S05 E03 ~ Step by Step

… Ouhhh baïbèèè ! (pardon, réflexe con-ditionné)

Au mois de Septembre 2014, j’ai décidé de refaire un peu de sport. En fait, je ne sais pas pourquoi j’emploie le verbe « refaire », sachant que je n’ai jamais réellement commencé …

 

 

Après de longues délibérations entre mon esprit et mon corps, ces derniers ont opté pour le Step. A l’heure où tous mes amis se sont mis à courir (mon chéri, le premier) (enfin c’est surtout le premier parmi vous tous, bande de feignants, vu qu’il court à 5h30 du matin), c’est quand même super subversif de simplement monter et descendre une marche. J’assume.

J’avais le souvenir d’en avoir fait étant étudiante et que cela m’avait « amusé ». En réalité, le Step c’est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait. Et puis, cela a un petit côté comique aussi. J’espère vous faire sourire. Ce billet n’a aucune autre prétention 😀


 

*** GÉNÉRIQUE ***

Ce clip est un pure merveille <3

Mention spéciale au saut par dessus la batterie. Du grand art.

Je viens de prendre conscience que le NKOTB avec une casquette retourné ressemble à David Schwimmer (information essentielle).


 

LdmJ qui écoute subit le bruit de NKOTB en fond sonore, me dit : « Tu savais que, pendant qu’ils chantaient leurs bouses, Nirvana enregistrait Nevermind ? »

Non.

Tu auras compris lequel de ces deux groupes je suivais avec assiduité au début des années 90. N’oublions pas qu’ils étaient des précurseurs !  Ils ont influencé des formations telles que Take That, Boyzone, Backstreet Boys et NSYNC (c’était important de le souligner tout de même).

Refermons cette parenthèse, et concentrons nous sur mon step by step à moi.


 
STEP OUANE     Première séance

En cette rentrée sportive 2014, je me sens pleine d’entrain et de courage. Pour ma première séance, je n’hésite pas à me la raconter et à poster une photo sur les réseaux sociaux, avec comme légende  :

IMG_20140919_180131
Dans deux minutes, je me remets au step #step #step1 #bouteilledeflotte #escalier #jvaissouffrirmarace

Oui, bon okay, je déconne un peu pour les hashtag, mais le reste est vrai.

Même pas honte.

D’ailleurs, voici quelques commentaires lus sous ce statut :

Capture

 

En Septembre 2014, il faisait effectivement très chaud, et nous faisions les séances de step en extérieur. Sur un sol dur effectivement mais néanmoins pas « en slip » non plus. J’ai des principes (et de la cellulite).

J’ai laissé également le commentaire de « Coucher de soleil » (les noms ont été modifiés, mais pas les photos de profil) car j’aime bien que l’on m’admire … surtout pour une choses aussi futile. Par contre, j’ai coupé le reste de la conversation, surtout quand Coucher de soleil a expliqué qu’elle n’avait jamais eu besoin de faire de sport ayant toujours été mince naturellement. Tu comprendras que j’ai censuré de genre de propos (Coucher de Soleil, si tu me lis) (ah ben oui, tu me lis) (avec une semaine de retard, mais bon :p ).

Je pratique le Step à l’espace forme d’une piscine municipale. Pour être plus précise, je devrais dire : je fais du Step AU-DESSUS de la piscine municipale. La salle de sport est ouverte (genre mezzanine) et donne directement sur les baigneurs, qui peuvent ainsi nager au son d’une musique … hum je te laisse juge. Quand à nous autres steppeurs (néologisme bonjour), et pour le même prix, nous bénéficions d’une séance de step ET d’un sauna. Car la chaleur provenant de la piscine monte, monte, monte inexorablement (#FunWithPhysics). Et à la fin, nous pouvons toujours piquer une tête (mais je conseille de descendre  l’escalier avant, la mezzanine étant légèrement décalée par rapport au bassin) (aïe).

Tu comprendras donc que par beau temps, nous pratiquons les séances en extérieur, à l’air libre. Quitte à nous retrouver sur de la rocaille.

 

STEP TOU   Du step … débutant

J’ai choisi les séances de « Step Débutant ».  Il n’y avait pas l’intitulé : « Sport Débutant » qui aurait pu convenir aussi.

Lors de cette première séance, après la partie échauffement, la prof demande qui est néophyte.

Je suis la seule à lever la main. Bien, bien (je me sens soudain très seule). En fait, je comprendrai plus tard que « Step débutant » ne signifie pas que nous sommes entre débutants, mais simplement qu’il s’agit de Step « facile ».

