S09 E06 ~ Quand je serais grand, j’serai Chris Martiiiin ou bien pilote de formule un …

*** GÉNÉRIQUE ***

***

Ouais faudrait savoir ce que tu veux …

Si tu me suis depuis 6 ans (merci) , tu as sans doute déjà lu au hasard d’un de mes billets que le premier mot de Fils Aîné fut « bogo ».

Il avait dans les 15 mois et venait de tomber amoureux pour la première fois. D’une certaine Bogo.

Je me souviens de ce moment comme si c’était il y a 10 ans (gloups). Il était dans mes bras et nous regardions par la fenêtre de sa chambre, telles deux grands-mères avides de commérages. En fait j’essayais simplement de calmer un gros chagrin (un duplo qui ne s’enfilait pas dans un autre, probablement), et j’avais déjà remarqué que la vision de la rue depuis sa fenêtre l’apaisait …

J’avais pris l’habitude de décrire ce que je voyais par la fenêtre :

« Regarde le chat qui traverse la rue »

« Regarde, c’est la voisine qui rentre du travail, elle va garer sa twingo devant la maison »

(une petite mémère je te dis) (… moi …  pas la voisine)

Quand soudain, mon fils s’est écrié : « BOGO, BOGO » avec des yeux énamourés vers la voisine. C’est son premier vrai mot. Autant dire que j’étais à la fois extatique (une jeune mère qui ne dort pas beaucoup s’émerveille de peu) et perplexe.

La voisine était rentrée chez elle qu’il continuait à montrer la rue de son doigt boudiné en s’écriant « BOGOOOOO »

Oui, il ne parlait pas de la voisine, mais bien de sa voiture : une twingo.

Son premier amour …

A 18 mois, les dames de la crèche m’ont confié – perplexes – qu’il regardait sans cesse par la grande baie vitrée … Cette dernière donnait sur une rue très passante : « A vu bogo maman »

A 24 mois, il connaissait toutes les lettres et tous les chiffres parce qu’il les lisait sur les plaques d’immatriculation.

A 4 ans, il connaissait toutes les marques de voitures.

A 7 ans tous les modèles de chaque marque, et voulait conduire des engins de chantiers :

A 8 ans, il avait appris les années de construction de chaque modèle.

Aujourd’hui à 11 ans, il est capable de dire le nombre de voitures commercialisés de certains modèles assez rares :

« Oh maman, j’ai vu une BM M850, tu te rends compte qu’il n’y en a que 452 dans le monde !!! « 

Il est devenu un phénomène de foire dans la famille :

« Fils Aîné ???? Mon cousin s’est acheté une nouvelle voiture, il veut que tu devines la marque et le modèle, rien qu’en regardant ses enjoliveurs, attention on va te fermer les yeux … » (Il ne se trompe jamais …)

« Fils Aîné ???? Ma sœur veut s’acheter une hybride, peux-tu lui faire un comparatif des différents modèles ? » (Oui, il peut …)

Il peut déterminer la marque et le modèle de n’importe quelle voiture à 100 mètres de distance. Il a des yeux d’aigle et une patience de dingue : « Hier j’ai vu une Alpine passé devant la maison, j’attends pour voir si elle revient ».

Une Alpine … Je ne savais même pas que c’était une voiture (j’aurais plus parié sur une vache, mais bon …)

Bref je m’égare (comme d’habitude) mais le fait est qu’il lui a tout de suite semblé que sa passion devait nécessairement le conduire (hahaha, quel jeu de mot pourri, cela me manquait) à son futur métier. Et c’est de ce sujet dont je voulais te parler.

Ainsi après avoir voulu devenir conducteur d’engin de chantier, il a bifurqué (merveilleux) pour vouloir devenir pilote de course.

Chouette …  🙄

Evidemment, le genre de pilote qui gagne des courses et qui est mondialement connu. Tant qu’à faire.

A cette époque il a commencé à regarder compulsivement les rallyes retransmis à la télévision (merci le replay) et à acheter des magazines type auto-moto en vide-grenier. Oui, tu peux trouver dans nos toilettes de la mort  énormément de magazines de voitures : c’est plutôt classe chez moi.

Nous lui avons offert quelques expériences de karting (quelques, hein, parce que cela coûte une roue … pour 10 minutes d’éclate …) Et justement, je ne m’éclatais pas trop en bord de piste :

Puis nous avons décidé de l’emmener voir de vrais rallyes (l’abnégation parentale tout ça) et là le miracle s’est produit : Il a DÉ-TES-TÉ !!!

Parce qu’il y a une chose que notre hypersensible abhorre par dessus tout : ce sont les bruits stridents (genre un aboiement), ou les bruits sourds et persistants (comme un moteur débridé de voiture de course IRL) (à la télé : c’était pas pareil …).

