Moi et les Mômes avons découvert les livres de Mario Ramos l’année dernière. Quand j’ai cherché des renseignements sur cet auteur début 2013, j’ai appris avec tristesse sa mort un mois auparavant. C’est un peu étrange, mais j’ai été sincèrement peinée car, à travers la lecture de ses livres, j’ai senti une personne sympathique possédant le génie de l’écriture pour enfants ( pour moi, écrire des bons livres pour enfants relèvent d’une part de génie ).

Je vais principalement évoquer ici ses livres pour les de moins de 7 ans. Mais il a également écrit pour les plus grands.
Beaucoup de ses histoires se situent dans la forêt, où nos Mômes y retrouvent des personnages récurrents inventés par l’auteur dont son fameux loup, mais également des personnages traditionnels issus des contes de notre enfance.
Fils Cadet est un fan inconditionnel du loup de Mario Ramos. D’ailleurs, de manière générale, il adore les livres parlant de loups ( de monstres et d’araignées aussi ) ( oui, nous traumatisons légèrement nos Mômes ).
La série que j’appellerai  » du loup  »  ( moi aussi je déborde d’imagination )  est principalement composée des trois livres :

 » C’est moi le plus fort  » ,  » C’est moi le plus beau  »  et  » Le plus malin  » :

Les deux premiers racontent, avec malice, les déambulations d’un  loup vantard dans la forêt. Tous les habitants de ces bois le craignent et, par conséquent, le flattent. Mais un petit personnage continue de résister encore et toujours à l’envahisseur : un bébé dragon. Qui finit toujours par avoir le dernier mot. Et c’est très drôle.
Et maintenant, c’est qui le plus beau ?

Fils Cadet connaît par cœur une des réplique du loup et la ressort régulièrement dans des contextes variés : en voiture ou à des personnes qu’il ne connaît pas ( c’est plus « fun » ).
Donc, si un jour, vous êtes invités dans notre humble demeure et que Fils Cadet vous sort :

 » QUOI ! Pauvre gargouille ! Misérable artichaut ! Tête de lard ! Tu cherches la bagarre ? J’ai dû mal entendre. Qui est le plus fort s’il-te-plait ? « 
 
Et avec le ton qu’il convient, s’il vous plait.
Ne vous fâchez pas ( et ne répondez pas non plus que c’est Fils Cadet le plus fort ! ) ( il ne mesure que 96 cm ) ( ceci dit, il pèse quand même 16 kg ) .
En fait, je le soupçonne de vouloir lire ce livre encore et encore juste pour réentendre ce passage.
Fils Aîné aussi apprécie ces lectures et il est plus sensible au message que veut faire passer l’auteur.
Nous n’avons pas  » Le plus malin  » à la maison mais Maman Bavarde en parle très bien ici . C’est terrible, je veux ce livre ( enfin, les Mômes surtout, bien sûr ) mais impossible de le trouver ni à Cultutruc ni à la médiathèque. ( si vous souhaitez me faire un cadeau à Fils Cadet hein ^^, ne vous gênez pas ! ).
Les illustrations de ces livres débordent de petits clins d’œil, il faut bien tout observer, c’est réjouissant !
Fils Cadet conseille également du même auteur :

 » Mon ballon  » :

Toujours dans la forêt, nous suivons Le Petit Chaperon Rouge et son super ballon. Elle va rendre visite à sa mère-grand ( oui, c’est sa seule occupation ) et, en chemin, elle chante la chanson préférée de Fils Cadet :  » Promenons nous dans les bois … » ( Il la chante à longueur de journée et principalement dans la voiture, d’ailleurs si vous avez manqué ses vocalises, je vous conseille d’aller écouter la bande-annonce de la saison 2 )
En chemin, Le Petit Chaperon rencontre toute une galerie de personnages farfelus ( déjà croisés dans d’autres livres de l’auteur ). L’anticipation de la page suivante plait beaucoup aux Mômes.

Evidemment elle finit par tomber sur le loup, qui commet une erreur fatale : on ne touche pas au ballon des petits nenfants. ( Cris Parole  de Môme ).
Notre dernière trouvaille à la médiathèque :


« Roméo et Juliette » :

C’est l’histoire d’amitié entre un éléphant timide surnommé tomate et une petite souris grise.

Un livre adorable à mettre dans les mains de tout enfant qui rougit facilement.
Tous les livres de Mario Ramos sont à découvrir sur son site.
Bonne lecture !
Rendez-vous sur Hellocoton !
1 Comment