S09 E02 ~ Celui qui voulait un anniversaire fort … Boyard. Part One.

Previously on Game of Mômes :

L’équipe de Fils Cadet, les Vipères-Ouaiiiiis, est prête à affronter les péripéties qui l’attendent, afin d’atteindre la salle au trésor ! 3 garçons et 3 filles bien décidés à suivre les conseils de Sophie Davant (Mais c’est quiiii ?)  d’Olivier Mine, à se mesurer au Père-Papa-Noel et à suivre Passe-partout … partout.

Bon je dis ça, je dis rien mais je pense qu’il vaut mieux lire le précédent billet pour bien comprendre l’histoire, c’est ICI.


A la fin du dernier épisode, j’avais posé quelques questions sur le déroulement de l’aventure d’aujourd’hui :

  • Les enfants vont-ils s’entortiller dans la pelote de laine et le papier crépon ?

  • Y aura t-il des araignées ? des serpents ? Un tigre ? Des yeux de poissons ?

  • Pourquoi des spaghettis ?

  • Qui est ce beau mec avec son truc en plumes ?

  • Quel sera le mot code ?

L’interactivité a très bien fonctionné, puisque plusieurs lecteurs ont répondu (oui, bon deux).

Céline, Franck 😉

Leurs réponses seront le fil rouge de l’aventure.


*** GÉNÉRIQUE ***

Fils Cadet a voulu imposé quelques musiques à son après-midi d’anniversaire.

– Maman, quand on court, je veux la musique qui fait « HAAAA, poinpoinpoin, HAAAA poinpoinpoin »  … Sachant que le « HAAAAAAA » ressemblait au souffle d’un chat asthmatique en fin de vie 🤔

Cette musique s’appelle : « Course d’un point à un autre » (celui qui a inventé ce titre est un grand original) (respect).


Axelle, une lectrice m’ayant écrit dernièrement que j’étais peut-être une littéraire refoulée …

(Je rappelle pour ceux qui ne suivent pas que je suis prof de maths)

… mon récit s’articulera donc autour de trois parties : thèse (les clés) ; antithèse (les indices), synthèse (la salle au trésor) et la synthèse de la synthèse : le gâteau, car c’est important de bien conclure une histoire.


Introduction

Il fait un temps superbe en ce 29 septembre à Winterfell , et pas loin de 25°(réchauffement climatique toussa) (le grand été n’en finit plus). J’ai donc prévu énormément d’épreuves dehors.

J’aurais aimé agrémenté mon récit de nombreuses photos, mais je n’ai pas eu trop, trop le temps d’en faire. Tu as déjà vu Sophie Davant avec un smartphone ? Non.

Il y en aura quand même un peu, mal cadrées et floues (of course), mais c’est l’intention moche qui compte (je dirais même plus : l’insta-tention).


1ère partie : La recherche des clés.

Épreuve n°1 : La chaise de bureau, le vase et les gobelets d’eau.

Matériel à prévoir :

  • Une toute petite clé attachée à un bouchon en liège avec du scotch :

Seule photo disponible, j’ai perdu la clé depuis (on se demande pourquoi d’ailleurs)

  • Un vase évasé <– une assonance ! (C’est de la faute d’Axelle s’il y a des références littéraire 😉  ) qui contient en son fond le bouchon de liège avec la clé.

  • Une chaise de bureau qui tourne (c’est plus rigolo).
  • Des gobelets d’eau posés sur une table proche.

L’épreuve se déroule sur la terrasse. Chaque enfant doit faire un tour de chaise de bureau, prendre un gobelet d’eau sur la table et essayer de marcher droit pour aller remplir le vase qui est posé dans l’herbe un peu plus loin. Au fur et à mesure, le bouchon avec la clé doit remonter jusqu’à devenir accessible à leurs petites mains. Toute ressemblance avec une épreuve de Fort Boyard n’est pas fortuite.

Evidemment, ils ne font pas qu’un seul tour de chaise de bureau mais plutôt une bonne dizaine. Il faut imaginer que pour chaque candidat, les 5 autres enfants font tourner leur camarade de façon complètement hystérique (je te laisse imaginer). Heureusement nous ne perdons aucune vipère-ouaiiis dans l’aventure. Personne ne titube pour s’écraser contre la rembarde métallique de la terrasse (oui, je le craignais un peu quand même).

L’épreuve est bien dosée … en eau (c’est moi qui l’avait préparée, donc c’est normal) puisque c’est seulement au 6ème passage que la clé est accessible. Et c’est à ce moment crucial que la clé décide (oui, toute seule) de se détacher de son bouchon en liège pour couler tout au fond du vase …

Déception du public momesque :

– HAAAN ,on a perdu la clé elle est à nouveau au fond !!!

