(Avec des titres pareils, je vais bientôt pouvoir sortir mon premier roman de littérature romantique de XiXème ) (ou écrire une série télé des années 80  😛  )

Cher Mark,

Toi et moi et moi ce fut longtemps une belle histoire d’amour.

Facebook est le premier réseau social sur lequel je me suis inscrite. C’était en 2009. Au début je te rendais rarement visite, il faut dire qu’à cette époque lointaine, nous avions un débit proche de 0 (sans rire : 50kB/s) (les jours de pleine lune).

Puis en 2010, notre foyer s’est agrandi de deux nouveaux membres : Fils Cadet et … la Fibre. Vu que le premier monopolisait pas mal de mon temps, le second s’est chargé de me distraire pendant les longues tétées. Tu m’as permis de conserver un semblant de vie sociale, et de rester en contact avec des amis ayant emmigré loin de l’Easteros. Tu fus longtemps mon seul réseau social.

Quand j’ai commencé ce blog, je t’ai fait quelques infidélités car j’ai également créé  des comptes Twitter, Google Plus (minute mouhaha), Instagram, YouTube, et Hellocoton.

Mais aucun ne t’a vraiment remplacé dans mon … ordinateur.

Je t’avoue cependant que depuis quelques mois, tu ne m’attires plus autant.

Il faut que tu saches : si tout zappe et lasse, les amours aussi passent …

Le temps d’avant, c’était le temps d’avant …

 


*** GÉNÉRIQUE ***

I’m not an addict (quoiqu’en pense mon -autre- chéri)

 

***


 

 

Voici les raisons de mon désamour :

1. Parce que tu me rends schizophrène.

Pour ce point, je plaide coupable.

Je possède un compte privé à mon vrai nom, et j’ai un profil public, créé principalement pour ne pas relier la page du blog à mon profil privé. Mes amis sur ce dernier sont en général des blogueurs et/ou des lecteurs. Evidemment, je n’y poste aucune photo de moi ou des enfants.

Le souci, c’est que parfois les deux comptes se mélangent sur mon téléphone (et dans ma tête aussi) (mais c’est un autre problème) ; il m’arrive donc de publier des trucs sur le mauvais mur (des photos privées sur mon profil public ou des articles du blog sur mon privé ) (sachant que tous mes contacts ne sont pas censés savoir que j’ai un blog) #Boulet.


2. Parce que j’ai des demandes d’amis dont je me passerais bien.

Quand j’ai ouvert mon compte Facebook en 2009, j’ai été très étonnée la semaine suivante de constater que j’avais une trentaine de demandes d’amis en attente. Toute excitée, j’ai ouvert mes notifications et là …

Je n’ai vu s’afficher que des élèves du collège …

Mon état d’esprit en découvrant leurs noms :

Sérieusement, quand tu as déjà 4300 « amis » Facebook, quel intérêt masochiste trouves-tu à ajouter un prof en ami supplémentaire ? C’est un peu comme inviter sa vieille tante à sa super méga fête privée entre potes. Imagine en plus qu’elle t’observe tranquillement dans un coin sans se montrer. Voilà toi aussi, tu auras une réaction à la Monica.

Ceci dit, je ne comprends pas non plus l’intérêt pour un prof d’accepter ses élèves en amis. A-t-il vraiment envie de voir s’afficher sur son mur des informations très intéressantes du style  :

eleve

Imagine gentil-élève-qui-ne-connait-pas-l’usage-de-la-virgule, le fdp en train de regarder ton profil Facebook : avec tes milliers de photos bouche en cul de poule (cela se fait toujours en Easteros) (oui, je ne comprends pas non plus)//tes déclarations d’amour éternelles (« Je t’aime ma couille »  ;  « té tro bô »)//tes statue avec des phautes partou.

Non, merci.

Next.

Bon j’avoue : aujourd’hui, j’ai deux anciens élèves dans mes contacts Facebook (mais ils ont plus de 20 ans 😛 )


3. Parce que j’ai ouvert la boîte aux lettres cachée de Facebook. Et que j’ai regretté.

Quand je reçois des messages privés de mes amis, j’ai une notification.  Mais si une personne non amie avec moi veut m’écrire, son message part dans une boîte de réception « cachée ».

Ouais. c’est ton côté Dark, Mark.

Pour les voir, il faut se rendre dans sa messagerie facebook, cliquer sur Invitations, puis sur « Voir les demandes filtrées ».

