J’ai demandé à Fils Cadet ce qu’évoquait pour lui le mois d’Octobre. Tout en mangeant, mon gourmand a répondu :

« Ch’est le mois des pommes et des raichins »

Et là, Fils Aîné s’est écrié : « Mais Octobre, c’est le mois d’Halloween !!! »

« Ah oui, ch’est le mois des bonbons aussi ! » a renchéri son petit frère.

Pfffffff ………….. Halloween.

La fête commerciale et culturellement non imaginable à Winterfell (et caloriquement indécente).

Nous avions presque  réussi à y échapper avec les Mômes (il suffisait de ne pas en parler).

Sauf  que … après quelques lectures d’histoires sur Halloween  (pas merci les Super Picsou Géant), puis visionnage de quelques dessins animés évocateurs de la fête (pas merci les Scooby-doo) ils ont commencé à nous poser pleins de questions … Et il s’est vite avéré qu’Halloween regroupait deux des passions du petit : les Bonbons et les MooOOoonstes. Tu rajoutes à cela le bonheur pour le grand de pouvoir se déguiser.

Nous étions donc coincés : obligés de fêter Halloween avec eux …

(Bon okay, techniquement, nous n’étions pas obligés … mais nous sommes faibles que veux-tu …)

 

Je te présente donc :

Treehouse09

 Cherche pas le Halloween spécial I (il n’y en a pas). C’est mon côté non-conformiste.


 *** GENERIQUE ***

I want Candy !


 

Quand nous n’avions pas d’enfant, le 31 octobre au soir, si nous avions oublié d’acheter des bonbons (ce qui arrivait 3 années sur 4) nous adoptions une attitude stratégique. Lumière éteinte, nous regardions la télé le son baissé, et surtout nous ne répondions pas aux sollicitations sonores (genre « ding dong »).

L’année dernière, nous avons donc innové, pensé à acheter des bonbons pour les éventuels visiteurs et nous avons préparé notre excursion nocturne, à notre plus grande joie (ouééééééééééé!!!) (enthousiasme !!!) (clap!, clap!) (oui, cela se voit quand je surjoue).

Commençons par : la décoration.

En 2013, nous avions peint des citrouilles en carton:

Citrouilles d'Halloween by @GameOfMomes

Les explications sont ICI.

 

Le 31 octobre, nous les avions disposées sur les montants de notre portail d’entrée. Aussi hallucinant que cela puisse paraître, la citrouille Tigrou a disparu (celle de droite) (la plus jolie). Coincidence ? Je ne crois pas. Ma maman (qui est la première à voir de l’insécurité partout) (avec tout ce qu’on voit à la télé) m’a dit qu’elle avait dû s’envoler (mouais).

Après avoir fouillé dans tous les fourrés avoisinants, il a fallu se rendre à l’évidence : on nous avait tiré notre citrouille Tigrou !!! Sans doute un des gamins venu nous réclamer des bonbons : sales gosses.  (Sans rire, nos Mômes étaient dégoûtés …)

Cette année, nous n’avions rien préparé, mais Mamou nous a fait une jolie surprise. Avec Fils Cadet, ils ont fabriqué un mobile tout mignon pour accrocher devant la maison. Nous avons croisé les doigts pour qu’on nous le pique pas.

Idée Déco : Mobile halloween

 

Quand aux Jack-O’-Lantern, c’est (aussi) Mamou qui s’y est collée :

9b7QPdrP8EfZxAY4SfK0nGLoySHglcgH382IYEfe0dY=w1096-h822-no

 

Bon, nous avons COMME MEME fait quelque chose de nos mains … Nous avons disposé un balai devant notre porte et LdmJ l’a décoré !

TADAM :

Nimbus 2000

Quel talent, LdmJ !

 

Oui, effectivement un Nimbus 2000, c’est un peu la lose, gnagnagna …On aurait pu leur offrir un Nimbus 2014 ou même un  Éclair de Feu. Mais comme les enfants n’ont vu que les deux premiers Harry Potter, ils ne se sont pas rendus compte qu’on leur a refilé un vieux truc. En attendant, personne ne nous a piqué notre décoration-balai (et elle ne s’est même pas envolée).

Le déguisement qui fait peuuuur …

Pas de tournée d’Halloween sans un chouette déguisement (et un âge en adéquation).

Nan, parce que les ados qui se pointent à 14 heures (c’est quoi cet horaire ?) en jean/basket sur un laconique « On vient chercher des bonbons » se font (mal) recevoir à la maison. Pour pratiquer un peu l’ado-en-milieu-scolaire, l’ado-des-rues ne nous effraie pas. Même avec sa casquette posée bizarrement au dessus de sa tête. Même lorsqu’il est avec d’autres congénères de la même espèce.

Dans ce cas, nous répondons juste poliment :

Désolée, je n’offre des bonbons qu’aux ENFANTS (insister lourdement sur ce mot) déguisés (insister aussi sur celui-là, mais un peu moins) ! La prochaine fois, viens avec un chapeau de sorcière sur la tête plutôt que ta casquette de base ball américain.

