Les mathématiques, c’est pas automatique.

Pourtant, Fils Aîné compte …

C’est son truc, son kiff, son hobby (c’est beau comme du MC Solaar).
Tu sens le gamin qui se fait regarder bizarrement dans la cour d’école (ouiiiiiii, c’est le mien).

Parfois je me demande si cela ne vire pas à l’obsession : il me demande de faire des additions jusque dans son bain.

-Maman, cela fait combien 452 + 123 + 35 ? Hein, dit !!!

J’aime pas ramener du travail supplémentaire à la maison. J’ai beau lui expliquer que je fais SUFFISAMMENT de calculs dans la journée, il ne comprend pas et me répond :

-Mmmmh, et 6*30, hein ?

J’ai eu la merveilleuse idée de lui acheter un cahier d’activités en solde. Je pensais qu’il s’en lasserait vite. Parce que bon, je le trouvais tout de même assez rébarbatif. Hahaha. Femme de peu de foi, je suis (c’est beau comme du Maître Yoda).

Il est devenu dingo de son cahier d’activités. Il en noircissait au moins deux pages chaque soir. Il l’a appelé « son cahier de mathématiques » et en  a terminé les soixante pages en une quinzaine de jours. Il a souhaité que je lui en rachète un tout de suite. J’ai décidé d’attendre un peu avant de lui enseigner les racines carrées en offrir un autre.

De toute façon, il arrive à s’occuper seul avec un crayon et une feuille : nous en avons quelques-unes noircies d’additions posées …

IMG_20140221_125656~2

Un autre exemple : entre l’école maternelle et l’école primaire, nous avons 5 minutes de marche chaque matin. Nous n’avons aucun intérêt à être en retard, car il n’est jamais plaisant de devoir passer par le bureau du directeur pour pouvoir entrer (jusqu’à présent, nous avons toujours réussi à être à peu près dans les clous) (courir les derniers 100 mètres ne comptant pas ^^). Un jour sur le chemin, Fils Aîné s’est mis à compter à voix haute : 1,2,3 … il ne s’est arrêté qu’une fois arrivé devant sa grille. Quand il a recommencé le lendemain puis le jour suivant, j’ai commencé à flipper un peu. J’ai pensé à un  TOC, genre Lena Dunham dans Girls.

Puis un matin, j’ai fini par lui poser la question :

MAIS ENFIN, pourquoi tu comptes ???

– Bah, tu m’as dit qu’il nous restait 5 minutes avant la sonnerie. Je veux voir si nous arrivons avant 500.

C’est vrai, entre les deux écoles, je lui disais toujours :

-Ohlala, il nous reste 8 minutes / 4 minutes / 3 minutes!!!!

Alors Fils Aîné, il se mettait à compter. J’ai donc arrêter de parler chiffres, et maintenant je me contente de lui dire : « Mais dépêche-toi !!! »

Force est de constater que les mathématiques c’est peut-être génétique, il me semble aussi maboule que ses deux parents (profs de maths, je le rappelle).

Cependant, Fils Cadet semble résister à l’attrait de cette matière. Il refuse obstinément de reconnaitre les chiffres (qu’il appelle des « lettres ») (et inversement), malgré les cours particuliers que lui offre son frère :

– Mais enfin regarde c’est un DEUX ce chiffre !!!

-Oh arrête Batit’, tu m’embêtes !

Ouais, Fils Cadet il n’est pas très fun with Maths. Ou alors c’est la seule personne sensée de cette famille. J’hésite.

La semaine prochaine, nous partons passer le week-end à Paris. Nous prenons le train vendredi soir, Fils Aîné est RA-VI : le train + Paris : il n’en peut plus d’attendre.

Il a dessiné le train qui doit nous amener dans la capitale et, en montrant le dessin à son papa, il lui a demandé :

-Devine qui est dans le train ?

IMG_20140221_125818~2

 Je vous laisse deviner la réponse à cette question 😉

 Et tes Mômes, ils les trouvent fun les maths ?

***

Rendez-vous sur Hellocoton !
15 Comments