[ La BANDE-ANNONCE VIDEO de cet épisode dont le son est la reprise par LdmJ d’un morceau de Therapy?  est accessible en cliquant sur ce texte ]

Les vacances de Pâques approchent à grands pas (c’est demain en Easteros) (enfin en Nouvelle Austrasie) :  je vais donc faire une petite pause printanière dans la diffusion des épisodes.

Pour me faire pardonner, je t’offre un spécial bêtisier en direct presque live de ma salle de classe, avec les dernières anecdotes arrivées cette année.

Bon, j’avoue que la plupart ont déjà été publiées sur ma page facebook (oui, je recycle) (sorry)


*** GENERIQUE ***


Les petits mots de mes élèves

Il faut se rendre à l’évidence : les petits mots n’ont plus la côte. J’en intercepte de moins en moins. Il faut croire qu’à l’heure du SMS illimité, les élèves n’ont plus envie d’écrire sur des bouts de papier. Genre c’est pas HYPER interractif, tu vois. Bon, l’histoire ne dit pas si mes charmants élèves s’envoient des SMS durant les cours. Mais tout est possible. Je ne vois pas tout, okay ! 😛

Comme je te sens déçu, je te confie tout de même quelques nouvelles des zamours de Paulette-Djennifer :

008

(je te rassure : je ne lis pas les petits mots devant toute la classe)

Mais mon préféré toute catégorie reste le merveilleux « Elle a intérêt à me rendre ma photo de classe cette chienne de pute de sa mère » que j’ai capté durant ma première année en tant que titulaire : un excellent souvenir ! (oui, elle parlait de moi ♥ ) (il faut dire que je lui avais confisqué sa photo de classe qu’elle faisait passer  à ses petits camarades pour qu’ils la signent) (en plus elle ne m’avait même demandée que je rajoute un petit mot, l’ingrate -_- )


Les blagues idiotes de la prof

Je devrais plutôt intituler ce paragraphe : « les bides de la prof » ou encore « Mes élèves n’ont pas d’humour » (smiley dépité)

Commençons avec un de mes classiques :

– Madame ? Je peux me laver les mains ? Mon stylo fuit !
– Et bien, dépêche-toi de le rattraper !

(je précise que seuls trois élèves par classe comprennent cette blague et sourient vaguement).


Quand je contrôle l’exercice (faux) d’un élève :

Elève : Madame, je suis sûr que c’est juste !

Prof :  Hélas non …

Elève : Haaaan ! Non je vous assure que c’est juste !

Prof (fatiguée) : Alors on va dire que c’est juste… A trois erreurs de calculs près  …

tumblr_m96ltrrxNx1r8p2q4

Par contre, mes élèves ne comprennent souvent pas le second degré :

– HA je savais bien  que c’était juste.


Parfois, je suis drôle, mais sans le vouloir …

Comme ce funeste jour, où il faisait une chaleur étouffante dans la salle. Malgré cette température digne d’un climat sub-saharien d’intérieur, un de mes élèves gardait obstinément sa doudoune (tu sais celle qui te fait ressembler au bonhomme michelin), je lui ai fait la remarque suivante :

– Tu ne veux pas enlever ton manteau ? Tu me donnes chaud !

Je ne te raconte pas le fou rire inextinguible de la classe. Ouais « Tu me donnes chaud »  passe moyennement avec des ados de 14 ans.

Cela m’a rappelé une autre anecdote de mes années étudiantes (dans une autre vie). Alors que j’étais interrogée à l’oral lors d’un TD de fac, le prof est intervenu pour me dire :

– Je n’arrive pas à lire ce que vous avez écrit, je suis ébloui.

…. Par le soleil évidemment. Mais LdmJ et une amie (Aline pour ne pas la nommer) (coucou Aline) se sont esclaffés assez bruyamment. Mortifiétitude de ma part.

J’ai donc infligé le même genre de honte à un de mes élèves. J’espère que ses amis ne lui en reparleront pas encore dans 15 ans (parce que pour moi, c’est le cas).


