S07 E20 ~ FN ! Souffrance ! Qu’on est (pas) bien en France ! C’est l’heure de changer la monnaie … enfin les monnaies, oui parce qu’il y en aura deux et …

Cette semaine, je devais écrire un billet sur les chats. C’était une promesse de campagne bloguesque écrite dans mon précédent épisode … mais je ne pourrai pas la tenir … De toute façon, les promesses n’engagent que ceux qui y croient 😛

Franchement, je n’arrive plus à penser à autre chose qu’à cet entre-deux-tours présidentiel.

Tout me ramène à cette élection.

En ce moment même, Fils Cadet regarde un épisode de C’est Pas Sorcier sur « La peur des araignées » et quand j’entends Sabine déclarer : « Cette espèce représente un vrai danger pour l’homme » … Je pense à Marine Le Pen …

Bref. Tu vois le genre.


*** GÉNÉRIQUE ***

J’avais décidé de ne pas en parler, de ne pas rebondir sur les différents commentaires que je peux lire ici où là. De rester stoïque.

Tu te rappelles cet épisode de Friends quand Chandler prend comme résolution de Nouvelle Année de ne pas se moquer de ses amis pendant une semaine ?

A la fin de l’épisode il craque, et lâche tout ce qu’il a retenu pendant une semaine :


Ben voila, je suis Chandler.

Je craque et balance pèle-mêle tout ce que je retiens depuis 10 jours. Comme je dispose d’un petit espace de parole rien qu’à moi, j’en profite. Libre à toi de me lire ou pas. De me trouver moralisatrice ou pas.


Voici les quelques réflexions lues ou entendues qui m’ont fait réagir :

« Je suis de gauche, j’ai toujours voté à gauche, mais là je vais voter Le Pen parce qu’il faut que ça pète ! »

#TristesseInfinie

Voter Le Pen, c’est cautionner le racisme et cet abject discours de préférence national.

Oui cela va péter. Dès le soir de l’élection : les ratonnades pourront (re)commencer. Notamment dans mon quartier, dont la population multi-ethnique est très présente. Combien de personnes se verront insultées, prises à parti, agressées ?

Il suffit de regarder les électeurs bas du front, les vrais de vrais, les tarés, ceux de la première heure, ceux qui veulent l’épuration, ceux qui rêvent de foutre dehors toute personne non-blanche même si elle est autant française qu’eux.

Les électeurs de Le Pen me foutent la trouille. Ils sont malades. Malades de haine. Eh oui, ils peuvent tout faire péter.


« Je suis de droite, et je ne voterai pas Macron parce que c’est un homme de gauche. »

 

File:7816435 HIMYM - Whaaat.gif

Bon okay, mais sinon tu as lu son programme ?

Non mais je veux dire, vraiment ?

Là, j’abandonne.


« De toute façon, Le Pen ne pourra gouverner vu qu’elle devra cohabiter … »

Ben tiens.

Déjà nous sommes dans une République qui a été construite pour donner un maximum de pouvoir au Président (ce qui n’est pas le cas aux Etats-Unis, où la cour suprême peut retoquer les lois de l’autre taré Trump). En plus, on lui laisse la clé de l’Elysée avec tout en main : l’Etat d’urgence notamment ainsi que la loi renseignement.

Et cerise sur le gâteau, dans son programme, le parti d’extrême droite propose la mise en place d’une « proportionnelle intégrale », qui lui assurerait une meilleure représentation au Parlement. « Si la nouvelle Assemblée nous est hostile, nous changerons la loi électorale par un référendum organisé dès l’été prochain, puis la Présidente dissoudra l’Assemblée », a indiqué au Canard Enchaîné Gilles Lebreton, député européen FN et membre du « conseil stratégique de campagne » de Marine Le Pen.

Youhou, ce n’est même pas une intox, ils le disent tranquille. OKLM.


« Le fascisme et l’ultra-libéralisme, c’est pareil ! »

Ben non.

Je suis désolée, et même si je ne cautionne absolument pas la plupart des mesures de Macron et que j’ai envie de me foutre la tête contre le mur quand je l’entends parler du chômage et de sa loi travail qu’il veut faire passer par ordonnance … Ben, je ne peux pas le mettre sur le même plan que l’autre.

Concrètement (je dis concrètement, car il suffit de se renseigner auprès des administrés de Fréjus, Béziers, et autres …), le FN au pouvoir c’est  : la censure de la presse, l’arrêt des subvention aux associations qui ne sont pas conformes à leurs souhaits (trop pour les droits des femmes, trop politisées, trop multiraciales, et ce n’est pas exhaustif) , le frein sur la culture, le blocage des partis d’opposition, la banalisation de la parole raciste …

Non, on ne peut pas penser que le FN est un parti comme un autre  … Parce que l’ultra-libéralisme rendra le pouvoir dans 5 ans, l’autre : on ne peut pas le savoir !


