’avoue que pour cette épreuve, nous avons dû donner de notre personne, puisqu’il a fallu acheter 6 oeufs kinder afin de récupérer les petites boites jaunes à l’intérieur. Comme nous ne voulions pas spoiler cette aventure, nous avons dû les manger en louce-dé. Dur, dur.

Bref, ces 6 boîtes jaunes sont maintenant accrochées dans un arbre. Elles contiennent toutes un papier plié en quatre. Le mot code est inscrit sur l’un d’entre eux.

Nous devons choisir un enfant parmi les 6 pour faire cette épreuve … Et bien sûr …

– Moi ?   

– MOI !!!     

– MOI !!!!! »

– MOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

– Maman, c’est mon anniversaire !  

C’est lassant …

Après un plouf , une Vipère-Ouais est désignée pour se faire bander les yeux. Nous la plaçons devant l’arbre et elle doit se laisser guider par les indications des autres pour trouver les œufs puis les ouvrir. Nous mettons un compte à rebours sur mon smartphone. Si elle ne trouve pas le bon papier avant la fin du chrono, il doit s’autodétruire.

Tout à fait.

Je ne te raconte pas comment j’ai pu mettre en place cette petit prouesse technique car la Vipère-Ouais trouve le mot code avant la fin du compte à rebours.

Donc elle arrête le mécanisme d’auto-destruction !

2ème Indice : GAGNANT


C’est reparti !!! HAAA poin-poin-poin HAAAA …. etc


Durant les deux prochaines épreuves, je n’ai pris aucune photo. Mon smartphone faisant office de chronomètre, et mon appareil photo était … loin.

Épreuve n°3 : L’indice caché sous du papier crépon.

Oui, ben il fallait bien rentabilisé l’achat de ses 15 mètres de ruban de crépon …. Hein.

Je sais que Brimbelle avait une idée quant à une éventuelle utilisation, mais je n’étais pas franchement emballée …

Le chat aurait été emballé (dedans).

Au fond d’un saladier, j’ai placé l’indice écrit sur une petite feuille en papier, puis je l’ai recouvert de petits morceaux de papier crépon.

Je fournis une paille aux SIX membres de l’équipe (pas de jaloux cette fois-ci), et chacun leur tour il doivent aspirer un morceau de papier crépon avec leur paille puis le déposer à côté du saladier. Jusqu’à ce qu’il ne reste plus que la feuille indice.

Un petit pénible malin, me fait remarquer qu’il suffit de plonger la main dans le saladier écarter le papier crépon pour trouver l’indice … 🙄

Devant cette tentative de rébellion, je le menace de ne pas participer à l’épreuve ; il prend une paille fissa.

Evidemment tout cela se déroule sous un temps imparti. Là encore l’indice doit s’auto-détruire s’ils ne parviennent pas à le découvrir avant la fin du temps réglementaire. Je ne te dis pas l’angoisse pour celui qui aura la tête au-dessus du saladier au moment de l’auto-destruction du papier …

Devant cette menace, les Vipères-Ouais redoublent de vitesse. Fils Cadet fait son boulet en  soufflant dans la paille au lieu d’aspirer. Du coup les morceaux de papiers crépons s’envolent …

« AHHHH mais on a le droit de faire comme ça aussi ? » demande la vipère rebelle.

Bref, plus vite que prévu ils finissent par découvrir le troisième indice :

3ème Indice : VICTOIRE


Épreuve n°4 : Le bonneteau.

Je me déguise en maître du temps (je mets un masque quoi) (de stormtrooper) (presque donc). Puis je place devant moi trois verres en plastique retourné. Je montre la feuille indice que je glisse sous un des verre. Je fais la manipulation habituelle du bonneteau, je m’étais entraînée avec Brimbelle :

J’avoue que je suis assez fière de moi, car j’ai été plutôt rapide. HAHA, les enfants, alors ? Où est l’indice ?

Les Vipère-Ouais me regardent interloqués. Enfin je devrais plutôt dire : les Vipères-Ouais me regardent comme si j’étais une demeurée. Je ne comprends pas trop pourquoi …

– Ben maman, finit par me dire Fils Cadet, l’indice est sous le verre d’Emmet, depuis le début…

Pour plus de fun (hum), j’avais voulu utiliser les verres Légo des garçons. Mais comment dire … pour jouer au bonneteau, c’est mieux d’utiliser trois verres identiques.

