Aujourd’hui, je vais évoquer un sport bien connu dans la sphère parentale : comparer les performances de ses enfants ….

Et que tu y joues régulièrement avec enthousiasme, ou que cela te fasse le même effet qu’un match amical des Bleus avec le Bouthan, tu y seras forcément confronté un jour ou l’autre. Parce que même si tu ne veux pas rentrer dans cette compétition absurde, tu rencontreras TOUJOURS un autre parent qui négligemment te demanderas : « Comment ? Il ne marche pas encore ? Que je pense que mon Chouchou faisait des saltos arrière à 5 mois ! ». Et bien sûr, même si tu t’es promis de ne jamais jouer à ce jeu mesquin, tu plongeras la tête première dans le piège et basculera du côté obscur : « Mais le mien développe d’autre capacités ! Il dit déjà 38 mots dont 4 sont aisément compréhensibles ! » HA HA HA, oui Monsieur.

Et s’en suit un listing complet des capacités des deux enfants, dont personne ne sortira vainqueur.

Enfin si, le notre. Bien sûr.


*** GENERIQUE ***

Que le match commence …


Alors oui, je me moque, mais en même temps je m’inclus dans ce jeu. Car même si on fait beaucoup d’efforts pour museler notre fierté, c’est quand même compliqué de ne pas trouver ses enfants merveilleux. Et évidemment, nous avons envie de partager cette découverte avec la Terre entière d’autres personnes. Bien sûr les grands parents sont les premiers à recevoir nos confidences sur les exploits de Choubidou, et c’est un public qui est convaincu très facilement. Fiers de cette première victoire, nous souhaitons continuer à afficher notre fierté, mais curieusement le reste de l’humanité est plus difficile à convaincre.

Voici les sujets de discussion préférés de cette compétition parentale :

1. La marche

Quand je n’avais qu’un seul enfant et pas de blog, j’avais BEAUCOUP de temps à perdre, notamment sur des forums parentaux où il est question de gygy, de bébéchoux et de hihi. Bref des endroits où tu broient les quelques neurones qui te restent après un accouchement. Mais cela m’a permis de découvrir un premier blog extra, puis un deuxième et finalement d’écrire le mien, alors ne crachons pas trop dans la tisane de mémé, ou ne poussons pas la soupe dans les orties. Je ne sais plus.

Dans un fil de discussions, j’étais tombée sur une partie acharnée entre différentes joueuses averties (ne nous mentons sur les forums parentaux, tu croises rarement des hommes). Les mamans balançaient allégrement les âges de marche de leur progéniture. La victoire revenait à la fille de Samantha qui venait de faire ses premier pas à neuf mois. Sans doute un peu énervée d’être reléguée à la deuxième position, la maman de Choubidou est intervenue en affirmant que c’était dangereux qu’un enfant de 9 mois marche, car ses pieds n’étaient pas encore prêts (NDLR : tous les coups bas sont permis dans cette compétition, nous avons même de droit de raconter n’importe quoi). Alors que je lâchais mon écran pour regarder avec circonspection mon fils de 16 mois se déplacer à 4 pattes entre mes jambes (il devait attendre que ses pieds soient super méga prêts) (mais ses genoux étaient manifestement au top), une autre nana est intervenue dans le fil de la discussion :

« Oh les filles ! Calmez-vous ! J’ai marché à 8 mois et demi, et 30 ans plus tard, vous savez quoi ? Bah rien … Je ne gagnerai jamais de médaille olympique en athlétisme, d’ailleurs j’ai toujours eu horreur de courir ».

 

2. Les dents.

Je n’ai jamais compris ce délire autour des dents.

Alors que je parcourais le fil de discussion « Je crois que Bébédoux est précoce », j’ai lu que parmi les signes qui avait alerté la jeune maman, il y avait le fait que sa première dent ait percée à 4 mois.

En quoi le fait que la première dent pousse à 4 mois est un signe d’intelligence supérieure ? (à part chez les Vampires, cela va de soi).

Je salue mes bébés qui ont attendu fort longtemps pour extraire leur première dent, ce dont je leur su gré. Parce que mes nuits sont devenues (encore plus) pourries. Si, si, c’était possible -_-

Le seul intérêt de ces premières dents est que tu as une excuse toute trouvée pour expliquer un bébé grognon : « Bah oui, mais il fait ses dents »

 

3. Les premiers mots.

Ne nous mentons pas : « Bababababa » ne signifie pas « Papa », tout comme « MMMMMMMMM » ne veut pas dire « maman », mais l’important c’est d’y croire très fort.

Le premier mot de Fils Aîné ne fut ni papa, ni maman, ni même le nom du chat mais un magnifique « BOGO ».

Mais qui était Bogo ? Bogo ne lui donnait pas à manger, Bogo ne passait pas des heures à l’endormir, Bogo ne lui chantait aucune berceuse.

Nan, Bogo ne faisait rien de tout cela, elle se contentait  de se tenir soir après soir devant la fenêtre de sa chambre.

Bogo était … la Twingo de la voisine.

Et oui, il a su dire « twingo » avant « maman »…

« Dépitée » était mon nom …

D’ailleurs, il a dit plein d’autres mots avant « maman », vu qu’il m’a appelé « papa » très longtemps. Il parait que c’est un mot valise qui désignait ses deux parents. Mouais.

(oui, il faut que j’arrête avec les gifs mais c’est une drogue dure 😭 )

Je me souviens de ce jour, dans un parc de jeux, où il jouait aux côtés d’une petite fille sensiblement du même âge que lui (18 mois).