« Ni Marine, Ni Macron. »

Mais pourquoi l’appeler Marine ? Pour quoi ne pas dire « Ni Le Pen, Ni Macron ». L’appeler par son prénom, c’est cautionner ce qu’elle veut représenter, et au passage nier sa filiation. Quelqu’un de proche du « peuple ». LOL.


Et puis tant que nous sommes dans le Ni-Ni :

« Ni Patrie, Ni Patron. »

Mais quel rapport entre la patrie et les patrons ? (A part le fait que effectivement, cela commence pareil) (clap clap pour la trouvaille).

« Ni chat, ni chien » je peux comprendre … (et cela commence pareil aussi) (je suis trop forte).

Par contre : « Ni Tabouret, ni Grand-Mère », j’ai plus de mal.

Résultat de recherche d'images pour "kamoulox gif"

Là, je comprends mieux.

 

Pour moi décider de ne pas voter (ou voter blanc ou voter nul) revient à dire : « Je  suis indifférent au résultat de Dimanche : Que ce soit Le Pen ou Macron qui gagne, ce sera pareil »

Alors si on le pense, okay.

Mais si on se dit plutôt  :


« Macron n’a pas besoin de mon vote pour passer. »

J’ai du mal à l’avaler.

Parce que dire cela, revient tout de même à avouer que l’on préférerait une victoire de Macron, mais qu’on compte bien sur les autres pour faire le sale boulot et se boucher le nez. ALORS OUI, cela me rend légèrement énervée. Et c’est mon droit également d’être fâchée.

Parce que NON, je n’irai pas de gaieté de cœur voter pour Emmanuel Macron.

Je n’ai pas oublié Chirac en 2002, et je vois bien que Macron ne nous tend même pas une perche avant ce deuxième tour.

OUI, j’ai la rage.

Au vu des derniers sondages, on peut penser raisonnablement que Macron n’a pas forcément besoin de notre voix pour s’imposer assez confortablement. Cependant, les pourcentages se resserrent, et si le choix de l’abstention ou du vote blanc continue de progresser, il existe bien un réel danger …

J’ai lu ce qu’écrivait certains scientifiques, et ce scénario n’est pas impossible. C’est peu probable certes, mais pas impossible.

Même si c’est plus favorable pour elle qu’actuellement, supposons que Le Pen aient 44% d’intention de vote, sa base électorale étant solide, on peut estimé que 90% de ceux qui déclarent aller voter pour elle le feront réellement. A l’inverse le socle électoral de Macron est plus fragile, si  30% de ceux qui disent vouloir voter pour Macron se décide finalement pour le vote blanc, nul ou l’abstention … alors mécaniquement Marine Le Pen l’emporterait de quelques dixième de %

#PasFunWithMaths

Oui, cela me fout la trouille et la gerbe, et j’ai le droit de le dire aussi.

Si on ne va pas voter parce qu’on pense que c’est large, il faut se demander combien feront ce calcul …


« Voter pour Macron maintenant, c’est le meilleur moyen d’avoir Le Pen en 2022 »

Ouais possible. Mais ne pas voter pour Macron maintenant, c’est le meilleur moyen d’avoir Le Pen … en 2017 !!!

#Fatigue


« Au vu de la consultation des Insoumis, 60% des électeurs de Mélenchon choisiront l’abstention ou voteront blanc dimanche »

Alors, je reviens encore avec mes mathématiques, parce que ce raccourci m’énerve. On parle de 60% d’une partie des électeurs de Mélenchon, et la partie sans doute la plus engagée.

243 128 ont répondu à cette consultation.

7 060 885 personne ont voté pour Mélenchon le 23 avril.

243 128 / 7 060 885 * 100 = 3,5

Ce qui signifie que nous nous basons sur 3,5% de l’électorat de Mélenchon. #FunWithMaths

Ce n’est pas très représentatif tout de même … Donc on se calme aussi.

(et encore j’ai arrondi largement).


 

« Si on en est là, c’est à cause du vote utile, alors démerdez-vous. »

Mais de quel « vote utile » parlons-nous réellement ?

Quid de tous les électeurs du PS qui ont voté pour Mélenchon, parce que c’était sans doute le seul espoir pour la gauche ? Peut-on parler de vote utile ? C’est de leur faute alors ?

Dans mon entourage proche, les électeurs de Mélenchon ont longuement hésité avec Benoît Hamon et pour certains c’est la volonté de jarter Le Pen et Fillon qui les ont fait se décider pour Méluche. Oui, on peut parler de vote utile. Par contre, toujours dans mon entourage, et j’ai bien conscience que ce n’est pas représentatif de la société dans son ensemble, ceux qui ont voté pour Macron étaient convaincus par sa politique, et n’ont certainement pas eu le sentiment de voter utile.

Il y a eu sans doute un vote utile Macron mais PAS forcément chez les électeurs de gauche. Ne nous trompons pas d’adversaire.