Bref ils ont trouvé l’indice facilement 😣.

4ème Indice : PREMIER


Épreuve n°5 : La cuisine de Willy-LdmJ

Le père-Papa-Noël a juste eu besoin d’enlever sa barbe en plumes d’oiseau-atchoum, pour se transformer en Willy-LdmJ, le cuisiner du fort. Oui, nous avions utilisé mon tablier de cuisine dégueulasse pour faire la toge du Père-Papa.

Je te rappelle le principe  : les candidats doivent manger les mets que leur propose Willy afin de récupérer l’indice.

Menu du Jour :

  • Œil de poisson
  • Caca de Tigre.

Bon je te rassure, pour le caca de tigre, Willy n’a pas été fouillé dans la litière de Brimbelle (d’ailleurs, notre chat n’en a pas, puisqu’il fait tous ses besoins dans mes fleurs de jardin) (plaisir d’offrir). Les crottes de tigre étaient de simples morceaux de céréales  enrobés de chocolat (trouvés dans le commerce), quand à l’œil de poisson, nous avions déposé une pointe de confiture de fraise sur un litchi coupé en deux.

Avant de commencer l’épreuve , je demande aux enfants s’ils ne sont  pas allergiques aux fruits exotiques. Ils n’en ont aucune idée. O-Kay.

En même temps, autant je savais que le caca de tigre aurait du succès, autant j’avais un doute sur l’œil de poisson …

Alors que choisis-tu, petit padawan ?

Nous venions de visionner une vidéo Youtube les pires moments de la cuisine de Willy, de quoi bien les écœurer avant de débuter. Ouais, on est joueurs.

Et finalement : les yeux de poissons ont aussi leur succès :

Ils ont même tout mangé …

Ah, il y a un verre du bonneteau qui traîne encore derrière eux …

Pas d’œdème de Quincke plus tard, nous pouvons  leur offrir le 5ème et dernier indice :

5ème Indice : FOOTBALL


TADAAAAM, nous voici donc réuni devant la salle au trésor (le garage) et on s’y croirait :

 

Les Vipères-Ouaiiiis doivent d’abord placer les clés dans l’endroit dédié.

A la base j’avais prévu des punaises en forme de pointes afin qu’ils puissent y accrocher délicatement chacune des clés trouvées. Sauf qu’ils préfèrent faire des trous dans mon tableau en liège, le niquant à tout jamais.

RIP petit tableau parti trop tôt …

Ensuite ils doivent déterminer le mot code grâce aux indices glanés : monde – gagnant – victoire – premier – football (je me suis vaguement inspiré d’un événement qui a eu lieu au début de l’été).

– C’est la France , c’est la France qui a gagné la coupe du monde !

Ah oui,  merde, cela marche aussi. Pas grave, Olivier-Minne-moi-même trouve une parade (il a été gardien dans une autre vie) : « Nan, il faut un nom commun, pas un nom propre »

– C’est quoi un nom propre ?

– Ouais, bon, c’est pas FRANCE  le mot code, trouvez autre chose !

– Moi je pensais Champion, parce que : Champion du monde, champion de football, le premier c’est le champion, c’est le gagnant, c’est la victoire bref : CHAMPION. Mais c’est pas cà …

Olivier Mine-moi-même intervient encore une fois :

– Mais s…. pourquoi tu penses que c’est pas ça ?

– Ben on est 6, alors qu’il y a huit lettres.

– Mais c’est pas grave, il y a les boulets !

– Ben y’a des boulets partout …

Il ne vise personne (je crois), mais c’est vrai qu’à cause du vent, j’ai mis des cailloux sur toutes les lettres …

– C’est pas grave Willy et moi, on va vous aider ! On sera 8 !

Et les voilà partis se placer. Pendant ce temps, je mets en route la  super musique « Felindra tête de Tigre » :

A la fin du dernier gling gling stressant, j’appuie fort à propos sur la télécommande placée dans ma poche, et le garage s’ouvre !