« Ne vous inquiétez pas, ça va aller »

Pour l’instant, effectivement, j’ai l’impression de vraiment maîtriser. C’est pas très  compliqué, monter et descendre une marche au rythme d’une musique pourrie, en alternant des levers de genoux, quelques quicks, ou des talons-aux-fesses. Finger in the nose. J’arrive même à faire le tout en rythme contrairement à ma voisine de droite qui a un demi-temps de retard, je me trouve donc géniale (en toute objectivité).

Puis la prof enchaîne avec des mots barbares. Certes, il me semblait bien avoir fait du step à la fac, mais certains termes comme « Step Touch » « V- step »  « Mambo » me sont complètement inconnus … Je finis par me rappeler qu’effectivement j‘étais étudiante au siècle dernier  j’avais dû faire une ou deux séances puis que cela m’avait lassé (comme à peu près tous les sports que j’ai essayé, souviens-toi). Finalement je m’étais rabattue sur des cours de F.A.C. (fesses-abdos-cuisses), ce qui est plus logique pour une étudiante (vanne facile, j’assume).

Bref, je suis VRAIMENT débutante.

Et j’en prends conscience très rapidement.

Certes, je comprends des injonctions simples , comme « BASIQUE DROIT ! » (mouvement qui consiste juste à monter et descendre ta marche) (encore faut-il ne pas se tromper de pied, sinon après tu es toute emmêlée).

Mais malheureusement pour ma compréhension neuronale, je suis parfois déstabilisée par des mots simples comme « Traversez !! » qui recouvre plusieurs réalités : tu peux traverser ta marche en avant, en arrière, en diagonale, en sautillant, en pas-chassant (ouais, cela se dit !), ou même en faisant un tour sur toi même (dans le bon sens et sans te tromper de pied, s’il te plait).

Mais pourquoi un sport avec juste une foutue marche est-il aussi compliqué ?

 

STEP THRI    C’est chauuuuuuuuuud ! (oui, j’écris des articles racoleurs à présent)

La chaleur de Septembre ayant été balayée par la froidure d’octobre, nous avons dû rentrer et faire nos séances en intérieur. Dans la salle située au dessus de la piscine.

Cette salle présente quelques menus  inconvénients :

  • Tu meurs déjà de chaud alors que la séance n’est pas encore commencée. Ce qui stresse légèrement. « Mon Dieu : est-ce que mon cœur de vieille va tenir ? »
  • Deux ÉNORMES miroirs te narguent (ce qui est normal, je sais bien), mais la glace à droite de la porte semble être un miroir grossissant de fête foraine. Mon bidon disgracieux est amplifié et je me trouve … trapue (pour être polie). Étonnamment, les silhouettes de mes camarades steppeuses me semblent à la bonne proportion (un effet d’optique sans doute).
  • La chaleur associée à l’humidité de la pièce endommage le système d’amplification du son. Ainsi, la musique peut parfois se couper brutalement au milieu d’un mouvement,  mouvement dont miracle tu te rappelais cette fois-ci ; ou carrément c’est le micro de la prof qui se coupe, ce qui n’est parfois pas plus mal (j’y reviendrai plus tard).

Pour ma part, je suffoque dès la fin de l’échauffement. Une de mes plus grandes craintes est d’oublier ma bouteille d’eau et de me dessécher comme toutes les plantes de la maison que j’oublie régulièrement d’arroser. Heureusement, la prof ménage des pauses régulièrement. J’appellerai ces dernières « Pause Flotte », car elles entraînent des « Pauses Pipi » pour les multipares.

Les joues de Fils Cadet, en cas de chaleur élevée et d’énervement associé, ont tendance à rougir au-delà de la normale (après une séance musclée de piscine à boules, une puéricultrice de la crèche m’a un jour demandé si ce n’était pas pathologique) (hum). Cela nous a toujours fait ricaner : « OHHHH Fils Cadet, tes joues sont aussi rouges que la pomme que tu viens de manger !!! ». Inutile de préciser qu’il déteste que nous nous moquions de ses joues. Qui sont pourtant adorables, on les croquerait.

Bon.

Après ma première séance de step en intérieur, j’ai découvert d’où lui vient ce souci chromatique.

La génétique.