« De toute façon, si ce qu’elle fait ne nous plait pas, on descendra dans la rue ! »

Oui, c’est sûr mais il y a un léger problème : il faudra encore en avoir le droit. Dans son programme Mme Le Pen est contre le droit de manifestation et quand tu auras des gars cinglés du GUD face à toi, ce sera beaucoup moins rigolo de crier « Ni patrie, ni patron ».

Bien sûr que les manifestations contre la loi travail ont été réprimées de façon beaucoup trop musclée, oui ce n’est pas normal mais j’ai l’intuition qu’avec le FN, la répression augmentera d’un cran (de sûreté) :

ça fait rêver non ? NON !(photo prise dans la ville FN de Béziers)

 

« Voter contre Le PEN (et pas « pour Macron ») c’est pas se trahir, c’est juste se foutre un gilet pare-balles avant de descendre dans la rue »

 

J’ai lu cette conclusion sur Twitter dans ce thread percutant :

 

(il faut cliquer sur le tweet pour tout lire 😉 ) :


*** GÉNÉRIQUE de FIN ***

T’ai-je déjà dit que j’adore la chanson du vendredi de Frédéric Fromet  ?

« Je hais ces couples qui nous rappellent des heures sombres ♫♪♫
Le 7 mai aucun doute, je vote contre ♫♪♫ »
#MemeSiCaFaitChier

Je retourne dans ma grotte jusqu’à dimanche soir.

Mais ça m’a fait du bien de balancer tout cela 😀

 

PS (post-scriptum hein, pas le parti politique exsangue): pour les quelques trolls qui parfois zonent ici  : je modère les commentaires, et certains passent directement à la poubelle sans que je ne les voie (j’adore mes nouveaux filtres 😀 ), alors ne perdez pas votre temps …

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

30 thoughts on “S07 E20 ~ FN ! Souffrance ! Qu’on est (pas) bien en France ! C’est l’heure de changer la monnaie … enfin les monnaies, oui parce qu’il y en aura deux et …

  1. Merci d’avoir si bien résumé ce que je pense depuis plusieurs jours. J’ai peur pour dimanche et les années qui viennent.
    bisous

  2. Tu prêches une convaincue. Ca va faire mal de voter Macron (plus que Chirac même), mais ça me ferait encore plus mal de participer à laisser passer le Pen en votant blanc !

  3. Merci, je ne suis pas certaine que je serais allée au bout d’un billet sur les chats 🙂 Un peu d’humour, c’est à ça que je me bats ces derniers jours, seule arme contre ma peur. Ma peur qui est la tienne également.

  4. Même peur du résultat ici.
    La carte de séjour de mon mari – en France depuis ses dix ans mais qui n’a jamais fait sa demande de nationalité française… Phobie administrative (mais on paie nos impôts, la phobie n’ayant pas la même limite pour tous …) – cette carte donc et les deux petits bouts encore tout innocents et insouciants n’arrangent rien.
    J’entends finalement peu de personnes autour de moi qui veulent se battre pour empêcher le fn de passer, pas de manifs comme en 2002… Le fn s’est normalisé quoi. Comme disait mon mari hier, dans tous les cas, quelque soit le résultat dimanche, dans quelques mois on, la France, les français vont redescendre dans la rue pour protester, pour manifester leur mécontentement, pour négocier les lois quoi et il vaut mieux négocier avec macron!
    J’ai regardé le débat moi, enfin presque avec un deux ans malade, pourquoi? Je ne sais pas , besoin de comprendre, d’analyser. Les électeurs le pen auront entendu ce qu’ils voulaient entendre, sans surprise. Les électeurs macron aussi je pense. Quant aux indécis, ceux qui pourraient vraiment faire pencher la balance… Ils n’ont certainement pas regardé!
    Conclusion, la carte de séjour de mon mari peut, qui sait, devenir une porte de sortie , le cas échéant …
    Signé une française, une électrice légèrement pas inquiète…

    1. Je comprends ton inquiétude … Moi, je trouve qu’elle a été pitoyable hier soir et elle a convaincu quelques indécis de mon entourage à faire barrage. Si cela peut te rassurer un petit peu 😉
      Bisous !

  5. Bon ben je ne suis pas française… mais je me permets quand même un com parce que bon… la France m’importe quand même un peu beaucoup (et accessoirement, de mon côté de la frontière, l’engouement populiste se dirige vers l’extrême gauche… et que j’ai toujours envie de rappeler aux gens que « houhou, dans extrême gauche, il y a le mot extrême… que les 2 élus du PTB au parlement wallon n’en foutent pas une… qu’ils sont bien dans l’opposition à critiquer mais que leur filer les clés du château, avec un vrai pouvoir ce n’est peut-être pas des plus indiqué… et que non, les billets de banque ça ne poussent pas dans les arbres… et meeerde je pensais que si ^^ » ) Bref, je digresse… mais c’est le stress… (Zenopia, poète dans l’âme ^^), le stress de voir monter le populisme et le nationalisme à 2 balles un peu partout, le stress de laisser ce monde là à ma gosse (tu me diras que l’ultra libéralisme ce n’est pas mieux… mais bon… en fait je ne sais plus…) J’ai juste envie de dire courage et bonne chance… Et puis aussi, je fais chier tout le monde avec ça pour l’instant mais j’invite quand même tous ceux qui veulent voter extrême à aller voir The Handmaid’s Tale (qui décrit bien les dérives d’une société extrême… #vomir…) Bisous et, vraiment, courage…