Ce fut un gros choc pour lui. (Et un énorme soulagement pour moi).

Oui, je lui ai remonté le moral.

Après trois années à se persuader qu’il deviendrait le nouveau Sébastien Loeb, il a donc dû complètement se réinventer :

Là tout de suite : c’est moins bruyant …

Par contre, il y a une partie de son futur métier sur lequel il est resté intransigeant : la célébrité.

Alors comme il commençait à grattouiller la guitare de sa maman (guitare laissée à l’abandon depuis 2005), et qu’il écoutait en boucle Coldplay, il s’est dit : « Ben tiens je vais devenir le chanteur guitariste d’un groupe … célèbre. »

#BloggueusePasInstagrammable

Afin de le dégoûter complètement de ce choix, nous aurions pu l’emmener dans un vrai concert de rock (qui n’est pas l’endroit le plus safe pour les oreilles) (maintenant qu’on a pigé le truc, hein). Mais nous avons préféré le laisser rêver un peu (une année complète quand même).

Et puis l’an dernier, il s’est dit que cela ne lui correspondait pas. Il fallait qu’il puisse mêler sa passion automobile à son projet d’orientation (oui, je parle comme une Prof Principale de troisième en fin d’année scolaire) (ne m’oubliez pas).

Donc comme une autre de ses passions est de … bien manger (passion honorable en soi), il s’est dit : « Tiens, je vais devenir : conducteur de food truck itinérant : comme cela , je pourrai conduire autant que je veux et bien bouffer »

Ils sont toujours en phase, hein …

Mais je lui ai expliqué qu’il faudrait qu’il FASSE à manger et… bon finalement, comme il déteste venir nous aider en cuisine (contrairement à son frère), il s’est retrouvé une fois de plus désemparé.

Oui, parce que Fils Aîné doit tout planifier : le programme exact de sa journée, comme le plan ultime pour son avenir professionnel : « J’ai peur de ne pas trouver quoi faire comme métier et rester sans rien faire à la maison ».

Effectivement c’est un plan assez effrayant (surtout pour ses parents >.< )

Un midi, il est rentré du collège surexcité : « Ça y est, je sais : Je vais devenir moniteur d’auto-école »

Le fait qu’il ne sache pas encore conduire lui-même ne l’a pas découragé. Pour cela aussi il a un plan : conduite accompagnée à partir de 15 ans (T’es d’accord hein papa ?) (bon ben okay) (nous sommes faibles) ; puis permis à 17 ans (il parait qu’on peut quand on a fait la conduite accompagnée) (j’en savais rien, mais lui il sait) ; ensuite bah … il doit bien y avoir une université pour devenir moniteur d’auto-école, hein maman ? Euh non.

Comme j’étais peu convaincue par son projet (j’ai détesté mes deux moniteurs d’auto-école) (le premier buvait … True story … et la seconde s’est gentiment foutu de ma gueule pendant un an) (a priori j’étais nulle) (pff), j’ai pris les choses en main.

Je lui ai donc glissé sur son bureau un de ses beauf-magazines (ouais, moi aussi j’ai fini par les feuilleter sur le trône de fer) ouvert sur la page d’un article qui répertoriait tous les métiers liés à l’automobile (oh ben alors …mais quel hasard). Article dans lequel j’avais entouré la partie consacrée à l’ingénierie automobile (mon deuxième prénom est Subtile).

Curieusement mon plan machiavélique a parfaitement fonctionné (oui, c’est rare que cela marche) (n’est pas Cersey qui veut) et aujourd’hui il est complètement à fond. Il s’est même déjà renseigné auprès d’un concessionnaire automobile pour faire son stage de troisième (oui, il est en 5ème) (mais OSEF). Il passera certainement une semaine chez Mercedes donc (tant qu’à faire, hein) et il leur a dit qu’il voulait devenir ingénieur automobile (du haut de son 1m40 c’était rigolo).

Je pense que d’ici son bac il aura encore le temps d’avoir quelques autres idées farfelues (à 7 ans il a voulu devenir le premier homme à franchir la ceinture d’astéroïdes …).

Pour terminer une petite anecdote qui nous a beaucoup fait rire il y a quelques semaines, je l’avais notée sur la page facebook du blog. Comme je te l’expliquais, Fils Aîné s’inquiète régulièrement de son avenir, et donc ce matin là, il planifiait sa future vie personnelle : « Plus tard, j’espère que je serai ingénieur automobile, comme cela je gagnerai beaucoup d’argent et je pourrai m’acheter une berline pour promener mes enfants … Et ma femme. »
Fils Cadet lui a alors rétorqué  « Si tu en as une. … 😈 »
Mais Fils Aîné ne s’est pas démonté :   » Ah oui, oui oui, j’en aurai une ! J’aime pas les monospaces … Je préfère les berlines ! »

(Je crois qu’il n’a pas compris pourquoi, mais nous étions tous morts de rire).


