*** GENERIQUE ***


Tu sais déchiffrer quelques mots même si « E et N est-ce que ça fait ON ? Je ne sais jamais ! Ah oui, ça fait EN comme dans mon prénom. »

Tu connais presque tout l’alphabet même si tu écris encore certaines lettres à l’envers « En même temps, il est moche le G, heureusement que je n’ai pas de G dans mon prénom. »

Tu peux lire les nombres jusqu’à 59 « Parce qu’après 59, on passe à l’heure suivante, hein ! », et tu sais bien toi, que les autres nombres ne servent plus à rien !

Tu dessines tout le temps, même si tu sais que dans ta nouvelle nouvelle école tu ne pourras plus le faire autant qu’avant « Parce que, tu sais, je vais devoir être assis tout le temps ».

Il te faudra bien écouter les consignes et j’ai dans l’idée que la concentration n’est pas ta principale qualité. Pourtant, tu sais très bien écouter quand TU  le souhaites « Quand je saurai lire, tu continueras à me raconter des histoires quand même hein ? » (Merci d’ailleurs Marlène Jobert et Mes premiers J’aime lire ne nous suppléer si souvent).

Tu m’as aidé à préparer les 10 000 étiquettes à coller sur les 9988 crayons de couleurs et les 12 tubes de colle (un seul nombre est exagéré dans cette phrase) avant de les mettre dans tes trousses. Tu as rempli ton nouveau sac, que tu trouves évidemment bien trop lourd et trop grand pour toi : « Mais il est quand même trop beau ! »

Tu as encore changé d’avis sur ton futur métier plus tard :

10398023_694706413945109_5351709027642781108_n (1)

0011 (1)

004 (1)

(Et comme vient de me le signaler un copain sur facebook : donc l’Aîné se fera retirer son permis de conduire par le Cadet ! )

Tu étais tout excité ce matin, et si impatient :  Aurais-tu une maîtresse ou un maître ? Verrais tu ton frère dans la cour ? Et tous tes copains, seraient-ils dans la même classe que toi ?

(Réponses : une maîtresse – oui – pas tous)


Voilà, Fils Cadet ! Tu entres au CP : c’est parti pour 5 années ! 5 années qui vont passer terriblement vite. Enfin, ce n’est pas tout à fait exact : pour toi, elle vont passer à une vitesse normale, mais pour nous ce sera à peine le temps d’un battement de cils (enfin plutot le temps de quelques rhumatismes supplémentaires).


Alors ce matin, en sortant de ta salle de classe (le premier jour de CP, nous avons le droit de t’y emmener) (une visite privée VIP pour voir la barquette où tu vas déposer tes 12 tubes de colle) (que d’émotions 😊), je me suis rappelée toutes les sensations oubliées de ces cinq années.


Mon école primaire à moi. En 1983. (Et là tu calcules mon âge et je pleure) (arrête de compter, ho !)

Je revois la grande cour balayée par les feuilles d’automne sous un ciel gris (oui, je ne peux imaginer mon école primaire qu’à l’automne) (j’associe sûrement école et rentrée scolaire) (quant au ciel gris … no comment) (Easteros power).

Je revois mon instit’ de CP (petite précision : à l’époque on avait le droit de dire instit’ et ce n’était pas une insulte). C’était aussi ma voisine. Elle était charmante … pour un bouledogue (par contre, bouledogue est une insulte … ) Elle avait dit à ma mère (par dessus le grillage du jardin) qu’elle n’arriverait jamais à m’apprendre à lire car je confondais toujours ma droite de ma gauche, l’envers de l’endroit toussa (Fils Cadet me ressemble beaucoup) (si tu as lu l’épisode 1 de la saison 7, tu comprendras pourquoi 😉 ). Elle a rajouté qu’on voyait bien que j’étais la dernière de la famille car j’étais trop gatée … Charmante, j’ai dit. Et tu sais quoi : elle avait raison ! Techniquement, elle ne m’a jamais appris à lire. C’est ma mère qui l’a fait pendant les vacances suivantes (faut pas vexer ma mère).

Je me souviens de la première punition que j’ai reçue, parce que je n’avais pas réussi à écrire la bonne date au tableau. Elle m’avait gardée après la classe, pour que je le fasse correctement (Bart Simpson Style). Je revois encore ma mère venir me chercher en vélo … paniquée ! Car je n’étais pas rentrée.

Je repense alors à Perlotin, le petit lutin, qui a accompagné mes premiers déchiffrages :

perlotin-le-petit-lutin-methode-mixte-d-apprentissage-de-lecture-2e-livret-de-g-breux-976695501_L

Putain, j’ai l’impression d’avoir mille ans (ce livre date de bien avant ma naissance en fait).  Ma maîtresse était hargneuse, mais Perlotin était cool (malgré son look sooooo sixtees). Il a illuminé mon CP.

