Voilà c’est finiiii.

Fils Cadet ne croit plus au Père Noël grâce à la « prévenance » de son grand frère … Ce dernier a cru bon de lui balancer un soir de Septembre, entre la poire et un deuxième dessert :

« Bon, Fils Cadet, tu es en CP maintenant, il est temps que tu le saches : le Père Noël n’existe pas ! »

Je te laisse imaginer les mâchoires qui se décrochent.

Les nôtres.

Parce que Fils Cadet a juste ajouté  en croquant dans son quartier de clémentine :

– Ben ch’aurai plus de cadeau, alors ?

– Mais si : ce sont les parents qui offrent les cadeaux !

– Ah ouf. (mâchouille sa mandarine d’un air indifférent)

Voilà. L’esprit de Noël selon Fils Cadet : les cadeaux. C’est beau, bravo.

Fils Aîné qui avait balancé ce scud était presque déçu : la révélation de l’ « imposture » du Père Noël ayant suscité chez lui une déferlante d’émotions : « Vous êtes que des zaffreux : c’est mal de mentir aux enfants !!! Et toussa toussa » (autant dire que nous n’étions point pressé de révéler la vérité à notre Cadet).

De fait cette année, nous avons moins mis l’accent sur les préparatifs de Noël. Plus besoin d’écrire des lettres au gros barbu (Fils Cadet vient désormais m’informer directement, après chaque publicité reluquée, quel serait son cadeau idéal), plus besoin de regarder une vidéo montée du Père Noël qui te demande si tu as été gentil cette année (c’est , si tu ne connais pas).

Bref, nous nous sommes retrouvés mardi 29 Novembre avec le sentiment d’avoir oublié un truc …

MERRRRRRDE le calendrier de l’Avent…


*** GÉNÉRIQUE ***

Noël est partout …

(mais surtout sur le balcon de nos voisins)


Il faut reconnaître que nous sommes plutôt surbookés en ce moment.

Comme tu auras pu le constater, le blog est à l’abandon. J’essaie de trouver du temps pour écrire mais j’ai toujours quelque chose de plus urgent à faire (travailler ou dormir principalement) (et s’occuper des enfants) (un peu).

Je te jure que cette année je touche le fond , je me réveille parfois la nuit en murmurant « OH MON DIEU, j’ai oublié d’écrire le rapport pour mes collègues !!! ». Pour te donner une idée de mon état zombial, la semaine dernière, alors que je partais faire des courses en ville, je me suis retrouvée garée sur le parking de la piscine. Il faut dire que la piscine, entre les séances de natation des enfants, et mes cours de gym du vendredi soir, j’y vais souvent également. Par contre, on y vend toujours pas de légumes. C’est con.

Bref parfois, le manque de sommeil me fait peur. Ma to-do-list me semble interminable et tout m’a l’air urgent. Si tu rajoutes que toute ma famille s’est mise d’accord pour naître en Novembre ou Décembre (moi y compris), que donc il faut trouver des cadeaux, enchaîner les repas de famille, appeler les uns et les autres pour souhaiter un « bon anniversaire » ou une « bonne fête » (D’ailleurs, j’en profite pour glisser que c’est ma fête aujourd’hui) (jdc jdr). Bref la vie est trop difficile, tu vois 😛

Je me suis même surprise à murmurer d’un air désespéré hier : « Ohhhh, et puis il faut faire le sapin ce week end… »

Genre.

Alors que j’adore faire le sapin avec les enfants.

Habituellement, je sautille partout en déballant les guirlandes  de Noël sur un air de  Nana Mouskouri. Et pourtant cette année, j’ai l’impression de devoir passer une épreuve d’immunité de Koh Lanta « Si tu réussis à faire ce sapin sans te plaindre, tu auras le droit de glander tout le Dimanche avec un bouquin et un thé » (le perdant devant évidemment se coltiner s’occuper des enfants).

Bref, tu sens bien la nana fatiguée.

