[ La BANDE-ANNONCE VIDEO de cet épisode dont le son est la reprise par LdmJ d’un morceau des DEFTONES est accessible en cliquant sur ce texte ]

 

 

Tu es détendue sur ton canapé à siroter un thé, un bon polar dans la main. Les enfants jouent gentiement au loin (au loin, au très très loin). Tout est parfait …

Parfait ? Vraiment ?

Tu n’as pas encore aperçu ton fils, arrivé tout doucement derrière toi, sans faire de bruit (d’autant plus facile, qu’il n’a JAMAIS ses f#&** chaussons aux pieds) ; il est pourtant dans ton champs de vision, mais ton cerveau refuse d’analyser cette dernière information, et ton regard reste braqué sur ton roman.

Quand soudain, un cri venu du coeur, un cri venu de l’intérieur :

« Qu’est-ce que je peux faire ? Je m’ennuie là ? »

Tu sursautes, renverses la moitié de ton thé sur ton bouquin, l’autre sur tes doigts et tu peux dire adieu à ta tranquilité (ainsi qu’à la sensibilité de ta main droite). Le monstre ENNUI a encore frappé dans ta maison.

004

Extrait de Garfield, Garfield fait son cinéma, éditions Dargaud

Comment réagir quand ton gosse vient se plaindre qu’il s’ennuie ?

Ou comment ne pas sur-réagir justement ?

Je te donne toutes les solutions dans ce billet.

HAHAHA, nan, je déconne, je vais juste te parler de mon expérience personnelle, avec mon champion toutes catégories es ennui : j’ai nommé FILS AÎNÉ (que nous pouvons applaudir bien fort).


 

*** GENERIQUE ***

Nous avons découvert ce groupe grace à une amie (coucou Fabienne) et j’aime beaucoup ! Et en plus, c’est pile dans le thème du jour.

 

***


Du coup, pendant, le générique, je suis allée me préparer un thé. Y’a pas de raison.


 

Fils Aîné a toujours besoin d’avoir une occupation d’avance dans son planning mental.

Son premier souci à l’aube (oui … l’aube au sens propre – 6h02) d’une journée de vacances est de venir nous demander très sérieusement alors que son père et moi sommes encores couchés :

– Qu’est-ce qu’on va faire aujourd’hui ?

Le temps que cette question parvienne à nos cerveaux embrumés, il s’écoule quelques minutes avant que je tente :

– Ben écoute, là, … je vais essayer de me lever et m’habiller, cela me parait déjà pas mal comme programme, hein ?

En général, cette tentative d’humour parentale ne le fait pas rire (évidemment l’enfant ne maitrise pas le sarcasme), puisqu’il ajoute très sérieusement :

– Tu m’as dit qu’il allait faire beau, on pourrait peut-être aller au bord d’un lac ?

Rien que l’idée de préparer les affaires de toute la famille pour ce genre de sortie me donne envie de me réengouffrer sous la couette, comme quand j’étais ado et que ma mère venait ouvrir les volets de ma chambre (vers 9h17 – sans aucune raison particulière) en claironnant : « Allez, on se lève !!! ».

Mais bon, c’est moi l’adulte maintenant, je ne peux plus me défiler.


tumblr_n31y30e8GD1ss5fz5o1_500


Shut up, Barney !


Justement, si je repense à mes parents.

Je n’ai aucun souvenir de journée passée à jouer en famille.

Une soirée jeu chaque saint-glinglin à la rigueur.

Si je m’ennuyais, je n’allais pas embêter mes parents avec mes états d’âme : je prenais un bouquin ou je regardais Récré A2.

La sortie dominicale, ce n’était pas le lac de Gérardmer mais le Jardin de l’angoisse chez ma Grand-Mère.

ET EST-CE QUE JE ME PLAIGNAIS, HEIN ?

Ouais bon, okay un peu. Mais avec les garçons, j’ai l’impression que le job de parent est avant tout celui d’un animateur de centre aéré…

Au fur et à mesure de la journée, j’ai différentes missions, auxquelles je dois toujours répondre : « Présente ! » :

  • Adversaire au Jeu des 7 Familles.
  • Assistante en réparation de la petite voiture préférée tombée lamentablement dans les escaliers (complètement par hasard) (elle aurait roulé toute seule jusque là).
  • Lectrice (en faisant les voix) d’une histoire de Donald de trente pages (gulp).
  • Assistante-Chercheuse de la petite pièce légo blanche super rare. Au bout de 10 minutes, je suis promue « chercheuse en chef », vu que mon prédecesseur à ce poste feuillette un Journal de Mickey (youhou).
  • Adversaire au Jeu du Mille Bornes.
  • Surveillante de Jeux d’extérieur : impossible de les laisser seuls dans la cour avec leurs vélos respectifs : ils se foncent dedans dès que j’ai le dos tourné.
  • Accompagnatrice de la sortie très attendue : parc de jeux + trotinette.
  • Lectrive (en faisant la voix) de La Sorcière Cornebidouille   (cette mission, si tu l’acceptes, peut revenir plusiseurs fois dans la journée)
  • Chercheuse du doudou « toutou » pour un petit garçon inconsolable à 21h15 car son copain préféré (depuis 3 jours) demeure introuvable. Pour info, la dernière mission de ce genre s’est terminée dans la cour de ma voisine en pleine nuit, où j’ai retrouvé -à la lampe torche – le doudou fugueur la tronche dans les graviers (aucun voisin n’a porté plainte à ce jour) (mais bon, c’était hier).