J’ai découvert cette boîte très récemment grâce à un article qui assurait qu’elle pouvait contenir de véritables trésors : des messages d’anciens amis qui cherchent à renouer le contact par exemple. Toute excitée (encore) , j’ai donc décidé de partir à la découverte de cette boîte aux lettres secrète.

 

Sur mon Profil Public :

Un seul message caché :

Capture

Traduisons : « Salut, j’aimerais rencontrer des filles sur Internet, mais Meetic c’est trop cher, alors j’envoie ce message à toutes les personnes qui ont un nom féminin. BREF, tu m’intéresses Ingrid. »

Alors, comment dire … A la lecture Au déchiffrage de ce message, je devais ressembler à cela :

IMG_20160508_091457

Désolé, mais vu son niveau en orthographe (et en ponctuations), je dirais que Pierre a 13 ans. Je devrais peut-être être flattée de lui « avoir plu » (enfin « plus ») (le « s » c’est parce que je lui ai BEAUCOUP plu) , mais étant donné que ma photo de profil c’est ça :

10882241_604087893057236_546363975518128501_n

Je crois que c’est plutôt la Blondasse dessinée qui lui a tapé dans l’oeil (donc Pierre a 5 ans).

Quant à la réponse à la question : « On peut échanger ? »

tumblr_muk4fabKKi1shl9udo1_400

NEXT !


Sur mon Profil Privé :

Pas démotivée par ce premier échec, j’ai décidé courageusement d’ouvrir ma boite aux lettres secrète sur mon autre profil, il n’y avait qu’un seul message également :

  • une vieille connaissance perdu de vue ?
  • Un amoureux transi ?
  • Un ex  ?

Je te laisse découvrir  …

 

 

 

SUSPENSE

 

 

 

suspens

 

 

Encore un peu de SUSPENSE …

 

Capture2

 

giphy

Tu auras deviné qu’il s’agit d’une élève. Tête en l’air. A la conjugaison douteuse (mais QUI est sa prof de Français ?)

La réponse à sa question par contre était :

giphy

Mais, comme son message datait du 3 Mars et que je lui « aviais » déjà rendu son classeur le 4 Mars. je n’ai pas jugé nécessaire de lui répondre.

 


5. Parce que tu voudrais que je te paie …

Les revenus publicitaires ne te suffisent plus. Tu n’es sans doute pas assez riche, et tu aimerais que je partage ma paye de prof avec toi …

Une relation facturée, c’est pas très très sympa Mark … Mais peut-être que toi aussi tu veux tenter une GirlFriend Experience (<– Aparté, j’ai regardé toute la saison 1 de cette série, et personnellement, je me suis fait chier comme un rat mort).

J’ai donc une page Facebook. Logiquement, quand je partage un article ou une connerie, les personnes qui suivent ma page et qui sont en ligne devraient le voir apparaître dans leur fil d’actualités … sauf que ce n’est pas si simple. Grâce à de savants algorithmes, tu fais ce que tu veux.

Tu aimerais bien montrer mes statuts à plus de personnes, mais il y a Mastercard pour ça … Je devrais être flattée de recevoir autant de notifications de ta part, mais en fait … cela me saoule :

 

 

payant

Avoue … Tu aimes bien me parler de pourcentages Mark, c’est ton côté #FunWithMaths. Trop Sexy ♥

 

 

payant 4

Traduisons : « PUTAIN MAIS TU VAS FINIR PAR RAQUER POUR QU’ON PARTAGE TA PUBLICATION A LA FIN ???? »

 

Donc si j’ai bien compris : je paie et tu montreras mes photos à plus de monde (c’est un peu l’inverse d’une sex-tape donc).

Cliquons sur le bouton « Mettre en Avant » , voilà ce que tu me proposes :

payant3

C’est cool, tu me proposes donc de cibler les personnes qui aiment déjà ma page. Ceux qui sont donc censés voir mes publications puisqu’ils l’ont DÉJA likée. C’est toujours très agréable d’en prendre conscience …

Mais là où tu m’as le plus gonflé Mark, c’est quand tu as missionné une nana pour me téléphoner …

– Allo !

– Bonjour ! Vous êtes bien Game of Meumze ?

– Hein ? Non, je m’appelle Florence.

– Oui, mais vous avez une page facebook Game of Meumze ?

– Oui, enfin moi je prononce Game Of Mômes, comme Môôômes … (avec l’accent vosgien tu vois ?)

(silence)

– Sinon, vous désirez ?

– Euh oui, je suis Samantha, et je travaille pour Facebook, j’aimerais vous parler des posts sponsorisés. Vous connaissez ?