Ce qui est barré n’a pas été dit car, l’ado-des-rues peut avoir le pétard rancunier (le pétard qui t’explose les oreilles pas celui qui t’explose les yeux). Oui la nuit d’Halloween, les ados du tierquar aiment bien faire du bruit avec ces bidules prêts à te dégommer ton audition (déjà amoindrie par l’écoute journalière des cris perçants de tes enfants). Inutile donc de trop l’énerver.

L’année dernière, Fils Cadet avait choisi de se déguiser en Citrouille, et Fils Aîné en Araignée. Bon, quand je dis « choisi », disons que nous avons orienté (style profs principaux en 4ème et en 3ème) leur choix de façon stratégique par rapport à ce que nous avions dans les placards :

Déguisement de citrouille by @GameOfMomes

Bien flippante, ma citrouille tout de même.

Nous nous étions inspiré de la Slutty Pumpkin (mais en rajoutant un chapeau/boite de camembert) :

Source : www.zap2it.com/

Source : www.zap2it.com/

Et Fils Aîné était devenu une araignée (à la plus grande joie de sa maman) (ma bestiole préférée).

Mais cette année, le choix de Fils Cadet fut plus difficile. Compliqué en effet, de se décider entre le mooOOoonstre et le fantooOOoome.

Comme tu l’auras déjà compris (si tu as tout bien lu), ils ont regardé au début des vacances : « Harry Potter à l’Ecole des Sorciers ». Ils ont adoré (évidemment) (vu le thème) et Fils Cadet a décidé de se déguiser en sorcière. Mais attention : la sorcière gentille, celle qui sait se transformer en chat. Bref il voulait être le Professeur McGonagall :

Harry Potter ˆ l'Žcole des sorciers

Source : fr.harrypotter.wikia.com

Moins sexy que Katie Holmes tout de même …

Pour simplifier les choses, nous avons opté pour acheter (à pas cher) un chapeau pointu (turlututu) (pardon, réflexe) et nous l’avons revêtu de la cape noire d’un déguisement de Batman cousu par Mamou (oui, Mamou est notre fournisseuse officielle halloweenienne) (merci Mamou).

 

fwZsJHDxQa5foBCOyjr8sRPz3MvV11zBccbNYNL0ubQ=w747-h822-no

Déguisement de sorcier-en-chaussons-sur-balai

Nous avions même préparé tous les accessoires de son costume …

accessoires indispensables à un costume de sorcière

Bon, le chat a refusé de nous suivre pendant la tournée (pas drôle le chat).

Fils Aîné a décidé de rester une araignée… Cela tombait bien nous avions gardé les collants/pattes noires dans un coin d’armoire … Et honnêtement il foutait VRAIMENT la trouille :

064-HALLOWEEN

( Nan, je déconne … j’ai rajouté des effets gogole plus à la photo, en vrai il était limite mignon)

 Pour ma part j’ai revêtu le manteau dont la capuche rabattue me faisait ressembler à l’Empereur dans Star Wars … Même pas peur.

 


Nus voici donc prêts à commencer notre tournée d’Halloween, nous attendons simplement que la lune soit levée.

 *** COUPURE PUBLICITAIRE ***

SCOOP !

C’est quoi la lune ? Hillary te répond (un peu de culture dans cet article) :


Notre première tournée d’Halloween … cru 2013.

31 Octobre 2013.

Nous partons donc à la tombée de la nuit, sous le regard bienveillant de la lune-satellite, avec deux Mômes ravis portant des sachets plastiques vides.

J’avoue que devoir faire le tour des voisins pour demander des bonbons m’effraie un tantinet …  Je ne suis pas particulièrement portée vers la réclamation intempestive et j’ai horreur de déranger. Donc, aller sonner chez des personnes que je ne connais pas, c’est très délicat pour moi. LdmJ étant tout aussi courageux, nous envoyons les enfants sonner et restons prudemment en retrait pour protéger leurs arrières (la rue) (des fois que des squelettes déambuleraient derrière nous ) (justement, il y en a).

S’enchaînent une demi-douzaine de maisons dont les portes restent désespérément closes.

Au fur et à mesure de notre avancée dans les rues voisines, les bouilles réjouies du début se transforment en mines déconfites (la métamorphose dont je parle ne concerne que les enfants car, pour notre part, nous sommes déconfits depuis le départ).

Pour la maison suivante, la chance semble nous sourire, un vieux monsieur à la mine revêche ouvre grand sa porte . Les Mômes s’approchent confiants , Fils Aîné répète bravement la phrase apprise par cœur un peu plus tôt dans l’après-midi :

– Un bonbon ou un sort !

– QU’EST-CE QUE TU DIS ?

Effrayé, Fils Aîné se tourne vers nous, Fils Cadet, pas gêné, se met à hurler :

– ON VEUT DES BONBONS !