  6. Merci d’avoir mis des mots sur des sentiment présents chez moi depuis des jours/semaines.
    Une question qui me noue les tripes depuis avant le 1er tour déjà : comment on expliquera ça à nos enfants ?
    Comment si le FN passe je pourrais regarder mon fils en face et lui expliquer que non, finalement, il n’aura plus le droit de faire certaines choses, plus le droit de se marier avec qui il veut, que sa copine n’aura plus accès à une contraception gratuite, que ses copains qui ne sont pas de la même couleur que lui risquent de s’en prendre encore plus plein la tronche, qu’on laissera des gamins crever en Syrie ou ailleurs parce que faut pas déconner la France des Droits de l’Homme, c’est pas celle de tous les Hommes… Que la France pour laquelle ses arrières grands parents se sont battus dans les maquis donnera le pouvoir à ceux qu’ils ont combattu si courageusement…
    J’ai peur.
    Et j’irai voter dimanche, peut-être avec des regrets, d’autres craintes, une boule au ventre… mais la certitude que si besoin est de descendre dans la rue ce sera sans peur, comme tu le dis si bien.
    On s’est battu pour le droit de vote, bordel, alors votons.

  7. Tellement d’accord avec toi. J’ai tenté le même genre de billet sur mon blog mais l’ai fait comme d’habitude avec beaucoup moins de talent (et non, ce n’est ni de la fausse modestie, ni de la flatterie); je suis moi aussi obsédée par cet entre-deux tours, je dévore littéralement tous les articles en parlant de mediapart, je suis accrochée aux analyses de France Inter, j’en rêve la nuit (jai rêvé une fois qu’ELLE passait, et encore cette nuit qu’elle était favorite dans les sondages). Je n’ai pas envie de faire la morale à qui que ce soit puisque le vote est encore libre mais, oserais-je parler d’irresponsabilité en prenant le risque insensé de laisser le pouvoir au FN?

  8. Merci! Je n’en peux plus des justifications des abstentionnistes. Ne pas voter contre elle c’est comme nier toutes les horreurs du FN… et les dangers qu’il représente… pour ma famille entre autre. Si le FN passe, c’est le signal pour tous ces refoulés racistes de se lâcher… de se faire du noir, de l’arabe, du juif etc. Je trouve cette idée terrifiante. Alors quand on me dit que Macron est aussi Pire que le Pen, je vois rouge.

  9. Alors personnellement, je vote blanc dans trois jours, en réalité, et je me permets de répondre à ce mail, car j’ai quelques désaccords à exprimer (mis je vous respecte, hein, j’ai juste une opinion différente), et du coup, je serai un peu longue :

    1) « Je suis de gauche, j’ai toujours voté à gauche, mais là je vais voter Le Pen parce qu’il faut que ça pète ! »
    -> C’est malheureusement le cas depuis longtemps. Parce qu’aucun autre parti au pouvoir ne s’est préoccupé des classes moyennes ; quant aux classes les plus pauvres, disons que ça dépend.

    2) Les électeurs de Le Pen me foutent la trouille. Ils sont malades. Malades de haine.
    -> Ca veut dire qu’il y a beaucoup de malades en France ! Parfois, je me rends compte que quelqu’un que je connais depuis longtemps vote Le Pen, eh ben je ne m’en serais jamais rendue compte. D’ailleurs, techniquement, la plupart des membres du FN et e ses cadres sont membres depuis moins de quatre ou six ans, et fort heureusement, les vieux collabos des pogroms sont morts (ou en déambulateur).

    3) « De toute façon, Le Pen ne pourra gouverner … »
    EN effet. Un copain américain était dévasté lors de l’élection de Trump et se voyait déjà revenu aux pires heures de l’histoire (européenne ; aux States, dans les années 40, ça allait) ; sauf qu’en réalité, Trump ne peut pas faire passer grand chose, parce qu’il y a une constitution, dans ce pays (et parce que comme Marine Le Pen, ses électeurs sont bien peu nombreux à être d’anciens membres du Klu-klux-Klan, et comporte surtout pas mal de gens simplement désespérés). Du copu, ça répond par anticipation à tes craintes sur le droit de manifester.