Et puis tout s’accélère et se mélange.

Je me souviens avoir décroché le premier rôle de la pièce de théatre en CE1. J’étais la bergère. Et heureusement. Parce que les autres filles avaient le choix entre être le loup, les moutons ou les arbres. Evidemment j’étais amoureuse du premier rôle masculin qui était … un (wait for it)  … berger ! Mais il m’a préféré un mouton. Premier désespoir amoureux 😭

Je revois les jeux de rôle dans la cour  : j’étais TOUJOURS Eden Capwell, car je trouvais Kelly trop mièvre ….

l2R0ern9UxAeeey9q

(pardon … )

Je me rappelle des récréations entière passées à jouer l’élastique. Quand j’étais en jupe, je complexais grave sur mes mollets que je trouvais anormalement gros par rapport à ceux de mes copines jumelles toutes minces et trop belles (donc). J’avais déjà sur mes épaules le poids de mes mollets de la représentation de ce que devait être une jolie petite fille : mollets fins et cheveux tout lisses. Je n’avais ni l’un ni l’autre. Mais j’étais Eden.

Je me revois rêvasser durant les cours de vocabulaire en CE2. Je regardais le ciel gris par la fenêtre et les nuages qui s’accrochaient aux montagnes (puisque je te dis que c’est toujours l’automne ici). J’adorais voir la pluie s’écraser contre les carreaux de la salle de classe. Je me sentais en sécurité et je pensais au chocolat chaud qui m’attendrait à 16h30.

Je me souviens de la guitare de mon prof de CM1, quand nous beuglions chantions ce qui se passerait « Quand on aurions 20 ans en l’an 2001 »  (petit message à Pierre Bachelet : je n’ai jamais construit d’igloos, ni mangé du phoque). Je crois avoir chanté tout le répertoire de Francis Cabrel et d’Hugues Aufray à cette époque. Je me rappelle avoir chialé comme une madeleine sur Stewball le cheval blanc qui était mort au Grand Prix de Saint-Paul parce qu’il s’était mangé une barrière 😭😭😭 Et est-ce que toi aussi tu te souviens du  petit âne gris abandonné des hommes et qui était mort sans adieu ? Sérieux, qu’est-ce que j’ai pu pleurer avec les chansons apprises en cours moyen et mettant en scène des équidés. Je me vois encore sangloté sur le petit cheval blanc de Brassens qui était toujours devant, tooujours devant, et qui est mort sans voir le beau temps (il devait habiter en Easteros). RIP.

Je me souviens de l’odeur de la colle Cléopatre et de celle de l’encre violette des feuilles imprimées. J’aurais pu les sniffer toute la journée. Quel désespoir quand, devenue prof, la machine à faire de l’encre violette était déjà reléguée dans un placard … (La photocopieuse, c’est nul).

Je me souviens des cours d’histoire en CM1 quand notre instit nous a affirmé que Jeanne D’arc n’était pas une envoyée de Dieu et il avait rajouté gravement en me regardant  : « T’en parleras avec ta maman, je suis sûre qu’elle n’a pas le même avis que moi ». Ma mère donnait des cours de catéchisme  😰  Ouais à l’époque,  dans les villages reculés, les querelles entre instits et curé n’étaient pas un mythe. J’ai vécu à l’époque de La guerre des boutons en fait. Putain, j’ai VRAIMENT 1000 ans.

Je me souviens de mes premières poésies inventées et qui avaient été publiés dans le journal de l’école en CM2. Fierté. Okay toutes les poésies étaient publiées, mais quand même ! C’était classe.

Finalement, je ne garde quasiment que de bons souvenirs (bon, à part la maîtresse de CP) (et mes mollets) (et les chansons tristes) (et le ciel gris) (et … okay, j’arrête)


Bonne route, Fils Cadet ! J’espère que tu te  rappeleras de pleins de jolies choses quand tu auras 20 ans en 2031 (autre que la taille de tes mollets), et que le ciel sera toujours bleu sur tes souvenirs (même si le ciel gris a un certain charme). En tout cas aujourd’hui, il faisait très beau ♥

L’annéee prochaine, ce sera Fils Aîné qui fera le grand saut … Et je garde moins de jolis souvenirs du collège (gloups).


***GENERIQUE de FIN ***

En 2031 … quand 20 milliards de fourmis coureront après nous …

Rendez-vous sur Hellocoton !
15 Comments