Enquète exclusive #11 : Quand j’étais petite

Pour répondre à cet amusant billet de Sabine, qui raconte quelques-unes de ses croyances enfantines, voici les miennes :

Quand j’étais petite, j’ai longtemps cru que les messieurs qui se dégarnissait au sommet du crâne allait bientôt mourir.
Plus ils perdaient de cheveux, plus ils se rapprochaient de leur dernière heure.

J’avais déjà une logique très enfantine :  j’avais demandé à mon papa pourquoi certains hommes perdaient leur cheveux, il m’avait répondu :
– Parce qu’ils sont vieux.

J’avais demandé à ma maman, pourquoi les gens mourrait et elle m’avait répondu :
– Cela arrive mais seulement quand ils sont très vieux.

J’en avais déduit ( par transitivité ) ( Fun with Maths ) que les messieurs qui se dégarnissaient étaient en phase pré-mortelle.

Cela m’a longtemps inquiétée : je ne comprenais pas pourquoi mes parents ne s’angoissaient pas quand ils disaient que tel ou tel de leur copain commençait à perdre ses cheveux ( cela les faisait même … sourire ! )
Il ont compris le problème le jour où j’ai crié au beau milieu de la messe :
 » Regarde Maman, MACHIN il va mourir : il n’a presque plus de cheveux «  ( honte parentale ).

 

Herman et Charles du « Qui Est-ce ? »,  ils n’en ont plus pour très longtemps ….

 

Quand j’étais petite, je croyais que Dorothée avait joué dans Star Wars à cause de sa très vilaine chanson sur les ewoks.

Sinon, je peux confier aussi une anecdote  » Quand j’étais ado  » ?

Je croyais que la chanson du groupe Noir Désir «  Aux Sombres Héros de l’Amer «  s’intitulait   » Ho Sombrero de la Mer  » et, si je voyais bien le rapport avec le côté marin, je ne comprenais pas ce qu’un Sombrero venait faire dans cette histoire.

D’ailleurs un Tee-Shirt a été créé avec ce visuel ( nous devions donc être nombreux dans ce cas ) :

Rendez-vous sur Hellocoton !

25 thoughts on “Enquète exclusive #11 : Quand j’étais petite

  1. mdr pour les hommes qui se perdent leur cheveux. (mon homme trouve qu’il perd ses cheveux, faut que je m’inquiète lol)
    alors pour la chanson de noir désir, je te rejoins, j’ai longtemps cru que s’était sombrero de la mer

  2. Pour le sombrero pareil! et un autre du genre: le Vendée Globe je croyais que c’était le Vent des Globes (je n’étais pas en Vendée à l’époque je te rassure)

  3. Je vous rejoins aussi pour le sombrero de la Mer 🙂 Vlà seulement que je découvre la vérité vraie lol.
    Pour le coup du Vendée Globe j’ai longtps cru aussi au Vent des Globes (ça paraissait logique vu que ce sont des voiliers qui vont le tour du globe lol)

  4. Pour le sombrero, j’ai eu la réponse avant d’entendre la chanson parce qu’on a eu les paroles en cours de musique (je n’ecoutais pas de radio « jeune ») mais je pense qu’ils l’ont fait exprès, la chanson est quand même bourrée de jeux de mots. Par contre je rejoins Suzanne pour le Vendée Globe !

    1. Je pense qu’ils l’ont voulu, ils n’ont pas forcément la même appréciation du jeu de mot que nous. Moi je l’aime bien celui-là. Et puis il nous aide à nous rappeler que certains mots ont un h aspiré (même si en général c’est plutôt sur hérisson, haricot et handicapé qu’on fait la faute). Peut-être qu’ils ont commencé la chanson par un jeu de mot où l’on sent bien que l’interprétation phonique la plus facile n’a pas de sens pour inciter à creuser un peu ?
      D’ailleurs il y en a de pires dans le reste de la chanson : « au fond des nuits sereines ne vois-tu rien venir ?  » (sereine / soeur Anne).
      Une explication est proposée ici http://www.esraonline.com/index.php?pagination=view_article&id=628 elle me semble assez juste.

  5. Dans le genre « j’ai pas compris les paroles » j’en ai une pelletée comme ça, il faut dire que mon père aimait chanter de l’opérette et de l’opéra bouffe, avec un tas de mot qu’on n’est pas forcément censé connaître à 5 ans.
    Donc par exemple, si le baromètre, ça l’amuse de monter, et qu’il annonce l’été et les vacances, c’est forcément un monsieur. Et j’aurais bien aimé savoir pourquoi il frappait le sol avec « MES » souliers et pas les siens. (Par contre le bonheur qui guette au seuil de la porte, j’avais très bien saisi que c’était une métaphore). C’est comme ça que j’avais interprété « la bonne auberge du cheval blanc »…

  6. Très fort le coup du sombrero ^^

    (Sinon moi quand je suis passée de « petite » à « ado », j’étais persuadée qu’on nous arnaquait sur le lait parce que les packs m’ont paru d’un seul coup beaucoup plus petits que dans mon enfance – j’ai eu le déclic en une seule nuit la différence de taille fut impressionnante)

    Pour les cheveux, ma mère m’a tout de suite expliqué que les pauvres garçons avait un cycle de vie capillaire deux à trois fois plus courts que celui des femmes (2 ans vs 6 ans en moyenne) et que nous avions le droit à un certain nombre de cycles pas plus (comme les poules ont le droit de pondre un certain nombre d’oeufs – autre conversation intéressante ^^). résultat, les hommes utilisent leurs cartouches plus rapidement. En ce moment je fais un test pour connaitre la durée de mes cycles capillaires (pour l’instant je sais qu’ils tiennent au moins 6,5 ans) voilà pourquoi je m’étale un peu :p

    1. Effectivement, tu es une fine connaisseuse du cuir chevelu. Parfois j’essaie certaines coiffures que tu proposes, et ben ce n’est pas évident ( mes cheveux sont rebelles ). Aucune idée de mes cycles, j’espère aussi long que les tiens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.