– Etant donné que je reçois 3 notifications par jour de ma page à ce sujet, je vois légèrement ce que c’est … ***SOUPIR***

– Super ! (Compréhension du sarcasme : 0/10). Voudriez vous que je vous explique comment cela fonctionne, et que je vous aide à créer votre premier post sponsorisé ?

– Non. Vraiment. Pas.

– OHHHH, c’est dommage. Qu’est-ce qui vous retient ? Le prix ?

– Ben j’ai un blog, avec rien à vendre dedans. Faire de la publicité pour un blog, c’est un peu bizarre, vous voyez ?

– Mais peut-être aimeriez-vous agrandir votre lectorat ? Non ? Vous ne voulez pas agrandir votre lectorat ?

– ***SOUPIR*** Il est certain que je ne souhaite pas écrire des billets que pour ma tante (qui ne me lit pas d’ailleurs).

– ***Rire poli vachement naturel*** Et bien, vous pourriez commencer par créer un post sponsorisé ? On tente ?

– Ah vrai dire, là tout de suite, j’aimerais surtout pouvoir fermer votre notification, comme je le fais sur facebook : en appuyant sur la petite croix, enfin le téléphone rouge ; mais ce ne serait pas très poli.

– Hahaha , je vois que vous avez de l’humour et si …

Tuuuuuut Tuuuuuuuuuut Tuuuuuuuuuut

Non, je n’ai pas d’humour.

Bref ce coup de fil Markounet, c’était vraiment trop. Je ne te paierai JAMAIS un post sponsorisé ♥

Ceci dit, mon amoureux me fait remarquer que pour les personnes ayant quelque chose à vendre (boutique en ligne, musique à promouvoir, etc …) cela peut tout de même se révéler utile. Je le conçois bien sûr …


6. Parce que je supporte de moins en moins ce que je lis chez toi.

Je peux encore supporter les panneaux de citations gnan-gnan bourrés de fautes, les invitations à des jeux moisis ou à des événements auquel personne ne va , les pokes (?),  les personnes qui se servent d’une appli pour dire où ils sont ( ? ? ), ou même les statuts mystères

[ Aparté sur les statuts mystères : c’est vrai que c’est gonflant. Surtout le Post Mystère positif (parce que le négatif, c’est juste déprimant). Quand je lis cela : « Il m’arrive un truc tellement, mais tellement chouette, et je ne peux encore rien dire, mais c’est trop, trop chouette » … je me dis toujours que maintenant, la moitié de ses contacts croit qu’il va avoir un bébé, l’autre moitié pense qu’il a gagné la super cagnotte de l’Euromillions, et il gonfle sérieusement la troisième moitié (#FunWithMaths). ]

Mais en vrai Mark, ce que je ne supporte plus, c’est de lire les commentaires polémiques des autres utilisateurs de Facebook en dessous de certaines publications. Avant les réseaux sociaux, je ne savais pas ce que pensait Mme Toutlemonde de l’Education Nationale, ou M. Ducon sur la Crise des Migrants.  Et je m’en portais très bien (j’aime vivre dans le déni).

Aujourd’hui, grâce à toi Mark, (entre autres) (Twitter me déprime bien aussi), la parole raciste, misogyne, homophone se banalise (sans parler de la parole dysorthographique). Mes yeux saignent et j’ai souvent la nausée.

Sans compter le temps perdu à répondre aux trolls, qui eux ne cherchent pas du tout à discuter, mais qui savent si brillamment titiller les autres internautes …

giphy (1)

C’est la Mère LeTroll qui a trouvé son chat.

Au départ quand tu ouvres un compte Facebook, c’est pour papoter avec tes copains, puis petit à petit tu te retrouves à polémiquer pendant des heures avec de parfaits inconnus.

Je finis souvent par refermer mon compte complètement déprimée …


Et enfin :

7. Tes publicités mal ciblées …

Je ne sais pas comment je dois prendre le fait que tu m’aies déjà suggéré plusieurs fois d’aimer la page Marion Maréchal LePen.

10365959_776442332456140_1792576120249962932_n

CBS what johnny galecki huh leonard hofstadter

Un plan à trois avec elle ne me branche pas. Dernier rappel.

Ceci dit , vu que tu sponsorises la convention républicaine d’inverstiture de Trump, ce n’est peut-être pas un hasard …


*** GENERIQUE de FIN ***

Mais finalement, le fond du problème est sans doute que je n’arriverai jamais à fermer mes comptes avec toi.

Et je dois reconnaître que le quart du trafic de ce blog provient de Facebook … sans te payer.

Je ne peux pas le négliger.

BREF …

 

***

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
24 Comments