– Halala, c’est raté !!!

Devant tant d’injustice (et parce qu’elle se sent un peu responsable de la non tenue du morceau de scotch posé à la va-vite), Sophie-Davant-moi-même leur parle du plan B : renverser le vase par terre pour récupérer la clé.

– On pouvait faire comme çà ???

…Yes

BREF : Une première clé qui mérite bien un petit cri de guerre : « Les VIPEEEEERES OUAAAAAAIS »


*** COUPURE PUBLICITAIRE ***

Smartphone en main, Passe-Partout-Fils Aîné met la musique « HAAA poin poin poin HAAA … » pour emmener les enfants vers la prochaine épreuve. Comme l’endroit à atteindre se trouve à 3 mètres de la terrasse où nous sommes, je lui demande de prendre des rallongis (après vérification, ce mot existe vraiment O___O) .

Les enfants réalisent en courant 3 fois le tour de la maison …

On leur fait coucou à chaque passage.


Épreuve n°2 : Les jarres.

Ils arrivent essoufflés devant quatre pots de fleurs recouverts de sacs plastiques.

« HAAN mais pourquoi on a couru ? C’était juste à côté. »

Bref.

Pour l’épreuve des jarres, il faut prévoir ça :

Oui, des sacs poubelles posés sur une pelouse cramée …

Et je n’ai presque pas honte de mettre une photo de quatre sacs poubelles sur le blog. Presque. A l’intérieur, se trouvent des pots de fleurs remplis de trucs beurk. Le tout est fermé par un chouchou à cheveux. Dans les jarres : de la farine et de l’eau (pour l’effet pâteux) , des roller pop et de l’eau (pour l’effet gluant), des sacs plastiques coupés en petits morceaux et de l’eau (pour l’effet méduse) , des spaghettis froids (parce que chaud, c’est dangereux).

Je n’avais prévu aucun sens de passage, ni même aucune règle d’ailleurs. Du coup, ils se sont tous jetés ensemble sur les sacs poubelles. Ce qui a provoqué un beau bazar. Voilà quelques-unes de leurs réactions :

Visiblement, ces enfants n’aiment pas les spaghettis, c’est étonnant.

Comme je suis une vilaine, j’avais mis des leurres :

Aucune idée de ce que c’est (quoique, cela doit être un truc pour produit à bulles) en tout cas ce n’était pas une clé et il y en avait trois comme çà.

Ils finissent tout de même par trouver la vraie clé … cachée dans les spaghettis , évidemment.

L’avis des lecteurs sur cette épreuve :

Céline  : « les spaghettis double fonction : bocal à beurk et repas du soir… Faut pas gâcher la nourriture ! »

Oui alors, nous avons finalement jugé préférable de jeter les spaghettis visitées par 6 paires de mains recouvertes de farine et de roller pop mouillés.

ET et ET combien de clé Passe-Partout ?

 « Les VIPEEEEERES OUAAAAAAIS »

 


Épreuve n°3 : Le parcours en papier crépon.

Les voilà repartis pour un tour de HAAAAAA-poinpoinpoin-HAAAAAA pour finalement s’arrêter devant une cellule du fort (on me souffle dans l’oreillette qu’il s’agit peut-être de la chambre de Passe-Partout).

Matériel à prévoir :

  • Une clepsydre à scotcher sur le chambranle de la porte (et ouais, tu assures ou tu assures pas) (faut choisir).

Disons que c’est peut-être le sablier des enfants pour se brosser les dents. Peut-être. Ou pas. C’est bleu en tout cas.

  • Du papier crépon en ruban que tu scotches un peu partout dans la pièce (faut aussi prévoir un gros stock de scotch).
(On peut aussi mettre la cellule en bordel pour compliquer la progression du candidat) (Ici elle l’était déjà, merci Passe-Partout)
  • Un déguisement de chevalier (ou autre) comprenant un masque, et des accessoires comme une épée et un bouclier. On avait aussi prévu de grosses chaussures de LdmJ.

Le candidat choisi pour réaliser l’épreuve doit enfiler l’équipement complet (chaussures taille 44 comprises) et franchir les différents rubans sans toucher le papier crépon. La clé est accrochée sur le mur en face.

Comme je le confiais dans le précédent épisode, notre chat Brimbelle a été le premier testeur de cette cellule du fort, et il l’a trouvée … fort  … à son gout. Il n’a malheureusement pas trouvé la clé car il est resté bloqué dans le papier crépon.

Nous l’avons donc enfermé dans la cave avec la Boule … Prisonnier le chat !

Bref. Nous voici devant cette porte pour l’instant fermée. Il faut choisir un candidat parmi les 6 vipères-ouaiiiiiis. Evidemment, ils veulent tous faire l’épreuve …

Ouais.