Et voilà comment mardi, je me suis écriée : « Et merde, on a zappé le calendrier de l’Avent ».


Etant gamine, cela n’existait pas (en tout cas pas chez moi). Je me rappelle seulement des Dimanches de l’Avent … à la messe. Le premier Dimanche de l’Avent, Noël était encore vachement loin donc c’était frustrant ; et le quatrième Dimanche de l’Avent, alors que nous étions enfin en vacances et aux portes de Noël, il fallait aller se confesser (oui, je suis née dans les années 20), c’était donc un week-end bien pourri … (Je détestais aller confier à un vieux monsieur en soutane que j’avais menti en prétendant m’être lavée les dents la veille) (mais bon, je pensais que si je n’étais pas honnête, je risquais de ne pas avoir de cadeaux à Noël) (alors bon)(dans le doute, je balançais tout).


Donc, il y a encore 10 ans, le calendrier de l’Avent, je ne connaissais pas. Mais en devenant mère, j’ai vite compris que je devrais me conformer à cette tradition.

Oui.

Parfaitement.

PAR-CE-QUE :

Raison n°1 : Il faut donner des repères temporels clairs aux enfants : sinon, il risque de t’assommer, soir après soir, de questions du genre : « C’est quand qu’il arrive le Père Noël ? ».

Et c’est vrai qu’entre les catalogues de jouets datés du 3 octobre où figure un gros barbu à cheval sur un sapin, et tes voisins qui jugent normal d’accrocher leurs guirlandes lumineuses le 15 Novembre, tes petits ont de quoi s’y perdre (pour un peu qu’il se mettent à neiger le 01 Novembre : tu es foutue).

1399550_549063535176065_1628112941_o

Avec un calendrier de l’Avent, tu peux lui dire de façon très pédagogique : « Regarde, plus que 21 dodos avant le passage du Père Noël. »

En fait chez nous, c’est plutôt :

« Regarde :

– dans 5 dodos, Saint Nicolas passe.

– dans 10 dodos, c’est ton anniversaire.

– dans 12 dodos, c’est ta fête d’anniversaire avec tes copains.

– dans 14 dodos, le Père Noël passe au collège.

– dans 18 dodos, c’est ta fête d’anniversaire avec la famille … »

Fils Aîné a un mois de Décembre très difficile … tu en conviendras.

Raison n°2 : Parce que tu n’es plus en retard le matin. En Décembre, avec les jours très raccourcis, difficile de faire sortir les Mômes du lit les jours d’école. Avec ton calendrier de l’Avent, tu as le sésame : « OHHHHOHOH, c’est le moment d’ouvrir la petite fenêtre ». Enfant levé dans la minute suivante garanti. Evidemment, tu retrouves tes Mômes dans ton salon  à 6h10 également LES SAMEDIS et les DIMANCHES en train de déchiqueter toutes dents dehors les emballages plastiques de la surprise du jour.

Raison n°3 : Parce que avouons-le : cela nous fais retomber en enfance et nous plonge vraiment dans l’esprit de Noel. Et on peut tout de même reconnaître, que cela met de bonne humeur.

Sauf si tu n’aimes pas Noël évidemment …

giphy-2

Raison n°4 : Parce que tout le monde le fait. Enfin tous tes amis sur Instagram et Facebook le font manifestement. Et certains mettent vraiment tout leur cœur dedans (DIY du dingo). Donc tu te sens un peu obligée de suivre le mouvement  (en achetant un calendrier tout fait).

Raison n°5 : Pour leur apprendre la patience …  Euh … oui, non, rien.


Bref, nous nous sommes retrouvés devant un choix cornélien : quel calendrier de l’Avent choisir en dernière minute ?