Mon statut de spécialiste-es-vannes-pourries m’a donc permis de dire à Djonny, qui venait de tenter une mauvaise vanne avec le segment [PQ] :

– Attention  ! A force de faire des blagues pas drôles, tu finiras prof de maths !

Voyant la classe rire de bon cœur, Djonny m’a répondu :

– Ben non, vous voyez bien que vous êtes drôle.

Bon finalement … Djonny est gentil.


Les blagues des élèves.

Cette année j’ai la chance d’avoir deux classes de troisième particulièrement sympathiques (et ceci ne relève absolument pas du sarcasme : ils sont VRAIMENT gentils).

De temps en temps, ils tentent également  des blagues.

Certaines sont plutôt drôles :

Par exemple,  la semaine dernière, l’un d’entre eux m’appelle pour me demander :

– Madame je n’arrive pas à lire ce que vous avez écrit dans la marge …

– Attends … Je regarde … euh …

(Effectivement, c’était super mal écrit) Puis soudain, je comprends …

– J’ai marqué … « Illisible » .

Le petit sourire en coin de l’élève m’a fait comprendre qu’il savait bien ce que j’avais écrit. J’ai été bonne joueuse et j’ai souri aussi.


D’autres sont plus … (Ils ont 14 ans hein) :

La semaine dernière, j’ai distribué un devoir maison. Je demande à Djason de prendre un énoncé pour sa voisine absente. Il me répond :

– Hmm, je veux bien mais elle ne pourra pas le faire …

– Pourquoi ?

– Ben, c’est un devoir maison, et elle habite en appartement …

 


C’est quoi la Loi de Murphy dans une salle de classe ?

Quand un élève éclate son pot rempli de correcteur blanc (juste en voulant l’ouvrir) … qu’il retapisse intégralement le lino sous ses pieds (et accessoirement son manteau et les baskets Naïke de sa voisine) … LE jour où l’eau est coupée dans l’établissement pour travaux. Clap Clap Clap. Du Grand Art (et pas éphémère en plus).

Dans un autre genre :

Quand un élève droitier lève le doigt, pile au même moment que son voisin gaucher et que ce dernier a « oublié » qu’il tenait une paire de ciseaux dans ses mains. Aïe.

 


Extraits de copies

Ne jamais oublier d’écrire une lettre de son prénom :

 

 


Une idée pour un futur EPI Maths et Histoire :

Question : À quel âge est mort Jules-César ? [ sachant qu’il est né en (-101) et mort en (-44) ]
Réponse : Jules César est mort en 1914.

Joker. ‪#‎FunWithHistoire


Le mercredi matin, c’est soutien 6ème

… Et ce n’est pas triste.

Cette année, je n’ai pas de classe de 6ème en responsabilité, mais je donne quelques heures de soutien. Je dois avouer que j’ai rarement eu des groupes d’aide d’un niveau aussi …. euh … dramatique. Ils sont 9, mais parfois j’ai l’impression qu’ils sont 24. Voici quelques morceaux choisis :


Séance de calcul mental :

Prof : 9*4 ?

Mélinda-Rose : 72 !
Prof : Pas vraiment 9*4 font 36
Mélinda-Rose : Ah ben presque quand même hein !
Je crois que Mélinda-Rose ne maîtrise pas la définition du mot « Presque » (et ses tables de multiplication) (certes)

[Oui, j’ai bien noté que 72 est le double de 36, et donc que clairement il existe un lien entre sa réponse et la réalité] [Mais je pense que c’est un pur hasard 😛 ]


Le jour où j’ai parlé du périmètre (ou du schmilblick je sais plus) :