Au fur et à mesure de la séance, la couleur de mon visage passe par toutes les teintes du rouge pour finir par l’écarlate. La glace qui me fait face me permet de ne rien rater de ma transformation en tomate. C’est légèrement flippant. De plus, mes joues, contrairement à celles de mon fils, ne sont pas du tout à croquer (remboursez !). Bref, j’ai l’air d’une cloche, on dirait moi à 17 ans quand un garçon qui me plaisait m’ adressait la parole (pour me demander de … me pousser,généralement) (soupir).

 

STEP FOR  …   La prof

Habituellement, je déteste critiquer mes « collègues ». Même les profs-de-ballons ont tout mon respect 😉

Cependant, il va m’être difficile d’évoquer ma prof de Step sans « putasser » cinq minutes.

Elle est super sympa et dynamique, MAIS. Ouiiii, il y a un foutu « MAIS ».

Chaque semaine, nous faisons une nouvelle « chorégraphie » en deux parties ; chorégraphie dont elle est incapable de retenir l’enchaînement des mouvements. Ceci dit, moi non plus  (mais moi, c’est plus logique).

Elle le reconnait elle-même :

« J’ai la mémoire d’un poisson rouge !!! »

« Rhooo, faudrait que je travaille davantage mes chorés avant de vous les proposer »

C’est comme si je disais à mes élèves : « Faudrait vraiment que j’arrive à retenir cette foutue propriété avant de vous l’enseigner ! » ou encore

« J’aurais peut-être dû préparer mon cours avant de venir, j’ai oublié d’imprimer la fiche d’exercices, hahaha, pis de toute façon, je ne sais plus quel chapitre, on fait après »

Ma crédibilité chuterait automatiquement de 10 points dans les sondages « sortie de collège », et je ne parle pas de ma côte de popularité qui friserait le néant …

Et bien, ma prof de Step, toute sympathique soit-elle, au bout d’un moment, elle te saoule. Ben oui, elle a un travail de préparation, qu’elle ne doit pas négliger. Ceci dit je veux bien essayer de comprendre son souci : soit elle souffre d’Alzheimer Précoce (mais cela dure depuis 10 ans, d’après les anciennes de « Step Débutant ») (cherche l’erreur dans la dernière parenthèse), ou alors elle n’est payée qu’à l’heure de cours effectuée et dans ce cas il s’agit d’un acte militant et conscient (solidarité) « Les filles : je préparerai les enchaînements, quand la direction de l’Espace Forme me paiera pour cela » et on hurlerait toutes : « OUAIIIIS !!! Faisons n’importe quoi ! » Ce serait marrant.

Le problème c’est que techniquement, et de façon beaucoup plus terre à terre (enfin marche à marche), nous comptons toutes sur elle pour le mouvement suivant. Ma vie durant 45 minutes est entièrement focalisée sur des consignes débiles.

Alors quand j’entends :

– 3 genoux ! Ah non 2 !!! Oh zut c’était des talons-fesses !

– Traversez face piscine ! AH. NON. J’ai oublié les dégagés-côtés. Trois fois. NON DEUX !!!

Cela fait sourire au début, puis cela devient vite SUPER ÉNERVANT !!! OUI, JE CRIE ! (la « musique est assourdissante, de toute façon). Je ne suis pas sûre que ce soit terrible pour la cardio de devoir saccader ses mouvements toutes les minutes car on s’est trompé.


*** COUPURE PUBLICITAIRE ***

Je pense que nos chorégraphies super désynchronisées doivent être comiques vues de l’extérieur. Quand 20 nanas font une dizaine de mouvements différents en même temps. Cela doit ressembler à cela (en moins gracieux). Je précise que contrairement à ce que suggère cet article, ce numéro de danse classique a évidemment été conçu comme cela … Cela semble assez évident, mais bon.


 

Je critique la prof, mais j’ai moi-même un sérieux problème de concentration. Autant j’aime bouger en rythme car cela me défoule et me fait un bien fou, autant j’ai horreur de retenir les enchaînements. Cela encombre mon esprit d’infos super inutiles (traverser-step touch-pas chassés- blablabla). En fait, je suis incapable de faire bouger mon corps et mon esprit en même temps. Quand je fais un mouvement, mes pensées devraient être focalisées sur le prochain pas. Mais, en général, je pense complètement à autre chose. Par exemple : « Est-ce que j’ai pensé à m’épiler les aisselles avant de venir ? (vérification) Oui, ouf, je pourrai m’étirer les bras tout à l’heure … Ah merde, j’ai raté les dégagés côtés … Ah ben pourquoi elles tournent toutes là ? » ).

