[ La BANDE-ANNONCE VIDEO de cet épisode dont le son est la reprise par LdmJ d’un morceau de RAGE AGAINST THE MACHINE est accessible en cliquant sur ce texte ]

 

 

Cet été, les Mômes ont visité quelques parcs d’attraction, le titre de ce billet est d’ailleurs un mélange de deux d’entre-eux (je te laisse deviner lesquels).

Dans cet épisode, je vais te conter notre épopée au Puy du Fou.

 


 

*** GÉNÉRIQUE ***

Un montage de quelques vidéos réalisées ce jour-là :


 

 

J’ai passé de nombreux étés en Vendée durant mon adolescence, j’ai donc découvert ce parc il y a fort longtemps. Mais ma dernière visite datait de … 2003, ce jour-là des trombes d’eau s’étaient abattues sur nous !


Heureusement, le 10 Juillet 2015, il faisait très beau (limite un peu trop chaud) (jamais contente). Nous étions en bonne compagnie puisque les familles de Karya et de Mathilde nous accompagnaient. Ouais, parfois, on a une vie sociale et c’est chouette.

Si tu ne connais pas le concept du Puy du Fou, je te suggère d’aller jeter un coup d’œil sur la vidéo du générique pour te donner une idée (avoue que tu n’avais pas cliqué dessus, hein >< ).

Pour résumer, ce parc propose des reconstitutions historiques de nombreuses époques sous forme de spectacles ou d’animations très sympas.

Je ne cache pas que le côté religieux et moralisateur de tous les certains spectacles peut sembler très … relou. En même temps, c’est la Famille De-Villiers qui est à l’origine du Parc, ceci explique donc cela.

Je te raconterais bien les conneries des Mômes (Mathilde et Karya s’étaient d’ailleurs munies préventivement de sachets de Doliprane pour Fils Aîné) (hahaha) (si tu comprends pas, fallait lire cet épisode 🙂 ) mais en fait, tout s’est plutôt bien passé. Si l’on excepte le fait que Fils Cadet a prononcé les mots « J’ai faim » une bonne trentaine de fois, et qu’après avoir dévoré nos réserves (pourtant conséquentes) il a réussi à piocher dans celles de nos amis … Il profite d’ailleurs de ce billet pour remercier les enfants de Karya d’être petits mangeurs et … partageurs. Ceci dit, son ventre bien rempli lui a permis de marcher toute la journée sans trop se plaindre. C’est déjà ça.


Je vais donc plutôt te raconter MA vision de trois des Grands Spectacles.

« Le Secret de la Lance » 

Voici l’histoire : les chevaliers du Puy du Fou doivent accompagner Jeanne D’Arc à Orléans. Le Seigneur décide de confier son château à une jeune bergère … Crédibilité, bonjour 😉 (même elle, ça l’étonne un peu) (quand même). Avant de partir, Jeanne lui confie une lance aux pouvoirs magiques (ou miraculeux) (tout dépend si tu adoptes le point de vue fantasy ou religieux) (mais bon, si Jeanne était une héroïne de Fantastique, cela se saurait).

Evidemment, dès que les chevaliers sont partis, les anglais se pointent, et grâce à la lance, la jeune bergère réussit les bouter hors du château.

Ainsi, quand le Seigneur revient (… celui du château, hein, pas Jésus), elle passe directement du statut de bergère à celui de fiancée : oui, entre temps, la lance se l’est jouée marraine de Cendrillon (ou relookeuse extrême), en lui offrant une jolie robe de brocart pour le retour de son Seigneur et Maître. (Jeanne n’est pas rentrée par contre) (je crois qu’elle était invitée à un barbecue à Rouen).

Chaque spectacle est émaillé d’une histoire d’amour :  c’est le côté kitchounet. LdmJ a trouvé cela un peu gavant (l’excès de guimauve est mauvais pour son estomac).

Mais avant tout, « Le Secret de la Lance »  est un spectacle de voltige équestre très sympa, les enfants étaient conquis, et nous en avons pris plein les mirettes … effet accentué par un soleil en pleine tronche.

009

 

Toutes mes photos étant à contre-jour, je te dispense de la série complète (appelle-moi, si tu veux qu’on se fasse une soirée diapo).

Certaines personnes de mon entourage proche ont vu des allusions sexuelles partout (« Oui, prends cette Lance … ») et ont beaucoup ricané. Je ne dirai pas qu’il s’agit de Karya et Kan.