Prof : Alors qui peut me dire comment on calcule le périmètre de ce rectangle ?
Samantha-Michelle : On utilise un rapporteur !
Prof : … Pas du tout, une autre idée ?
Arthuro : On utilise un compas !
Prof : Hmmm pourquoi pas, mais tu fais quoi avec le compas ?
Arthuro : Je sais pas trop … Je trace un cercle ?
Prof : … Non, on s’éloigne, d’autres idées ?
Camille-Jordanna : JE SAIS, on prend sa règle !
Prof : ET … ?
Mattieu-sans-h : AH OUI, on la fait glisser !!!
Prof : Hein ? Tu confonds avec « construire une parallèle », je rappelle que nous parlons du périmètre. Vous rappelez-vous ce qu’est un périmètre ?
Djoey : OUI ! C’est le tour de la salle …
Prof : Euhhh, l’idée du tour est bonne par contre je ne vois pas trop ce que vient faire la salle dans l’histoire.
Mattieuh-avec-le-h-qui-se-balade : AH OUI, on rejoint les montagnes !!!
Prof : QUOI ???
Mattieuh : Non pardon, on rejoint les sommets. C’est pareil.

J’aurais bien ri de sa blague, mais ce n’en était pas une …

Je rappelle que le périmètre d’un figure est un oeuf (<- clap clap pour ceux qui ont compris cette référence) la mesure de la longueur du tour de la figure, donc si la figure est un polygone : il suffit juste d’additionner la longueur de tous ses côtés ! (Ceux qui n’ont rien compris sont priés de me le dire en commentaire) (j’envisagerai le redoublement  en saison 5 😛 )


L’histoire du carré-pont

Ce jour-là une élève de troisième m’avait demandé si elle pouvait rester dans ma salle. J’avais accepté à condition qu’elle aide certains de mes adorables petits boulets sixièmes. Alors que j’expliquais pour la millième fois à Mélinda-Rose que NON l’opération associée à un partage n’était pas l’addition, Matieu-sans-h demande la parole (il essayait de faire un exercice de géométrie donné par son prof de maths en Devoir Maison).

Matieu : Madame, c’est quoi un carré-pont ?

Prof : UN QUOI ?

Matieu :  Ben … un carré-pont, je dois en tracer un, c’est écrit dans mon exercice. C’est quoi comme figure ? 

Prof :  Je ne sais pas … Une figure imaginaire ?

Mélinda-Chalotte : Ben cela peut exister hein ? Y’a bien des figures qui s’appellent des cerfs-volants !

Alors certes … En mathématiques, un cerf-volant est un quadriatère qui a effectivement la forme … d’un cerf-volant  (donc on s’est pas trop fait chier pour lui trouver un nom 😀 )

quadrilateres-14

Revenons au carré-pont, je vois mes petits sixièmes le nez en l’air s’imaginant tous à quoi peut ressembler un carré-pont :

carré-pont

Je crois que Robert Doisneau va me réclamer des droits d’auteur pour ce mauvais détournement 😀

Intriguée, mon élève de troisième va regarder l’énoncé de l’exercice de Matieu-sans-h et je l’entends s’exclamer :

– Mais, n’importe quoi : on te demande de tracer un carré … PONT : C’EST SON NOM ! P.O.N.T pour les quatre sommets.

A la fin de l’heure, elle est venue me demander comment je faisais pour les supporter : « Ils comprennent riiiieeeeen, pourquoi vous ne vous énervez pas ? » . Je lui ai répondu que les sixièmes étaient certes souvent aussi obtus qu’un angle supérieur à 90°, mais que la plupart du temps ils étaient mignons, et que ma formation de prof comportait des cours de self-control pour éviter de vouloir éclater les collègiens contre les murs.

– C’EST VRAI ?

Haha, les troisièmes aussi c’est mignon (quand même).

 


Allez une petite dernière pour la route :


 

En séance de Vie de classe sur la découverte des métiers.

– Madame c’est quoi ébéniste ?

– MOI JE SAIS ! L’ébéniste, c’est celui qui ramasse les poubelles !

#MotDenfantDe13Ans


*** GENERIQUE de FIN ***

En espérant que ces histoires avec un petit h t’ait fait sourire, je te donne rendez-vous dans trois semaines pour l’épisode 22 !

Et si tu veux d’autres anecdotes marrantes de ma salle de classe c’est ICI et LA.

Rendez-vous sur Hellocoton !
31 Comments