    4) « Le fascisme et l’ultra-libéralisme, c’est pareil ! » Ben non.
    Effectivement, sauf qu’en l’état actuel des choses, j’ai beau n’avoir aucune sympathie pour MLP et pas envie du tout de voter pour elle, elle ne parle ni de race pure, ni d’espace vital, FN = Hitler / nazisme / fascime, du but en blanc, c’est très réducteur, et tellement caricatural… que bien souvent, ça fait le jeu du FN, comme toute diabolisation outrancière.

    Alors que concrètement, Macron est bien plus dangereux, car il a le Cac 40, le MEDEF, l’union Européenne et Merkel tout prêts à avaliser et applaudir ses objectif de dérèglementation et de précarisation, et à l’aider de leur mieux.

    … et entre nous, quand un VTC malpayé, qui ne cotise pas pour sa retraite (ou un chauffeur de taxi qui n’arrive plus à joindre les deux bouts à cause d’uber) entend tout le gratin politico-médiatique l’appeler à voter Macron parce que le FN, c’est mal, les probabilités montent en flèche pour que le VTC ou le chauffeur de taxi, méprisé par ses donneurs de leçons qui ne comprendront jamais rien à sa vie, dise fuck et vote FN.

    5) 30% de ceux qui disent vouloir voter pour Macron se décide finalement pour le vote blanc, nul ou l’abstention … alors mécaniquement Marine Le Pen l’emporterait de quelques dixième de %
    C’est prévu dans les sondages. Les sondeurs savent l’électorat Macron plus volatile (et plus facilement avoué au téléphone) que celui de Le Pen, et ils rectifient en fonction. Et ils gardent bien précieusement leurs données brutes de côté.

    6) Il y a eu sans doute un vote utile Macron mais PAS forcément chez les électeurs de gauche. Ne nous trompons pas d’adversaire.
    Je le déplore, mais un grand nombre d’électeurs de gauche (en général, soit des gens de tempérament anxieux, soit des retraités, aussi par anxiété) ont voté mAcron paur peur d’un duel Fillon / Le Pen. EN raison d’un battage médiatique qui, depuis environ un an, assène que c’est le seul de gauche ou du centre qui peut passer.
    Ca pose question, d’ailleurs, car tu sais que la quasi totalité des médias appartiennent à des grands groupes (l’indépendance n’existe presque plus, sauf au Canard, à Marianne et chez quelques autres), et il y a pas mal de points louches qui pourraient expliquer sa surexplosition médiatique et sa présentation de sauveur par certaines de ses activités précédentes (rachat de SFR, etc). Pour le coup ce genre de manipulation ne devrait pas exister dans un état de droit, et cela m’inquiète davantage que les éructations de l’autre tarée.

    7) « Ni Marine, Ni Macron. » Mais pourquoi l’appeler Marine ?
    Parce que le féminisme a encore du boulot. En politique, très suvent, les femmes sont appelées juste par leur prénom ou aussi par leur prénom (on dit « Juppé, on dit pas Kosciusko Morizet), et c’était déjà le cas il y a 10 ans avec Ségo vs. Sarko.

    8) le parti d’extrême droite propose la mise en place d’une « proportionnelle intégrale », qui lui assurerait une meilleure représentation au Parlement.
    C’est ce que souhaitent tous les partis à aprt le PS et l’uMP, bien contents d’avoir gardé le gâteau pour eux deux pendant si longtemps, sans accueillir, ou très peu, de députés Modem de mémoire, 5 en 2017, alors que Bayrou venait de récolter 16 ou 17% aux élections), Front de gauche, etc. Ils ont autorisé quelques écolos et quelques UDI dûment monnayés en échange de soutien et de servilité politique dans les moments importants (genre les présidentielles).
    La carte des régions a été refaite par les élus PS pour leur être favorable, et en leur temps, l’UMP a magouillé pareil.

    Personnellement, j’en ai marre de donner ma voix à des politiciens qui sont tous ravis d’avoir le FN au second tour, et qui font tout pour, parce que pour eux, c’est du pain-béni. Dans les sondages, même Fillon passait devant le FN en cas de second tour Fillon / Le Pen, et ce, malgré le rejet qu’il inspire (à juste titre).
    Et même si je ne les approuve pas, je ne me permets pas de jeter la pierre à ceux qui en ont marre de cette manipulation et essaie, comme ils peuvent, de rappeler à nos ministres qu’à force de jouer les pyromanes, ils peuvent se brûler.
    Et même si je n’approuve pas ce choix, je respecte également les gens qui, comme toi, font le choix du « front républicain ».
    Mon rejet de l’un et de l’autre candidat est tel que je ne peux mettre ni un nom, ni l’autre, dans une urne. Je ne revoterai plus « contre », sauf si le candidat en face ne m’insupporte pas trop.

    Accessoirement, j’en ai marre que le FN soit étiqueté parti à part, échant et raciste quand par exemple les Républicains ont gardé en leur sein certains de leurs ténors qui ont pu s’illustrer par des sorties racistes inacceptables dans n’importe quel état démocratique… mais ça va, passé l’indignation première, on fait avec, parce qu’ils portent l’étiquette Républicains (ou UMP, avant et pas FN (tu me diras, c‘est pas mon problème, je ne vote de toutes manière pas pour eux).

