Petite anecdote arrivée durant le réveillon de Noël.

Nous étions invités dans ma famille, et LdmJ avait été missionné. Il devait se rendre chez son caviste et choisir la boisson qui se marierait le mieux avec le plat principal : la vinasse, quoi.

Il avait choisi un cru de grand vin rouge.

Je ne te dis pas le prix c’est indécent.

Il l’avait ouvert avec amour, mis à décanter dans une jolie cruche qu’il avait déposée sur la table … loin des enfants.

Alors que nous venions de terminer notre entrée et que nous débarrassions une partie de la table, la cruche se déplaça. Il est possible que ma sœur ou moi ayons été à l’origine de cette translation (#FunWithMaths). Mais encore aujourd’hui, toute la lumière n’a pas été faite sur cette affaire.

En attendant, la cruche se retrouva devant Fils Cadet qui venait de terminer une part de quiche. Les contours de son assiette s’apparentaient à un champ de bataille : des morceaux de quiche étaient éparpillés jusque dans son verre de jus de fruit.

Légèrement écœurée, je lui demandai s’il voulait terminer sa boisson. Ce à quoi il répondit  « Non, je préfère boire de l’eau »  montrant du doigt la cruche. Je lui expliquai que ce n’était pas de l’eau mais du vin. Du très bon vin qui plus est.

Arrivée à ce point crucial de l’histoire, je n’ai toujours pas compris ce qui se passa dans son esprit.

La scène se déroula sous nos yeux comme au ralenti. Fils Cadet se pencha en avant, avança son verre vers la cruche. Juste le temps pour son père et moi de crier :

13890707007039

 

Trop tard, son jus de pomme, morceaux suspects inclus, atterrit dans le vin.

J’ai regardé la cruche.

LdmJ a regardé la cruche.

Toute la famille a regardé la cruche.

Nous avons regardé Fils Cadet.

Fils Cadet a regardé la cruche.

Il a haussé les épaules puis rajouté : « Je voulais plus de jus de pomme ! Je peux avoir de l’eau maintenant ? »

LdmJ sortit de sa torpeur. De la fumée s’échappa de ses narines …

Je  coupe le son parce qu’il a dit des trucs pas super gentils à son fils. Du genre :

haddock3

 

Je lui conseillai de se calmer : « Tu devrais mettre du jus de pomme de l’eau dans ton vin ! »

Il ne goûta pas la plaisanterie.

Par contre, il goûta son grand cru aromatisé jus de pomme/morceaux de quiche.

Et tu sais quoi ? Ce n’était pas si mauvais !

 

Merci Fils Cadet 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
18 Comments