Donc maintenant je focalise mon regard sur la nana à côté de la prof, qui retient toujours les enchaînements du premier coup. D’ailleurs la prof aussi la regarde tout le temps. Je pense qu’elle devrait être rémunérée comme « pense-bête ».

 

STEP FAÏVE   L’enfer c’est les autres.

Enfin, comment ne pas terminer ce billet hautement intellectuel (un esprit sain dans un corps sain), sans parler de mes compagnes d’infortune ? Nous sommes une vingtaine le vendredi soir. Donc j’ai intérêt à ne pas arriver à la dernière minute si je veux choisir ma place.

  • Je ne veux pas être devant. Pour des raisons assez évidentes. Premièrement, la prof te fait des réflexions sur la façon dont tu bouges. J’ai l’impression d’avoir 10 ans. Et puis, il y a 15 personnes derrière toi qui peuvent admirer à quel point tu es grosse empotée.
  • Je ne veux pas être au fond, car s’y trouvent les filles qui viennent en bande de copines et qui papotent. Les mauvaises élèves quoi. Quand le mouvement devient compliqué, et que la prof ne fait rien que nous embrouiller, elles soupirent et en profitent pour allonger les « Pauses Flotte » jusqu’aux étirement finaux. Trop fortes.

Donc je veux me fondre dans la masse, vers le centre de la salle, mais pas n’importe où non plus !

  • Du côté droit (pour éviter la glace grossissante déprimante).
  • Je veux squatter un ventilateur. Il y en a six, situés à gauche et à droite de la pièce (et je parle comme une « hôtesse de l’air » si je veux) (d’abord). Ces vieux machins rouillés sont nos bouffées d’oxygène, d’ailleurs. Quand tu arrives tôt, tu peux te mettre juste à côté de l’un d’entre eux et l’orienter subtilement vers ta personne. Bon le souci, c’est que peu après, alors que tu es assise sur ta marche et que tu mates tranquillou ton smartphone en attendant le début du cours, une « copine » arrive, se place devant ou derrière toi, et bouge subtilement le ventilo vers elle. OUAIS. Ma stratégie est de ne rien dire, mais à la première « Pause Flotte », HOP, je re-détourne le ventilo vers MON STEP. Quand on a chaud, tous les coups sont permis. C’est la jungle … dans tous les sens du terme.
  • Il faut que, depuis ma place, je voie correctement non pas la prof (pour les raisons évoquées plus haut) mais la nana juste à côté. Qui est quand même trop trop forte pour une steppeuse débutante.

Bref il n’y que a deux endroits dans la salle qui répondent à tous ces critères. C’est moche.

Quand aux autres filles …

J’ai pris conscience que je faisais certainement partie des plus âgées (dur), et des plus rondes (TRÈS DUR). De fait, je n’ai lié aucun copinage. Elles m’agacent toutes. Question de principe.

 

Fin de séance

Pour me motiver, j’ai choisi le Pass Annuel, qui me permet d’accéder à la piscine et à l’espace forme en illimité, pour un prix franchement abordable. C’est trois fois moins cher qu’un abonnement en club de sport (ceci dit en club de sport, tu dois pouvoir bouger sans suffoquer). J’ai aussi accès illimité à la salle de musculation (mais je n’y ai jamais mis les pieds) (enfin les trucs qui me servent de muscles) et au sauna (mais là franchement je n’en vois pas l’intérêt, il ne peux pas y faire plus chaud qu’à l’espace forme).

Donc à la fin de chaque séance de Step, je vais nager 30 minutes. Histoire de faire retomber ma température corporelle (je vais attirer de drôles de lecteurs sur cet article avec le champs lexical « chaleureux » utilisé).

Rendez-vous la semaine prochaine mais à la piscine cette fois-ci où, même sans les enfants, je me marre bien aussi (ou pas).

 


 

*** GÉNÉRIQUE de FIN ***

Les NKOTB se sont reformés en 2010. Euh … Ils bougent moins bien, non ? En fait , je crois qu’ils bougent moins tout court. Pas sûre qu’ils réussiraient encore le « saut de batterie » … Et puis David Schwimmer ne se ressemble plus trop.

Je crois que cette version est encore plus ridicule que l’originale 🙂

 

 

Tu peux me suivre sur Facebook ou Twitter.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

27 thoughts on “S05 E03 ~ Step by Step

  1. Je viens de redémarrer le cardio-training, en salle…. Par amour du sport (et non pas parce que le docteur m’a dit que sinon y’avait plus rien à faire pour ma santé)… Tu as oublié de parler d’un thème extrêmement important dans ce registre : les costumes de toute laideur et qui coutent un rein qu’il faut acheter pour y aller, je n’ose évoquer les sous-vêtements afférents. Et l’enthousiasme insupportable des gens aussi qui semblent ravis d’être tous ensemble mal habillés à suer sur de la musique de merde… Tu as toute ma compassion et mes sentiments solidaires.