La maman de la petite fille s’est approchée de moi, et j’ai su qu’elle voulait jouer quand elle a glissé :

« Il a quel âge ? »

Oui, c’est le code d’entrée pour dire qu’on veut commencer une compétition parentale, car on ne peut comparer honnêtement les performances des deux enfants, si on ne connait pas exactement leurs âges (s’il est né prématuré, on le droit de parler en âge modifié) (jusque 2 ans) (parce qu’après c’est abusé quand même) (ouais, on peut dire n’importe quoi, mais il y a des règles quand même !).

Fils Aîné s’est approché de nous et m’a demandé :

« Papa ? Bogan ? »

Je te laisse décoder le message.

Alors que je le posais en haut de la structure convoitée et que je le regardais glisser le dos tourné en espérant très fort dissuader l’autre maman de poursuivre la conversation amorcée, je l’entends s’approcher :

« Il vous appelle Papa ? C’est drôle ! »

Là tu sens le coup suivant venir. Tu sais d’instinct que sa fille a dit son premier « Maman » à 10 mois, et qu’elle parle déjà couramment le yaourt. Et effectivement sa fille intervient  :

– Mama ? Yaya youé a terre , yaya sale.

– Ce n’est pas grave ma puce, puis en se tournant vers moi : elle parle tout le temps, huhuhu. Depuis toute petite, une vraie pipelette.

Evidemment, dans les minutes qui suivaient, j’avais un inventaire exhaustif de la totalité de son répertoire, du premier « mama » à son incroyable « moyonèz » (qui désigne une substance jaunasse et grasse, que l’on trouve le plus souvent dans un burger). En l’écoutant j’ai compris assez facilement pourquoi sa fille était une pipelette  😛

J’avoue que sur le jeu du langage, j’ai toujours eu une réplique qui tue pour clore la conversation, je glissais toujours mine de rien qu’Einstein avait parlé très tard, en fait.

4. La lecture

Là, je dois t’avouer, qu’avec Fils Aîné, je buvais du petit lait.

D’ailleurs jamais, je n’aurais commencé moi-même une partie de compétition parentale sur ce sujet, tellement j’étais persuadée d’écraser tout le monde, huhuhu (oui enfin jusqu’au jour où un copain de fac m’a révélé que sa fille lisait à trois ans 😥  )

Mais tout de même, mon petit garçon qui m’avait appelé « Papa » très longtemps a su lire quasiment couramment à 4 ans 1/2.

Quand un parent commençait la traditionnelle attaque d’approche :

« Il est en CP ? La lecture se passe comment ? »

J’essayais de la jouer soft :

« (raclure de gorge)Bah il lisait déjà avant le cp, donc oui ça va »

Ouais t’as vu. Tout en finesse et modestie. Alors que mon corps criait intérieurement :

« Il connait toute ses lettres majuscules depuis ses 2 ans et demi, ses lettres minuscules depuis ses trois ans, a écrit son premier mot à 4, et bon il lit couramment depuis, quoi ... »

 

Oui, je sais que c’est mon gosse, pas moi … mais  ma prof de CP avait dit à ma mère que je ne saurais JAMAIS lire parce que je confondais la droite et la gauche, c’est donc une sorte de revanche sur la vie, tu vois ? Hum … (je confonds toujours la droite et la gauche d’ailleurs).

En tout cas, concernant Fils Aîné, j’ai été sage. J’en ai un peu parlé sur le blog. Certes. Mais avec les personnes que je vois dans la VRAIE VIE en dehors de mon écran, j’ai été raisonnable.

Alors qu’elle ne fut pas mon dépit de rencontrer les parents des copains de l’éveil musical de Fils Cadet, qui ne possèdent pas ma sagesse (ni ma modestie 😛 )

Fils Cadet est en CP, où il apprend à lire normalement. Vu qu’il ne met pas ses chaussures à l’envers, j’ai bon espoir qu’il lise couramment très bientôt (en vrai, il est en bonne voie). Quand je l’accompagne à l’éveil musical, il apporte toujours un bouquin qu’il souhaite que je lui lise en attendant sa prof. Depuis cette année, il essaie de déchiffrer certains passages, et je trouvais cela mignon, jusqu’à ce que tous les parents se déchainent.

C’est ainsi que j’ai su que Lilou et Esteban lisent couramment, d’ailleurs Lilou ne se gêne pas pour interrompre Fils Cadet et terminer la phrase qu’il a commencé à lire.

Et elle n’hésite pas à rajouter :

– Fils Cadet c’est le plus foufou de tous les enfants de l’éveil.

– Non, c’est pas vrai !

– Si, tu rigoles tout le temps, et tu sais pas encore que I et N cela fait IN !

Bref Lilou,c’est la gamine à qui tu as juste envie de dire :

Déjà que grâce à sa mère, je sais qu’elle additionne tous les nombres jusqu’à 20, et qu’elle est championne de danse, ça va là.

Donc à priori TOUS les copains de l’éveil savent déjà lire et compter jusqu’à 1000, et vas-y que je te compare où chacun en est et gnagnagna.

J’ai même eu droit à des conseils pour apprendre la lecture à Fils Cadet. Sans dé-con-ner. Evidemment j’ai eu envie de hurler : « Putain, mais son frère savait lire à 4 ans, MERDE, et c’est moi qui lui ai appris la plupart des syllabes et des sons » (je précise qu’il était demandeur) (Fils Cadet les a appris à l’école).

Mais à la place j’ai hoché la tête et répondu : « Oh merci, mais cela devrait aller ».

Parfois, il faut savoir se retirer avec élégance.

(oui, je suis raccord avec l’actualité mondiale 😉 )


*** GENERIQUE de fin ***

D’autres anecdotes de combats chez toi ? Je suis preneuse 😀

    Sans transition, il y a toujours 3 bons d’achats de 30€ de tee-shirts sympas et rigolos  à gagner sur le blog. Rendez-vous ICI.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
33 Comments