200

Ouais, je sais : ma vie est palpitante.


J’ai souvent lu ou entendu qu’il fallait laisser son gosse s’ennuyer. Qu’ainsi, il apprendrait à développer son imaginaire, et que cela lui permettrait de trouver des solutions par lui-même.

J’avoue cela marche très bien sur Fils Cadet : dès que la phase d’ennui est terminée, il passe à la phase créativité :  dessins, découpage, collage. C’est un peu flippant parfois et surtout très salissant. Il peut faire preuve d’une imagination hors du commun : il a d’ailleurs un nombre non négligeable de bêtises enfantines à son actif comme des dessins collés sur la tapisserie au mur (certes, elle est moche, mais tout de même), des magazines ou livres découpés en morceaux, des confettis collés sur le sol (?).

Au pire quand vraiment il ne trouve plus rien à découper faire, il a une parade très simple :

« J’AI FAIM !!! »

Même s’il est sorti de table une heure auparavant. Peu importe,.

Manger occupe c’est bien connu. Je précise que nous n’accèdons pas à ses requêtes alimentaires, sinon Fils Cadet, qui est le petit garçon le plus beau de l’univers (pardon je nuance : le plus beau … avec son frère), serait légèrement en surpoids.

En tout cas, cette démarche n’est pas la même pour son Aîné.

Je pense sincèrement que le rang dans la fratrie influe sur la capacité à s’ennuyer ou non.

Fils Aîné a eu l’exclusivité de ses parents pendant presque 3 ans. 3 années où il a été le roi, 3 années où chaque adulte passant devant sa chambre devait chuchoter BORDEL, 3 années passées à l’occuper coûte que coûte.

Quand Fils Cadet est né, évidemment tout a changé : nous n’avions plus autant de temps pour nous occuper de lui et nous aurions souhaité qu’il apprenne à le faire tout seul.

Hahaha.

Comme je le disais au début de mon billet, mon Aîné aime avoir un emploi du temps bien précis de ses journées. Par exemple, il a surkiffé pendant les vacances d’automne avoir deux activités municipales par jour durant une semaine (2h de stage multimédia le matin, 1h30 de théatre et confection de marionettes l’après-midi).

C’est lui qui a choisi ce qu’il voulait faire dans le fascicule (les activités municipales de Winterfell sont vraiment chouettes et très peu chères) (10€ pour l’année et pour autant d’activités qu’ils souhaitent) (t’inquiète pas, on retrouve le différentiel dans une taxe d’habitation équivalent à presqu’un mois de mon salaire).

J’étais dubitative sur ces choix, mais lui était serein :

« Ce sera très bien, j’aurai un bon emploi du temps ! »

Et effectivement : ce fut une super semaine, il était vraiment heureux . En rentrant l’après-midi, soit nous faisions une balade, soit il regardait un dessin-animé puis on enchainait avec les rituels du soir.

A contrario, il déteste les temps morts dans la journée. Comme par exemple : le temps calme après le repas de midi.

Nous leur demandons de rester sagement dans leur chambre pendant une heure. En général, Fils Cadet écoute ses livres-disques, mais Fils Aîné refuse de s’occuper seul. Alors qu’il passe bien plus d’une heure dans la journée à bouquiner dans sa chambre, il refuse de le faire pendant le temps calme ! Il ne veut pas non plus écouter de la musique, ou même sortir ses jouets.

giphy

 

Il n’est pas rare que cela se termine par une énorme colère où il crie derrière sa porte: « JE M’ENNUIIIIIIIIIIIIE !!! ». Le « temps calme » n’a alors  plus de « calme » que son nom 🙄


 

Et je suis sûre que c’est pareil chez tout le monde, mais ne serait-ce pas un complot que tes enfants que tu as dû occuper durant une bonne heure, trouvent toujours une occupation super chouette et super calme à faire 5 minutes avant de partir à l’école/ en course / en balade. HEIN ?

Evidemment, les interrompre dans une activité calme équivaut à un séïsme de puissance 10 sur l’échelle de Richter parental. C’est vraiment désespérant.

 

True Story : à ce stade de ce billet, Fils Aîné vient de me demander d’êter sa partenaire au Jeu des sept familles, je me voie donc obligée de rendre le clavier. Ma mission parentale n’est pas achevée pour aujourd’hui !

En tout cas, une chose est certaine : l’ennui est transitif  … Si ton enfant ne s’ennuie plus, car il a trouvé un adversaire au Jeu des 7 familles (au hasard hein !), il y a fort à parier que maintenant, c’est son adversaire parental qui s’ennuie.

 


 

 

J’espère que tu n’auras pas trouvé ce billet ennuyeux !

giphy (1)

C’est la seule personne de laquelle j’accepterais une éventuelle critique 😛


 

*** GENERIQUE ***

.

 

***

Rendez-vous sur Hellocoton !
27 Comments