6 enfants qui hurlent de concert.

1 élu et 5 déçus.

– Moi ?   

– MOI !!!     

– MOI !!!!! »

– MOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

– Maman, c’est mon anniversaire !  

Je choisis … une fille  (celle qui hurle le moins).

… qui réussit facilement l’épreuve avant la fin du brossage de dent de Fils Cadet de la clepsyyyyyyyyyydre !!! La clepsyyyyydre !!!!  Finalement, nous les laissons absolument TOUS faire l’épreuve. Ils sont contents, et cela nous fait maintenant 3 clés !!!

 « Les VIPEEEEERES OUAAAAAAIIIIIIS »

 

L’avis des lecteurs sur cette épreuve :

 Céline: « papier crépon 0 / chat récidiviste 1 »


Épreuve n°4 : L’énigme du Père-Papa -Noel

Et voilà, si tu n’as pas lu le précédent épisode tu ne comprends pas pourquoi ce nom …

Matériel à prévoir :

  • Ce mec  (mais désolé c’est le mien) serti d’une barbe boa en plumes.
Serti aussi d’un tablier de cuisine.
  • Une énigme (un truc pas trop dur, c’est mieux).

Normalement un seul candidat doit répondre à l’énigme mais vu que :

– Moi ?   

– MOI !!!     

– MOI !!!!! »

– MOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

– Maman, c’est mon anniversaire !  

– 

Je leur ai donc dit qu’il pouvait donner une réponse collégiale mixte.

Avant (il y a fort boyard longtemps ) le Père-Papa se trouvait dans la vigie et menaçait de balancer la clé aux requins … On fait donc revivre cette expérience traumatisante aux Vipères-Ouaiiiis :

L’avis des lecteurs sur le Père-Papa-Noël :

Céline : « Moi on m’a toujours dit de me méfier des zinconnus… Donc le mec en blanc, là je le sens pas du tout, mais bon… C’est vous qui voyez »

Franck : « Trop poilu .. il me fait pas rever ! »

Agathe : « C’est le Père Papa Noël croisé avec un Jedi albinos »


Épreuve n°5 : Le fil d’Ariane.

Je dois avouer que j’ai donné de ma personne pour réussir à préparer convenablement cette épreuve, vu que le chat, Passe-Partout et le Père-Papa-Noel se sont tous pris les pieds dedans avant l’arrivée des Vipères-ouaiiiiis. J’ai dû donc replacer 3 fois le fil … D’ailleurs si j’avais appelé cette épreuve : le fil de Sisyphe, j’aurais été plus proche de la réalité  🤔

Matériel à prévoir :

  • Un fil
  • Des élastiques (autant que de participants) et pris dans le dernier élastique : la cinquième  clé.

Le principe est de faire passer le fil dans divers endroits, les enfants le suivent grâce à l’élastique qui glisse dessus. Le dernier libère donc la clé.

Chaque candidat doit donc tenir un élastique  et suivre le fil de Sisyphe dans les méandres du fort. Je pense … naïvement … que toutes les vipères-ouaiiiis participant à cette épreuve, il n’y aura aucune querelle. Hahaha. Sophie-Davant-de-peu-de-foi. ILS VEULENT TOUS AVOIR LE DERNIER ÉLASTIQUE : CELUI AVEC LA CLÉ.

– Moi ?   

– MOI !!!     

– MOI !!!!! »

– MOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

– Maman, c’est mon anniversaire !  

– Là, j’ai abdiqué, et les ai laissé se débrouiller …

Après cette grosse pagaille, les voici partis : ils passent dans la cabane sous l’escalier (celle de Harry Potter) :

La main de celui qui a décroché le dernier élastique … après une âpre bataille.

Puis ils passent dans la cave, où tout se complique car un énorme bouchon se met en place …

J’avais voulu faire passer le fil dans une chaise, mais il s’est entortillé  dedans (BRIMBELLE ????) (fallait pas le mettre prisonnier dans la cave aussi). Je suis à deux doigts de dégainer le plan B (la paire de ciseaux) (« OUI, on peut faire comme ça aussi, les enfants !!! ») mais heureusement ils se sortent eux-même de cette mauvaise passe. Et c’est reparti !!!

Bon là j’avoue sur cette photo, je ne sais pas si tu visualises quelque-chose … C’est de l’Art Cavesque contemporain.

La suite est plus facile, le premier qui atteint l’arrivée (en haut des escaliers) coupe le fil et attend le reste de ses camarades

jusqu’à la clé finale :

ET DE CINQ !!!!

Et figure-toi que justement, il faut 5 clés pour ouvrir la salle au trésor du fort !!!


Il ne reste plus qu’à glaner quelques indices pour trouver le mot code, et franchement je t’aurais bien raconté la suite aujourd’hui, mais , MAIS …  MAIS. Je préfère le publier dans une deuxième partie (principalement, car c’est long à écrire tout de même).