    Pour l’instant, heureusement, très peu d’électeurs de Marine Le Pen votent par gros racisme de base. Ce sont davantage (comme pour Trump) les oubliés de la mondialisation, comme disent les journalistes. Les gens qui ont peur pour leurs acquis sociaux, pour leur niveau de vie, etc. Je pense qu’on peut redresser la barre (je croise les doigts pour les élections législatives), car même si a qualité de notre sécu et de notre protection sociale en générale s’est déjà bien dégradée, ça reste vivable.
    Je suis consciente que ça se radicalise, doucement, et c’est inquiétant, je suis d’accord. Mais sauf bonne surprise aux législatives, avec 5 ans de Macron, je sais pas comment on va récupérer les électeurs de Le Pen, parce que tout le monde sera à bout. Et je ne suis pas sûre du tout qu’il sera plus facile de négocier avec Macron (fort de ses soutiens des sphères des puissants – les média, la finance, le medef, etc) qu’avec l’autre en face (et je rappelle que rien que Belkacem, depuis deux ans, refuse de recevoir les organisations syndicales sur la réforme du collège, par exemple, et que c’est pas l’image qu’on se fait d’une démocratie – poutant, elle est au PS, pas au FN).

    1. Wahou merci pour ta réponse très détaillée même si (tu t’en doutes) j’ai aussi quelques points de divergence 😉
      – Quand je parle des électeurs fn malades de haine, je parle et je l’ai précisé des ultra ceux de la première heure. Pas des personnes déboussolées et exsangues qui se sont ralliées à elle parce qu’ils veulent dire FUCK au système. Même si je pense sincèrement qu’on ne peut pas voter Le Pen sans approuver ses propos incitant à la haine raciale.
      – Je ne suis pas d’accord sur le fait que fn = nazi soit caricatural. Plusieurs de ces soutiens et notamment des personnes qui se présentent à des postes de députés Fn sont connus pour faire des saluts nazis en société (l’un d’entre eux a même une croix gammée sur le torse). Des photos prises d’eux sur les rs et mises cote à cote avec leur affiche de campagne ont été diffusés sur le net récemment.
      Le salut nazi un classique dans leurs rassemblement, ce n’est pas de l’intox : c’est une vérité. Un fait. C’est eux qui remettent sans arrêt sur le tapis la seconde guerre mondiale, et leur thèses négationnistes. Nous n’avons pas besoin d’aller les chercher sur ce terrain. Ce n’est pas caricatural : ce sont eux qui sont caricaturaux.

      Sur le reste de ton propos je suis plutôt d’accord, notamment sur l’analyse de l’ultra libéralisme. Et c’est bien pour cela que cela me faire ch*** de voter Macron Dimanche.

      Mais je mets un bulletin dans l’urne pour défendre une certaine forme de démocratie, et pour être sûre de pouvoir toujours voter dans 5 ans.

      Comme tu le dis, il faudra surtout se battre aux législatives …

      1. Et ne pas oublier que l’ultra libéralisme tue, aussi, dans le monde ; on le médiatise peu sauf en cas de gros accidents (comme chez Zara en Indonésie, je crois, il y a quelques années), mais à l’autre bout du monde, combien d’adultes, d’ados voire d’enfants se ruine la santé à coups de produits chimiques por frabiquer les smartphones, les fringues Kiabi à trois francs six sous, etc ?

        Je ne vote pas aujourd’hui, car je suis convaincue que les deux systèmes sont aussi pourris l’un que l’autre ; sauf que pour l’un, c’est acquis et ça ne se discute même pas, mais l’autre, j’en ai ras-le-bol de l’entendre brandi comme un supposé rempart envers le totalitarisme, le fascisme ou que sais-je.
        Je n’ai jamais nié l’existence de quelques néonazis complètement azimutés au FN mais parmi les 7 millions de personnes qui ont voté FN il y a quinze jours, ce n’est clairement pas représentatif ; d’autant plus que je connais des gens qui, aujourd’hui, votent pour Le Pen avec autant de répugnance que toi pour Macron (et comme toi, des gens qui votent Mcron en se bouchant le nez).

        Ceci dit, tu prends un type millionnaire après deux ans chez Rotschild, très apprécié de Laurence Parisot, que personne ne connaît, mais qui a réussi à acheter les médias au point qu’un an suffise pour que grâce à ceux-ci qui ont martelé sans relâche que c’était notre seule chance contre le FN, il devienne président (8% des électeur INSCRITS ont voté pour lui par conviction au 1er tour, auquel s’ajoutent les 10% du corps électoral qui ont tout simplement gobé l’argumentaire des médias). Une toile d’araignée à ce point énorme et tissée par une telle coalition du monde de la finance, du Cac 40 et du monde médiatique, ça en dit long sur la dangerosité de notre futur président. Ce qui me fait maintenir qu’il est à mon sens plus dangereux que la blonde, pour laquelle je n’ai pas voté non plus, parce qu’l ne fait pas déconner, je ne vais quand même pas voter Front National (mais front Wall Street non plus, quoi).