Les garçons ont surkiffé les combats de chevalerie et le feu qui sortait des fenêtres du château. Fils Cadet m’a demandé si les pompiers allaient arriver :

Beee Dooo Beee Dooo …

Mais finalement, non 😉

.


 

« Le Signe du triomphe »

Nous avons pris place dans des Arènes dignes de celles de combat de Meereen :

tyrion-daenerys-meereen-game-of-thrones_5134703

(tu me reconnaîtras facilement, je suis en blanc)

 

Les deux côtés de l’arène se faisaient face : d’une part les Gaulois, de l’autre les Romains. Nous étions installés côté Romains, donc du côté des Méchants (et accessoirement du côté ombragé) (héhé).

Pichoune, la fille de Karya et Kan, a cherché à savoir si les Romains (donc NOUS) allaient gagner. J’avais bien une petite idée mais comme je me refusais de lui spoiler la fin du spectacle, je me la suis jouée mystérieuse :

« Bah je sais pas … »

(Je suis très fine pour répondre aux questions des enfants).

Dans l’arène, des prisonniers gaulois devaient réussir toutes une série d’épreuves pour gagner leur liberté. Le gouverneur romain qui supervisait les jeux était très vilain, car il revenait systématiquement sur ses promesses de grâce. On était vraiment du côtés des Bad Guys.

Nous avons pu voir :

Des combats de gladiateurs !

(pour le plus grand bonheur de Pichoune et des garçons)

033 (1)

 

Cela manquait de gladiateurs torse-poils, ceci dit, mais c’était pas mal quand même.


Une course de char !

Si comme moi, ton enfance a été baignée par les multiples rediffusions du film ‘Ben Hur’, tu ne pourras que t’émerveiller !

037 (1)

 

ATTENTION SPOILER : c’est le char blanc qui gagne (oui, je suis une vraie pourrie).


De l’amuuuuuur !

032 (1)

« Ce gouverneur romain est trop méchant ! »


Un Miracle !

Ou de la magie, hein …

Le gros fauve ne mangera pas notre héros gaulois, et les lionnes (visiblement gavées) s’inclineront devant sa fiancée  (par contre il est suggéré que le lion mange tout le reste des prisonniers restés dans une roulotte sur la piste) (ouais un peu de réalisme que diable) (oups pardon, le diable n’a rien à faire ici).

044 (1)

 

Je plaisante, mais je surkiffe 😀

Même si bon … cela manquait de dragon sur la fin 😉


Les Vikings.

La première fois que j’ai vu ce spectacle, j’avais une dizaine d’années et il est toujours resté le number-one dans mon cœur. Pendant l’attente dans les gradins avant que le spectacle ne commence, des acteurs viennent chercher des spectateurs afin qu’ils participent au « show » (yeaaah). Ces derniers sont costumés « en coulisses » et deviennent les figurants d’un mariage dans un Fort de l’An Mil.

A chaque fois que je vais au Puy, je rêve d’être choisie. Enfin SAUF cette année, parce que j’étais chargée de surveiller Fils Cadet.

Evidemment … cette année,

je ne fus PAS choisie (HEY, WHAT DID YOU EXPECT ?) (j’ « expectais » quand même).

Voici donc l’histoire : lors d’un mariage dans un village de l’an Mil, des moines pique-assiettes s’invitent à la fête au village. Bon okay, ce n’est pas tout à fait ainsi que cela se passe : ils naviguent sur la rivière en portant les reliques du Grand Saint-Philbert (un autre héros de la littérature Fantasy, sans doute 😛 ), et préviennent les villageois que des drakkars vikings  remontent les mêmes eaux qu’eux pour piller et saccager les villages rencontrés. Bref c’est la fête … (enfin, c’était la fête).

L’arrivée des Drakkars est toujours impressionnante et surprenante, un pur moment de bonheur. Les vikings n’ont pas usurpé leur réputation de vils barbares : ils  jettent un bébé à la flotte et PIRE y jettent aussi les reliques du Grand Saint (OHHHHHHHHHH).

Ils brûlent le fort (en même temps les toits de chaume, c’est pas trop fire-friendly) et la bataille semble perdue d’avance même si la mariée, telle Brienne de Torth, se jette dans la bataille pour défendre son chéri. Quand soudain …

(Suspense)

Dans ce spectacle, tu verras :

Un drakkar sortir de l’eau !

067

 

Oui, il sort de l’eau … littéralement. Ce fut d’ailleurs un long sujet de discussion le soir même entre Kan et LdmJ.