*** GÉNÉRIQUE ***

Et bonne reprise de GoT les copains !!!  (une pensée particulière à Mathilde) (hahaha).

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 thoughts on “S09 E06 ~ Quand je serais grand, j’serai Chris Martiiiin ou bien pilote de formule un …

  1. Je vote pour qu’il devienne ingénieur automobile ET qu’il nous trouve le moyen de faire des voitures silencieuses qui roulent sans polluer 🙂

    Concernant les vocations, depuis le CE2, mon « petit dernier » (1,81m à la dernière mesure et actuellement en 2nde) voulait être boulanger pâtissier, avec deux options rajoutées en cours de 3ème (vegan et en Allemagne) et sa passion le poussait à s’entraîner joyeusement avec nous (et on a plutôt apprécié 😉 ). Et puis là, sur ce début 2019, il a effectué un virage et veut désormais être coach sportif (au Luxembourg de préférence, ça paye mieux)(et il s’entraîne sur lui, sur un pote, sur sa sœur et sur moi 😉 ).

    Rdv dans quelques années pour voir ce que ça donne (j’ai eu un frangin qui voulait être chercheur de squelettes de dinosaures pendant des années et qui est désormais artiste plieur de papier http://aureleduda.com/ )

  2. Mince si j’avais su je lui aurai demandé son avis avant de m’acheter une voiture électrique … 🙂 En tout cas quelque soit son choix final, je trouve ça bien qu’il ait des idées.
    Super journée qui s’annonce avec cette lecture qui met de bonne humeur et le soleil qui se montre ici (oui j’habite loin de Winterfell

  3. Faut viser directement les voitures volantes … ou carrement un autre moyen de locomotion ! En tout cas c’est cool qu’il sache ! Le mien veut faire des robots !

  4. Moi je passe mon temps à leur dire de ne pas s’en faire qu’ils ont largement le temps de savoir ce qu’ils feront plus tard, j’ai moi-même passé de nombreuses années « sans but » si ce n’est la filière générale lol et 4 ans de fac « dans le vent »

    1. Je ne demanderais pas mieux -_- Sauf que mon grand stressé a ABSOLUMENT besoin de savoir ce qu’il veut faire plus tard (comme je l’expliquais il a besoin de toujours tout planifier).
      Le deuxième s’en moque, c’est plus facile effectivement (et moi aussi dans l’absolu : cela m’est égal … surtout à leurs âges …)

  5. Merci, de nous faire partager les rêves de ton Fils….
    Comme à mon habitude je t’ai lue pendant ma pause déjeuner, j’ai failli m’étouffer 3 fois en riant…heureusement j’ai fini ton article avant de prendre mon café (beaucoup trop risqué pour le bureau, l’ordi, ma dignité!).
    Au plaisir de lire tes nouvelles aventures!

  6. Ah, le retour, je suis contente ! Ca me manquait !
    J’ai rigolé avec « Bogo », parce que le mien a dit « Tateur », « Y » et « Kakou » avant « Maman », soit respectivement : le tracteur, Yves notre voisin agriculteur et Kakou son chien ! A 2 ans, il avait un retard de langage, mais pouvait trouver une fourche sur tous les livres d’histoire qu’on lisait. Et hier en rentrant de l’école, il m’a dit qu’il voulait un camion semi, mais pas pour le travail, seulement pour aller à la déchetterie ou déménager et qu’il ne voulait plus être policier mais bien fermier et grâce à son semi remorque, il transporterait ses bottes de foin ! Il a 7 ans. Voilà ! Pas de stress ici, mais toujours cette passion pour les vaches et les engins, mais pas jusqu’à connaître les races de toutes les vaches ! Par contre j’ai une cotte, des bottes, une casquette et un gilet jaune dans mon coffre de voiture au cas où ce petit bonhomme aurait un gros manque, parce qu’on a déménagé et qu’on n’est plus à côté de cette ferme, mais on peut toujours y retourner, pour qu’il y passe 1 ou 2h ! Sinon, chez nous c’est le papa qui est cuisinier !

  7. Fils aîné m’épate autant qu’il doit t’épuiser, parfois … Cette quête du métier-de-plus-tard, je la trouve si ardue pour les enfants, pour la bonne raison qu’ils n’ont conscience que d’un tout petit pourcentage des métiers qui existent … sans compter tous les métiers qui n’existent pas encore !!
    Quand j’étais enfant, comment aurais-je pu savoir que je travaillerais dans les énergies renouvelables ?? (mais je voulais « sauver la planète », donc challenge accepted !)
    Pourvu qu’il conserve cette belle motivation et détermination, il ira loin dans la vie (il me rappelle mon petit frère … qui va loin dans la vie !)

Répondre à Fr@nk Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.