J’avoue : ça le fait grave … (sii tu n’as pas de porte de garage électrique, ça ne marche pas pareil forcément).

A l’intérieur du garage, nous avons placé sur une table, la cabane du tigre brimbelle (tigre que nous avions enfermé) (il roupillait sur notre lit) :

… dans laquelle Passe- Partout envoie les bonbons euh … les boyards pardon.

Je place ma balance de cuisine devant la porte de garage, et j’attends les Vipères-Ouais avant que la porte ne se referme.

Je filme ce grand moment, d’ailleurs en voilà un petit morceau (le reste est coupé car nous y voyions les enfants) :

 

Cela méritait bien un dernier cri de guerre : Les VIPERES OUAIIIIIIIIIIS


**** Fin de l’aventure ****

C’est vrai qu’il n’y avait pas d’araignée ni de serpent (à part 6 vipères), et que le tigre est finalement parti s’allonger sur un  lit mais les enfants se sont tout de même bien amusés.

Fils Cadet m’a affirmé qu’il s’agissait du meilleur anniversaire de toute sa vie !

Cela fait plaisir, surtout que nous nous étions donné un peu de mal quand même.


 

CONCLUSION :

Le gâteau de gaufres était censé représenté Fort Boyard et sa vigie, mais les Vipères-Ouais ont déclarés qu’elle ne le reconnaissait pas du tout …

Ils sont durs quand même 😉


*** GÉNÉRIQUE DE FIN ***

Allez je repars dans les années 90 pour clôturer cette série de trois billets !

J’en profite pour glisser un GRAND merci à toutes les lectrices qui m’ont donné des idées d’épreuve : Elysabeth,

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 thoughts on “S09 E02 ~ Celui qui voulait un anniversaire fort … Boyard. Part Two.

  1. Ah ha ha ha, j’ai eu la même déconvenue en faisant le bonneteau avec des gobelets en plastique… tous de couleurs différentes… c’te looooooose !
    Comme ça fait du bien de sentir qu’on n’est pas seule à avoir ce grand moment ! *pleure encore de rire*

    Sinon, il déchirait tout cet anniv !!!

  2. Alors là, j’applaudis des mains et des pieds, si si, ça vaut bien ça ! Tu m’étonnes que c’était un super anniversaire (purée, la pression pour l’an prochain 😉 )
    Et vous vous êtes des super parents !

  3. Je suis vraiment impressionné ! Quelle qualité de réalisation !
    Moi aussi j’aimerai ca pour mon anniversaire !

    Sinon il manquait la tyrolienne qui descend du toit vers le jardin, et aussi le saut a l’élastique non ? Prochaine fois !

  4. Qu’est-ce que j’ai ri avec les verres pour le bonneteau (et la barbe du Père-papa) ! La prochaine fois tu t’entraîneras pour faire comme les vrais magiciens: mettre l’indice sous le verre d’Emmet, mais le faire apparaître sous un autre!
    Dommage tu n’aies pas quelques enfants de plus, ça nous ferait plus d’articles d’anniversaires à savourer sur ton blog 😉

  5. Aaaa je suis déçue ! Jusqu’au bout j’étais tellement à fond que j’envisageais de faire le même type d’anniversaire à mon fils… mais je n’ai pas de porte de garage électrique ! Blague à part bravo, quelle organisation au top. Bon mis à part l’épreuve bonneteau, c’était plutôt réussi. Et comme toujours j’ai bien rit à ta façon de raconter !

  6. Ha punaise, que c’était bon de te lire !! Ponctué de Michael Scott, c’est délicieux (presque autant que 6 kinder surprise …)
    Quand j’ai lu le premier indice, j’ai angoissé que les enfants ne sachent pas écrire « Griezman » (Grizzman ? Greizmann ? …), mais, ouf, heureusement que les règles du jeux sont strictes (j’en pouffe encore …), et entretemps j’étais trop occupée à pleurer de rire face au bonneteau et de tristesse face au tableau de liège …
    (et pour le 06 du BF, c’est QUAND TU VEUX, HEIN)(c’est pour une amie)(elle insiste je crois)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.