        Quant aux sondages, ne t’inquiète pas ; après l’élection de Trump et le Brexit, ils gonflent bien leurs données brutes sur les options de vote dites populistes. IL va être président.

        Dnc tu n’as vraiment pas à t’inquiéter de ne pas pouvoir voter dans 5 ans : le FN n’a pas de milices, ce n’est pas les 3 néonazis et demi qu’il leur reste qui vont faire la milice dans les rues de France, tu pourras évidemment voter dans 5 ans, comme les Américains dans 4. Je pense, au contraire, que psychoter à ce point sur le FN est contre-productif. Par exemple, si je croise quelqu’un qui a l’air plutôt convaincu par Marine Le Pen, je vais préférer prendre des points plutôt réalisables de son programme, et essayer de montrer qu’en fait ça craint (il y en a suffisamment, à commencer par le délai de carence pour scolariser les enfants étrangers, ou d’autre trucs d’ailleurs pas en rapport avec le racisme, ce n’est pas ce qui manque, etc). Quelqu’un qui me vante Macron, idem. SI pour l’une, ou pour l’autre, je me mets à dire que s’il / elle passe, c’est pas sûre qu’on ait le droit de vote dans 5 ans, ça va être hyper contre-productif, parce que c’est tellement énorme que ça va juste me discréditer (et que ça témoigne de grosses lacunes sur nos institutions, notre constitution, les programmes des candidats incriminés, la composition de leurs partis/ mouvements, et surtout, de leurs corps électoral).
        L’ultra-libéralisme est également un totalitarisme (si le CETA passe, les normes du travail de multinationales canadiennes prévaudront sur le droit du travail français, si ça ce n’est pas une violation de la démocratie, je ne sais pas ce qu’il faut – et Macron était, des 11 candidats, le seule à être si favorable au CETA). Mais bon, on revotera quand même dans 5 ans (et dans quelques semaines).

        Et si vraiment tu ne démords pas du mantra FN = nazisme fasicme vilain pas beau, où était le monde des affaires et du grand patronat (je parle pas des PME), pendant la seconde guerre mondiale, dans notre beau pays ? … il collaborait.

        1. Moi j’aurais juste voulu qu’elle n’ait que 20% parce que NON, ce n’est pas un parti comme un autre.
          Et OUI, cela risque de décomplexer les fachos. Si un seul maghrébin, homosexuel, un seul juif se fait casser la figure parce que des ras du front se sentiraient tout puissant du fait d’un score trop serré, alors quelque part mon abstention aurait été coupable. Voilà.
          Maintenant comme me l’a dit une amie hier : « Oui, je compte sur toi pour voter Macron, moi je ne peux pas » et elle a tes arguments.
          Alors oui, on s’est sali les mains.
          De rien.
          Oui je suis un peu fâchée ce soir.
          Oui je resterai sur mes positions. J’ai voté Mélenchon, je revoterai surement insoumis aux législatives.
          Mais là permets-moi d’être écœurée par son score. Je ne dirai rien de plus sur le sujet.

          1. Je comprends
            Honnêtement, je comprends toutes les positions. J’ai simplement ressenti le besoin d’exprimer mon point de vue parce que le FN m’écœure, mais voir les «  »lites » » en jouer pour faire passer leurs champions m’écœurent tout autant (et comme je le disais, le monde de la finance n’a pas davantage d’éthique que le FN, et comme tout le monde aime bien faire des allusion à la 2nde guerre mondiale, ce n’est pas inutile de rappeler que le monde du fric était massivement dans la collaboration, donc pas plus propre que l’autre camp (on se souvient d’ailleurs que les collabos français ont parfois fait du zèle, en raflant aussi des enfants Juifs quand les Allemands ne demandaient que les adultes).
            … et que malheureusement, le FN n’a pas le monopole de la haine ni dans notre beau pays ni dans le reste du monde, et que les homosexuels, par exemple (ou les filles qui choisissent de ne pas rester vierges jusqu’au mariage, voire de ne pas se marier), ont bien plus à craindre des divers extrémismes religieux que du front national (en France, Mehdi Meklat a défrayé la chronique avec ses tweets haineux, homophobes et racistes. Autre exemple : dans certains états des USA, au nom du droit à la vie des chrétiens ultras du tea party, la fausse couche devient criminalisée, et des femmes sont poursuivies pour la justice pour cela, etc.).