Gloups :s  … Il faut reconnaître qu’il a su parler suffisamment fort, il a juste oublié la politesse au passage. Quel enfant mal élevé …

« AH NON ! NOUS N’AVONS RIEN ICI, DECAMPEZ !!! »

Il ne manquait plus que le « sales garnements » pour compléter ce charmant tableau. Têtes basses, les enfants font marche arrière. Nous nous excusons platement auprès du vieux monsieur pour le dérangement (et à sa dame qu’on entend râler dans le fond).

Fils Cadet murmure :

– C’était un sorcier le vieux Monsieur ?

Oui, remarque, il était dans l’ambiance …

Nous enchaînons avec la maison voisine. Nous y entendons des cris d’enfants. Bingo ! La récolte commence.

Pour la suite, nous privilégions les maisons bien éclairées qui semblent pourvues d’enfants. Fils Cadet, du haut de ses trois ans, est de plus en plus à l’aise. Au lieu de faire peur au gens qui ouvrent la porte (c’est un peu le principe du truc), notre citrouille s’engouffre directement chez eux. Remarque, dans un certain sens, il doit leur foutre beaucoup plus la trouille en agissant ainsi … Imagine : tu ouvres ta porte et une petite chose mobile orange de 1 mètre s’engouffre entre tes jambes … Brr.

Finalement, la récolte ne fut  pas si mauvaise …

Ils l’écouleront pendant un bon mois, à raison de deux bonbons chacun à chaque goûter (je te laisse calculer combien ils en ont ramené) (#FunWithMaths).

 

Accélération temporelle …

La Tournée d’Halloween, cru 2014.

31 Octobre 2014. 17h30. Nous voici donc repartis pour la tournée des voisins.066

(le balai, qui a fini dans les mains de LdmJ au bout de 100 mètres … car bon, ce n’est pas évident de marcher en chevauchant un Nimbus 2000)

(ben oui, c’est fait pour voler, ces machins là) (ou balayer).

Cette année, nous avons décidé de ne sonner qu’aux portillons des maisons bien éclairées, dont les propriétaires ont des enfants à l’intérieur et des décos d’Halloween moches à l’extérieur. Si leurs portes d’entrée sont facilement accessibles : c’est un plus (nous oublions donc la maison du vieux-monsieur-sorcier).

Ce que nous n’avions pas anticipé, c’est que les jeunes parents ciblés sont eux aussi en vadrouille dans les rues avoisinantes. Tous les enfants du quartier sont en quête de bonbons en même temps … et leurs maisons sont donc … en slip de bain VIDES …

Les garçons réussissent tout de même à se faire fournir en produits dangereusement sucrés par quelques autres voisins sympathiques (dont un jeune couple sans enfant) (comme quoi, hein, c’est possible) (poke à nous-7-ans-avant).

Cette année, Fils Aîné a grandi, il ne veut plus dire « un bonbon ou un sort », il préfère effrayer directement les gens. Fils Cadet sonne et notre Aîné attend en embuscade derrière lui : il prend la pose de l’araignée, et quand la porte s’ouvre :  il saute vers elle. Oui, il se transforme en araignée sauteuse : mon cauchemar ultime (j’ai peur de passer devant une toile d’araignée avec sa locataire accrochée dessus, car je pense que cette dernière va sauter dans mes cheveux) (cela PEUT arriver) (SI !).

Je mets une photo pour que tu visualises la scène, parce que c’est quand même tordant :

embuscade d'Halloween

 

Fils Cadet est donc le détenteur de la baguette censée lancer des sorts aux voisins qui n’ont pas de bonbons (et qui ont l’inconscience d’ouvrir quand même leur porte) (très mauvaise idée). Et justement, une porte s’ouvre sur un jeune étudiant sympathique, qui ne possède pas de bonbecs chez lui … Nous demandons alors à Fils Cadet de lui jeter un sort (genre « je te transforme en crapaud ») mais fils Cadet se met à hurler pleurer :

« NAN! JE VEUX PAS JETER UN SORT : JE VEUX DES BONBONS ! »

Au final, je crois que le jeune homme aurait préféré recevoir un « sort » plutôt que de subir les cris de notre fils.

Pour les maisons suivantes, nous nous disons qu’il serait plus judicieux de remplacer le classique : « Un bonbon ou un sort » par le moins conventionnel : « Un bonbon, ou Fils Cadet t’explose les oreilles avec son cri-qui-tue » je suis sûre que cela aurait été très efficace.

La récolte étant déjà conséquente pour deux rues traversées, nous jugeons préférable de rentrer.

Le petit est super énervé et le grand a mal au ventre (oui Fils Aîné a le sens du timing : il a fait une gastro le matin même AVANT de manger les bonbons d’Halloween).

Epilogue :

Leur réserve de bonbons occupera les goûters jusqu’au mois de Décembre … comme convenu. S’en suivront les goûters de Décembre agrémentés de la Surprise du calendrier de l’Avent. Et comme d’habitude, j’aurai droit à la soupe à la grimace pour les goûters de Janvier et le sempiternel : « Ce sera looooooong jusqu’en Octobre ».

 


 

*** GENERIQUE de FIN ***

I put a spell on you …

(le cri-qui-tue)

Rendez-vous sur Hellocoton !
20 Comments