A trois ans, garder un secret c’est compliqué. Pourtant, Fils Cadet avait décidé d’être fort.

15 jours avant la date fatidique, il s’est planté devant moi en sortant de l’école, m’a tendu les bras, fait un gros bisou puis s’est approché de mon oreille en « murmurant » :

C’EST TA FÊTE MAMAN ! BONNE FÊTE !

Le temps de récupérer mon audition, j’ai compris que le grand chantier de la fête des mères avait commencé.

L’année dernière, j’avais eu de sa part un super cadeau : le fameux « collier de nouilles » fabriqué à la crèche (il est ici). Je l’ai toujours mais il est un peu abîmé, car Fils cadet a essayé de le manger (véridique) (‘faut pas gâcher !).

Curieuse, j’ai tenté d’obtenir quelques informations supplémentaires sur celui de cette année :

– Rhoooo, tu me prépares un cadeau ?

Fils Cadet a fait des yeux ronds, posé ses deux mains devant sa bouche puis il a (vraiment) murmuré :

– Ze peux en parler mais seulement aux papas !!! Il est où Papa ?  

Il a attendu que LdmJ soit rentré pour lui en parler en privé. J’étais impressionnée.

Cependant quelques jours plus tard,  alors que je posais – de façon tout à fait innocente -la traditionnelle question de fin de journée :

– Qu’as tu fait à l’école ?

Question qui d’ordinaire reçoit invariablement le même genre de réponse :

1425611_547915521957533_1816553003_n

 

Ce soir-là, la réponse fut différente :

– Et bien moi, z’ai fait un cœur en pâte à sel et z’ai mis …

Soudain il s’est arrêté, son visage s’est décomposé, il a plaqué ses deux mains sur sa bouche en s’écriant :

– AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH C’ETAIT UN SECRET !!!!

Le reste du trajet s’est effectué dans les larmes de désespoir. Cet incident oublié (devant le goûter), il m’a ensuite tout balancé (foutu pour foutu) : les M bleus à l’intérieur du cœur, et le petit message livré avec.

Néanmoins, quand il a rapporté son cadeau emballé en début de semaine, il a tenu à le cacher dans sa chambre.

– Ah, ze l’ai bien caché, tu ne le retrouveras jamais. 

Tellement bien caché,que lui même ne l’a pas retrouvé. Nous avons frôlé la crise diplomatique samedi, quand je lui ai demandé s’il se rappelait où il avait caché son cadeau.

C’est moi qui l’ai retrouvé au fond d’un tiroir à jouets.

 

Vendredi,  j’avais tout de même eu le droit de recevoir l’un de mes cadeaux en avance, Fils Cadet avait fait un dessin de moi à l’école :

IMG_20140523_184922~2

 

Oui, tu auras compris qu’il s’agit d’un « Où est Charly » version « Où est Maman? ».

J’ai posté cette photo sur la page Facebook du blog, et grâce à d’ingénieux lecteurs nous en avons déduit que j’étais couchée au-dessus d’une foule en délire en train de slamer (LdmJ dirait : faire du « stage diving » ). Ma tête en haut à droite (on voit bien mes cheveux qui pendouillent). Je suis donc en mode rock-star (comme Courtney Love, mais avec une culotte) portée par ses fans (Merci à Claire et Fille D’avril pour ces éclaircissements). Et les petits points représentent les confettis.

Il est sympa Fils Cadet de me représenter ainsi. 😉

Enfin, ce matin, j’ai eu le droit de recevoir mes cadeaux, dont le fameux cœur en pâte à sel (avec les M bleus) :

005 (1)

 

Et tous les autres :

004

 

 

Fils Aîné a également tenu à m’offrir TOUS ses trésors de la semaines :

 

006 (1)

Des COCOTTES de pins (en Eastérosie, on les appelle ainsi) (à priori dans le reste du monde – sauf au Canada – ce seraient des pommes de pins) et des chutes de papier grâce auxquelles, on peut former des petits accordéons.

Des trésors de Mômes quoi.

Fils Aîné est persuadé que je fais une collection de cocottes de pins 😉

007

Vu que j’ai fabriqué une bordure avec , je vais finir par y croire moi-même.

 

Et vos cadeaux ? Vos Mômes ont-ils réussi à garder le secret ?

 

***

Rendez-vous sur Hellocoton !
14 Comments