  2. OMG, j’avais oublié l’existence des NKOTB (ça en fait des lettres en majuscules dans une toute petite phrase…). Bon ben j’ai connu l’ancêtre des boys band… je suis donc vieille (merci ^^) et en tant que patate officielle des cours de gym (je suis souple et gracieuse… naturellement… un peu comme les éléphants en tutu de Dumbo…), je compatis complètement à la douleur du step (en plus dans les années 90, il y avait une mode consistant à porter des collants verts brillants avec des maillots fuschia qui rentraient dans les fesses… si, si… c’était de toute beauté… ). Au moins, maintenant, on échappe à ça…

  3. Bravo ! déjà pour tes choix musicaux de jeunesse 🙂 et pour persévérer dans cette nouvelle activité. Je viendrais bien à la piscine pour admirer tes chorégraphies….

  4. Les conditions ne sont vraiment pas favorables, dis-moi ! Tu es bien courageuse !

    Dans la salle où je fais zumba, il n’y a pas de miroirs (ouf) ! D’un autre côté, mis à part une des petites minettes de 18 ans et deux maigrichonnes, nous avons toutes des bourrelets 🙂

  5. J’ai ri mais pas trop hein parce que moi c’est le jeudi soir le sport et là j’ai mal aux abdos !!!!… Mais moi c’est les Pilates « the » truc à la mode du moment… J’ai essayé le Step, mon périnée a pas supporté

  6. Merci pour ce moment de rire du matin. Bien sûr, je me reconnais dans ta description de la tomate écarlate. J’ai commencé le taek’fitness (genre de body combat), le groupe est dans ma moyenne d’âge, le prof dynamique… J’ai aussi du mal à me concentrer sur les enchaînements à tel point qu’un jour un coup est parti… dans la tête de ma voisine, oups !

  7. Je demande un droit de réponse je n’ai jamais dit ça.
    Je n’ai JAMAIS fait de sport (enfin si un peu de danse).
    J’ETAIS mince naturellement. Je ne le suis plus depuis….. 2005.
    Mais je suis INCAPABLE de transpirer par plaisir donc j’assume mes kilos en trop.
    Faut vraiment qu’on se voie car tu es plus mince que moi!

    1. hahaha. Okay, moi aussi j’ai commencé à grossir vers 2007. En fait, pour toi, faire du sport est fatalement associé à une volonté de maigrir (parce que tu n’imagines pas qu’on puisse faire du sport par plaisir 😉 ) (je comprends tout à fait) mais cela m’avait fait sourire surtout après avoir vu les lianes qui m’entourent au step.
      En fait moi, je fais du sport, pour justifier mon comportement alimentaire (pas envie de faire de régime) L’idée étant de maintenir mon poids actuel.

  8. Sinon je n’ai pas mis une semaine pour te lire car j’ai choisi de te lire dans le désordre…. (truc de ouf)
    Matinée de dingue (au lieu de faire mes livrets de GS):
    – GOM épisode 3
    – TBBTépisode 13
    – GOM épisode 2 (avec un petit replay de la fin de l’épisode 1, ou tu as fait un « dans le dernier épisode… »?)

    PS: Je viens de réaliser que je ne pourrais pas faire ton métier car oublier de faire des photocops ça m’arrive, surtout en fin de période. Mais j’imprime de mon bureau et la photocopieuse est tout près!

    1. Je dois reconnaître que si j’avais cette possibilité, je ferais surement mes photocopies à la dernière minute :p
      Nous n’avons pas encore vu TBBT episode 13 car nous attendons sa diffusion dur OCS (seulement vendredi prochain, bouhouhou)

  9. je me marre… moi, déjà, une prof qui me dit « ça va bien se passer… » je me méfie! 😉 j’ai tenté une fois le step… une… pas deux… impossible pour moi de suivre la moindre choré ou truc dans le genre… je suis sortie de là dépitée! 🙂

  10. Mais hahaha tu m’as bien faut glousser !!!
    Tu avais lu mon article dans le genre où je parle du step?? (Selky-a-le-rythme-dans-la-peau)
    Pareil que La Carne, une fois le step, mais pas 2 !!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.