            Donc voilà, j’ai voulu apporter un son de cloche plus nuancé pour apporter de l’eau au moulin de la réflexion. Je suis agacée parfois de la dissymétrie ambiante entre l’hystérisation sur le FN et le relatif aveuglement (merci les médias, qui font tout sauf leur boulot) sur les méfaits (envers les classes moyennes et populaires, pour le coup blanches, beurs ou noires), les vies brisées (et l’état de la terre qu’on laisse à tous nos enfants, les noirs, les blancs, les jaunes) de l’autre camp. Je ne méjuge personne par rapport à son vote (ou à son non-vote) étant donné la situation actuelle. On fait avec ce qu’on a, point. Tu te décris souvent comme quelqu’un de facilement angoissé, ce billet le reflète. Certains lecteurs commentent en mettant en avant leurs origines étrangères. Mon histoire familiale a été marquée par un manque de protection aberrant des ouvriers par rapport à leurs conditions de travail (il y a quarante ans, mais bon). Évidemment, ça ne détermine pas tout, mais ça a son influence.

            Si tu refais un billet sur le sujet aux législatives et que tu es en quête de bande annonce ou de générique de fin, je suggère les Béruriers Noirs, « la jeunesse emmerde le front national » (je sais pas si c’est le titre).

            J’emmerde moi aussi le Front National, tout comme notre nouveau président, car je trouve tout aussi dangereux ceux qui s’attaquent aux étrangers que ceux qui s’attaquent aux démunis, en leur rendant compliqué l’accès aux soins, au logement décent, etc. Du reste, ce sont parfois les mêmes.

  10. Je suis d’accord que le danger est bien présent. J’ai honte pour ma France, vu le haut score de Marine Le Pen.
    Et c’est vrai comme j’ai souvent lu. Elle accuse Macron d’être le fils caché de Hollande. On en pense ce que l’on veut. Personnellement je pense que non, car il s’est démarqué de lui et a démissionné de son poste de ministre pour fonder En Marche. Mais elle est réellement la fille de son père. je vous conseille la photo tiré de Star Wars où l’on voit une moitié de casque de Dark Vador et une moitié de visage de Mme Le Pen. Avec le sous-titre « Je suis mon père ».
    C’est effrayant aussi d’entendre les gens l’appelant Marine, si intimement. N’oublions pas les vrais racines du FN: Fascisme, négationnisme, punks « anti-ratons » comme ils disent.
    Ayant vécu en Martinique, je suis effondré de voir qu’elle fait même une percée là-bas. Nos compatriotes noirs anciennement opprimés par l’esclavage. Voter pour elle, c’est comme se rattacher une chaîne et un boulet. Comment a-t-elle pu banaliser son dialogue ? Faire oublier toutes ses exactions. Je rappelais récemment sur FB à mes amis martiniquais tentés par le diable: il y a quelques années, les antillais s’était allongés sur le Tarmac empêchant ainsi Jean-Marie Le Pen d’atterrir sur leur île. Maintenant certains s’allongent volontairement devant leur fille. Où est passé cette ferveur, ces convictions?
    Une amie martiniquaise rappelait qu’il n’y a pas d’étrangers en France. Que nous sommes tous étrangers sur cette Terre. Soyons humble, humain, accueillant et partageur.
    Ne lui laissons pas un haut score, tout ce qu’elle engrange maintenant, même si elle ne passe pas, elle nous le garde bien au chaud pour d’autres scrutins. Un jour le plafond de verre va s’effondrer.
    Je suis heureux de voir qu’elle a communiqué pendant des semaines sur un FN modéré, apaisé. mais dès le début du débat elle s’est lâchée et a retrouvé ces vraies valeurs de haine. Elle était si vindicative et on voit bien que si l’on gratte le vernis, il n’y a rien derrière; c’est le vide intersidéral (comme dans l’espace de Star Wars). Aucun programme ! Que du mépris et de la haine
    Mais gardons confiance en notre peuple et en son jugement souverain. Moi j’irais voter pour Macron par conviction, comme au premier tour. Je comprends les gens qui ne partagent pas ses idées. Mais il faut voter pour lui et ne pas laisser les autres faire le sale boulot en s’abstenant. Elle doit se prendre une raclée. Il faut rétablir le front républicain et résister à toutes les pulsions que chacun peut avoir. »

    Bon vote.

    1. Merci beaucoup pour ton témoignage !
      Plusieurs de mes amis partagent ton avis sur Macron (d’autres pas du tout 😉 ). Puisque ce sera lui, j’espère qu’il mènera une politique humaniste. Je suis encore très méfiante, mais j’irai voter sans état d’âme.
      Ce qui se passe ces dernières heures avec ce consternant Macron Leaks prouve bien que c’est un parti dangereux qui n’a pas du tout changé (au contraire).
      Bon vote à toi aussi !

  11. Je suis heureuse de lire cet article dans une France apaisée par son vote de dimanche.
    J’ai l’impression que tout le monde découvre finalement les qualités de notre nouveau président.
    En tous cas, un certain espoir semble renaître… Dans le cas contraire, le désespoir nous aurait tous atteint d’un coup net.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.