Idée n°1 : Le calendrier Légo. Je l’avais en tête depuis bien longtemps. Le Calendrier Star Wars pour mon fan de … Star Wars, et le Légo City pour mon fan de … bagnoles. En Septembre, j’avais vu des supers promos à 17€. J’avais hésité à les acheter et puis finalement … j’ai oublié (pendant 2 mois donc). Quand j’ai de nouveau recherché leur prix, je me suis rendue compte qu’il y avait eu une légère inflation (le Star Wars était passé à 35€). Ils sont sans doute rentrés en bourse entre temps.

Idée n°2 : Le Calendrier Playmobil. Leurs grands parents leur en ont offert plusieurs ces dernières années et ils sont toujours sympas. Je me rappelle notamment de celui sur les animaux de la forêt : beaucoup d’animaux, des fruits, des légumes, un angelot et un Père Noel en traîneau.

capture

Mais ce genre de calendrier entraîne aussi  quelques inconvénients :

– Tu te retrouves avec des morceaux d’emballages plastiques qui traînent dans le salon pendant 1 mois. Les petits recycleur ne jugeant pas nécessaire de mettre dans la poubelle les déchets plastiques.

– Tu dois gérer les matins difficiles : « AHHHHH MAIS Y’A QUE DES CAROTTES DANS LE SACHET AUJOURD’HUI !!! »

– Comme les enfants veulent mettre le calendrier par terre au salon, tu shootes régulièrement dedans. Tu éparpilles donc tous les jours, les 3 oiseaux, les 5 minis souris et consœurs et tout le panier à légumes. C’est toujours sympa de se mettre à quatre pattes pour rechercher sous le meuble télé le petit faon, « PARCE QUE LA MAMAN ELLE VA PLEURER SI TU LUI RETROUVES PAS SON PETIT »

Zen.

Idée n°3 : Le calendrier gourmand.

Très bonne idée. Surtout pour Fils Cadet. Et puis tu regardes le prix du calendrier Milka et tu pleures … Tu te dis que tu ferais mieux d’acheter des schokobons et leur en offrir un chaque jour.

Idée n° 4 : Le vrai, l’unique. Le calendrier religieux. Offert par leur Mamée.

img_20161130_191715

Même s’ils aiment bien ouvrir les petites cases, et que le paysages est joli, les textes écrits leur semblent un nébuleux :

1er Décembre : « Construis sur le roc » (« C’est quoi un roc ? Je construis quoi moi ? »)

2 Décembre : « Ouvre mes yeux » (Là ton enfant se jette sur toi, et fourrage ses doigts sous tes paupières)

3 Décembre : « Il veille, Bon Berger » (« Le Justin Bridou ? »)

Bref, tu auras compris que même s’il est plein de bonnes intentions, il n’est pas destiné à être lu par un jeune public.

Idée n°5 : le DIY. Au diable la consommation, tu crées toi-même ton calendrier. Tu peux te présenter au concours de « mère de l’année », si en plus tu fais participer ton Môme dans sa fabrication. Pinterest fourmille d’idée toutes plus géniales les unes que les autres. C’est beau, c’est magnifique, c’est … pas pour moi, hein. Bien sûr.

08235558-photo-boite-en-bois-calendrier-fait-main-a-decorer

Idée n°6 : Le fait-dans-l’urgence basique  simple.

LdmJ a fouillé dans nos affaires de Noël jusqu’à retrouver deux calendriers à remplir (dont un en forme de Père Noël très moche offert en Décembre 2005  par un site de vente par correspondance). Puis il a  passé sa soirée du 29 Novembre à remplir chaque petit pochon par un bon chocolat Celebration (sans mettre de côté les Dove Caramel pour nous) (le vilain).

Je te présente donc nos calendriers de l’Avent :

 

002001

***

Quand à moi, hier après-midi, j’ai écrit ce petit billet. Je suis super fière de moi (même si je n’ai toujours pas écrit le rapport pour mes collègues) (ni préparé les trois devoirs maison en attente par mes classes) (ni corrigé mes 2 paquets de copies).

I’ll be back … (J’espère la semaine prochaine)


*** GÉNÉRIQUE DE FIN ***

Rendez-vous sur Hellocoton !
24 Comments