To be continued …


*** GÉNÉRIQUE ***

Je ne pose pas de questions cette fois-ci mais je te laisse quand même sur cette interrogation : Vais-je réussir à écrire la suite pour la semaine prochaine ?

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 thoughts on “S09 E02 ~ Celui qui voulait un anniversaire fort … Boyard. Part One.

  1. C’est chaud patate côté période de l’année non ? ON approche de la fin du 3ème trimestre si je ne me trompe pas, la période où tous les profs ou presque se rendent compte qu’ils n’ont pas assez de notes pour le bulletin (oui, je sais, théoriquement il n’y a plus de notes, amis bon, il faut bien remplir les bulletins quand même !) Et puis il y a peut-être des rencontres parents-profs aussi dans l’air ?
    Mais bon, nul doute qu’en prof de math émérite, tu gère le temps comme une championne (la clepsyyyyyyydre) donc je table sur la suite la semaine prochaine !

  2. La suite ! La suite ! La suite !
    Je ris en les imaginant faire 3 fois le tour de la maison pour finalement revenir presque au point de départ !! Et le sablier brossage de dents… euh…la clepsydre, elle m’a achevée !!!! 🙂 🙂 🙂
    Hâte de lire la suite !

  3. Rolalala, quel suspens ! Je voulais commenter le précédent épisode (j’avais même mis un rappel!), mais le temps me manque (et l’ordi bug chez nous). J’adore te lire, je me suis refait un petit épisode cirque il n’y a pas longtemps, juste pour me mettre en joie et pour me souvenir qu’il faut que je tienne bon face à mes enfants pour ne pas y aller ! Trèves de plaisantrailles, je dis aussi rallongis et je soutiens que ça existe ! (parce que mes raccourcis finissent toujours en rallongis!)
    C’est vrai que Père Papa Noël fait un peu flipper, mais je crois que c’est à cause de ses cheveux, je ne vois pas ce que ça pourrait être d’autres !
    Par contre en bonne observatrice, je vois qu’il y a des jumelles, elles auraient pu faire blanche et rouge ! (Ah on me dit dans l’oreillette, qu’elles étaient plutôt jaune !)
    Mes enfants sont encore un peu petits et ne regardent pas encore les replay de FB (mais plutôt ceux des Pyjamasques !), mais j’adorerais préparer un anniversaire Fort Boyard, avec plein d’épreuves, bon par contre, je n’ai pas tout compris pour la clé avec le fil, mais j’ai bien compris qu’il ne fallait pas de chat ! Bon, on vote pour un 3ème, voir un 4ème épisode ! Avec toujours autant de photos moches et floues (hahahaha) Le redoux est annoncé, tu ne va pas commencer ton hibernation ?!
    Allez, à la semaine prochaine !

      1. Ah flute , j’ai mal expliqué le fil de Sisyphe ^^’
        Merci pour ton commentaire super sympa ! Cela me fait vraiment plaisir.
        Je vais essayer de te réexpliquer pour le fil : il est attaché en deux endroits différents de la maison, sur ce fil j’ai glissé 6 élastiques : au début du parcours, chaque enfant prend un élastique dans ses mains et doit le faire glisser le long du fil jusqu’à l’arrivée. Le premier arrivé coupe le fil (une paire de ciseaux est à sa disposition) et attend ses petit camarades en tenant le fil , chaque enfant arrive avec son élastique et le sort du parcours. Le dernier élastique contient en plus la clé qui se trouve ainsi libérée (délivrééeee) 😀
        As-tu compris ?

  4. Mais oui, tu vas réussir à publier la suite pour la semaine prochaine ! … il le faut, TU M’ENTENDS ?? IL LE FAUUUUT !!! (#accro) (et fière d’apparaître dans un de tes posts) (il était temps, après tout le mal que je me donne pour me faire remarquer…)

  5. Ouf … je viens enfin lire la suite !! moi je dirais que t’es encore laaaarge pour publier le prochain épisode cette semaine, il te reste …. demain … hihi.

    Ton loulou a dû être enchanté de cet anniversaire ! Faut pas que je laisse entrevoir à mes asticots qu’il est possible de se décarcasser autant pour organiser un truc pareil !!!!

    Alors, suite au prochain épisode !

  6. Bien tout ca ! Ecoutes .. c’est ok je t’embauche pour l’anniversaire du mien ! Juillet .. l’ecole sera finie ! Merci a toi !

    Et oui bien sur … tu seras dans les clous pour ecrire la fin .. comment imaginer nous laisser seuls comme ca, sur notre faim ! Tu n’es pas cruelle quand meme ?

Répondre à LN Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.