S09 E05 ~ NFS, chimie sucrée, bobo …

Avertissement : les faits écrits dans ce billet se sont déroulés par un bel après-midi de Printemps, il y a déjà deux ans. Alors que je cherchais l’inspiration, j’ai eu l’idée lumineuse de fouiller dans mes vieux brouillons. J’ai ri comme une bécasse en lisant le début, je me suis dit que vous aussi (peut-être) (j’ai un humour un peu pourri).

—————————————————————————————————————————————————————————————

Les Mômes jouaient tranquillement au vélo dans la cour derrière la maison,  alors que je dormais lisais dans un transat.

Quand soudain.

Mais si. Toi aussi tu connais ces bruits … Au commencement, le couinement caractéristique d’un vélo qui se mange du bitume. Puis un enfant qui reprend sa respiration … longtemps …. et enfin … ce long cri déchirant qui t’éclate le tympan.

{ BWAHHHHBWAHHHBWAHHH}

Bref Fils Cadet était tombé.

*** GÉNÉRIQUE ***

J’arrive en courant et m’adresse aussitôt à Fils Aîné :

  • Qu’est-ce qu’on a ?
  • Chute, chute, à l’arrière du peloton, mains en avant …
  • AÏÏÏË, cela va être moche … Rien à la tête ?
  • Non, à part ces cris …

{ BWAHHHHBWAHHHBWAHHH}

  • As-tu appliqué les premiers secours ?
  • OUI ! J’ai arrêté la circulation dans la cour (c’est-à-dire mon vélo et le chat ) et pratiqué immédiatement un « SOUFFLE SOUFFLE sur le bobo » mais … il continue de pleurer.
  • C’est bien. Va chercher tout de suite le kit de premier secours, s’il te plait.

Fils Aîné part en courant.

  • Fils Cadet montre-moi la main droite. Non celle que tu caches.
  • JE VEUX PAS, Y’A DU SANG !!!
  • Ahlala, effectivement je vois une goutte.

Il ouvre enfin la main. Tous ses doigts bougent, mais une grande éraflure apparaît : la peau est enlevé sur au moins … 2 mm².

  • Hum il va falloir être fort mon enfant. Il y a même deux minuscules gravillons plantés dedans.
  • BWAHHHHBWAHHHBWAHHH
  • Je sais, je sais.

Fils Aîné revient.

  • Qu’as-tu trouvé ?
  • La trousse à pharmacie …
  • ET ?
  • Oui … Un carambar et une tête brulée.
  • C’est tout ?
  • Ben c’est tout ce qui reste de mon anniversaire …
  • Bon sang, je ne sais pas si je vais pouvoir le soigner convenablement dans ces conditions … Espérons au moins qu’il nous reste quelques pansements qui se décollent bien …
  • Non …. Papa a utilisé le dernier quand il s’est ouvert le doigt … avec une feuille de papier …
  • ARGHHHH . Ce manque de moyens est affligeant !

Fils Cadet enfourne entre deux sanglots le carambar, les pleurs cessent un peu. Je sors la pince à épiler et enlève les graviers. Le sucre rapide fonctionne bien. Tout juste si Fils Cadet tremblote de la main.

  • C’est bien mon chaton. A présent, je vais passer à l’étape plus délicate.
  • Je vais désinfecter la plaie.
  • BWAHHHHBWAHHHBWAHHH

Je me retourne vers mon assistant :

  • Ça craint, je pense que nous allons passer à la dose d’anti-douleur suivante : file-moi la Tête brulée. Le taux d’acidité devrait juguler la brûlure de l’antiseptique.

{ BWAHHHHBWAHHHBWAHHH}

  • … Ben …

{ BWAHHHHBWAHHHBWAHHH}

  • QUOI ? Ça presse Fils Aîné !!!! Nos oreilles peuvent ne pas survivre !!!

{ BWAHHHHBWAHHHBWAHHH}

  • Non, mais … je suis en train de le manger en fait …

{ BWAHHHHBWAHHHBWAHHH}

  • BEN QUOI??? Pourquoi il aurait eu droit à mes deux derniers bonbons d’anniversaire !!! HEIN !!! SI CA SE TROUVE IL A FAIT EXPRÈS DE TOMBER RIEN QUE POUR LES MANGER !!! TOUTES LES EXCUSES SONT BONNES, HEIN FILS CADET ?????
  • Tu es renvoyé Fils Aîné !!! … Mais avant, va me chercher de l’arnica en tube …

Nous attendons longtemps … Je prépare l’opération suivante : de l’antiseptique qui est censé ne pas piquer (mais qui pique quand même) sur un morceau de coton.

Fils Aîné revient avec un tube de granules d’homépathie… qui n’est pas de l’arnica …

  • Ben j’ai pas trouvé, y’avait plus que ça …
  • QUAND JE VOUS DIS QUE JE MANQUE DE MOYENS DANS CETTE MAISON : aucun traitement adapté ! un personnel incompétent ! Quelle misère …

Fils Cadet, dont les sanglots s’étaient calmés, repart de plus belle …

  • Y’A PLUS D’ARNICA { BWAHHHHBWAHHHBWAHHH}
  • C’est pas grave : Fils Aîné a trouvé des granules de  … Arrêtedechialum en 5CH *, c’est exactement pareil !
  • T’es sûre, renifle-t-il.
  • Certaine !

Il enfourne 5 granules d’un truc qui est censé calmer les diarrhées …  les diarrhées lacrymales, quoi … Hum.

Effectivement, le sucre fait son office, et l’enfant se laisse soigner sa main. Tout juste râle-t-il un peu quand il découvre le pansement :

  • Ah non, c’est les vieux qui ne se décollent pas …
  • Oui, ben chaque chose en son temps. On le décollera ce soir.

Je colle le patch.

  • Je vais appliquer le dernier soin.
  • BOUIIIIIII.

Et un ÉNORME bisou magique plus tard, tout est rentré en ordre dans la cour .

  • EUH maman ? Je pourrais avoir un ballon à gonfler ? Pour me consoler tout à fait …
  • TU VOIS QU’IL EN PROFITE !!!


*** GÉNÉRIQUE DE FIN ****

Parce qu’un passage de cet épisode m’a inspiré … Je te laisse deviner lequel.

 

L’arretedechialum fut inventé par Marie des Mamanstestent. Merci 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 thoughts on “S09 E05 ~ NFS, chimie sucrée, bobo …

  1. Quelle équipe de soignas hors pair !!! Pour le matériel on se croirait à la maison, je n’ai jamais ce q’u’ il faut pour soigner …
    J’ai bien ri, merci beaucoup ..)

  2. Mais c’est clair que Fils cadet a fait exprès de tomber pour avoir les bonbons !

    Par contre .. c’est dur pour moi de soigner les plaies sans tourner de l’œil aussi et dire mais nan ça va pas faire mal alors que j’en grimace déjà !

  3. Comment ?! Pas de N.F.S., ni de Chimie-Iono ?! Où sont les 3 culots de O négatif, et la perf, bordel, OU EST LA PERF ?? … (C’est moi, ou les enfants de nos jours ne sont pas aussi nostalgiques que nous ? …)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.