En effet, le bateau sort de l’eau et des Vikings en débarquent immédiatement … non mouillés. Quel est leur secret ? Mais surtout comment ont-ils fait pour respirer sous l’eau sachant qu’ils étaient attachés au bateau ? Miracle ? Magie ? (Tu as deux heures).

Jon Snow ! (et deux loups)

064

 

Grrr.

Il avait d’ailleurs l’air d’avoir bien chaud sous sa grosse pelisse, le Night’s Watcher.

Du feu !

Et toujours pas de Pompiers au grand désarroi de Fils Cadet

070

Beeee Doooo Beeee Doooo

Scar !

Faudra me croire sur parole, mais le Grand Saint Philbert avait la voix de Scar (l’oncle de Simba dans ‘Le Roi Lion’). Ce qui fut perturbant pour le monde manichéen des enfants. Démonstration :

SCAR = MECHANT donc GRAND SAINT PHILBERT = MECHANT (ceci dit, la façon dont il apparaît est assez flippante) (mais il a tout de même repêché le bébé-poupon entre temps) (cela me perturbait).

Et bien sur toujours de l’amuuuuur, et une fin où tout le monde se tombe à l’eau dans les bras, c’était beau.


Nous avons vu deux autres spectacles, dont un inédit pour moi et qui est très chouette : Les Mousquetaires de Richelieu surtout si tu aimes le flamenco et les ballets aquatiques de chevaux (tout à fait). Je n’ai point de photos car le spectacle se tenait en intérieur.

Evidemment je ne saurais que trop recommander Le Bal des Oiseaux Fantômes, qui est un spectacle de fauconnerie particulièrement impressionnant (la narration par contre n’est VRAIMENT pas intéressante).


Quelques autres instantanées de la journée :

Au Fort de l’An Mil, alors que nous visitions une hutte d’époque (ou presque) une remarque de Fils Aîné :

« Ohhh les enfants n’avaient pas de jouets »

110

Ouais, et ils n’avaient pas le Wifi non plus, quelle lose …

Cela m’a permis de sortir la remarque préférée de ma grand-mère : « Ouais ben de mon temps, on jouait avec des bouts de bois et des cailloux ».

Mais Fils Cadet a renchéri : « Mais moi aussi, je joue avec des bouts de bois et des cailloux. »

C’est pas faux.


Dans le très joli village du XVIIIè siècle, les enfants ont pu observer de nombreuses sortes de lapins, dont les Lapins Rex Castor :

117

Fils Aîné m’a demandé s’il y avait un point commun entre ces lapins et un … T-Rex (J’aime mes gosses 😛 )

Sinon, le lapin Castor ou le lapin T-Rex pourquoi pas, mais j’aurais préféré trouver des Lapins Dindes (tu as toute ma considération si tu as compris cette vanne idiote 😀 ).


En fin de journée, nous avons visité le château du Puy du Fou, au travers du spectacle : « Le Château de la Renaissance ».

Les tableaux nous parlaient (comme chez Harry Potter), les miroirs nous observaient, nous avons croisé des fantômes qui dansaient… Chaque salle du château semblait hantée par son passé. Fils Aîné a vite compris que les tableaux parlants étaient des écrans LCD, et il a su débusquer les automates derrière les spectres.

Mais Fils Cadet n’est pas encore persuadé que les fantômes ou Poudlard n’existent pas.

Donc quand nous avons croisé Gargantua endormi (il ronflait) dans la bibliothèque, et que le gardien des livres nous a recommandés de ne pas réveiller l’ogre car il se pourrait qu’il soit affamé, Fils Cadet s’est mis à sangloter qu’il voulait sortir pour ne pas être mangé par le gros Monsieur :

131

Heureusement, l’ogre ne s’est pas réveillé, mais même la rencontre, dans la dernière salle, avec le Roi et surtout la Reine (qui reste un gros kiff de notre Cadet) ne l’a pas consolé.

C’est sûr qu’après une journée aussi remplie, il était bien fatigué  …

Ceci dit, le soir même chez sa copine Pichoune, il était à nouveau en grande forme !

Par contre, je ne sais pas s’il voulait se la jouer pompier du Puy du Fou ou chasseur des fantômes du château …

Ghost Buster !

Who ya gonna call ?


 

*** GÉNÉRIQUE de FIN ***

Mais comment en partant du Puy du Fou, j’ai pu en arriver à Ghost Buster ?

Mystère … ou Magie ?

Tu peux me rejoindre sur la page Facebook du blog ou sur mon compte Twitter !
Et là, juste en dessous, n'hésite pas à laisser un petit commentaire ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

25 Comments