Nostalgie. Les enfants grandissent vite, trop vite. Parfois, je voudrais qu’ils soient plus âgés et à d’autres moments j’aimerais retenir le temps et leur dire de ne jamais grandir.
5 ans que nous allons, matin et soir, à la crèche municipale de Winterfell, déposer ou rechercher nos Mômes. La dernière fois que nous y avons conduit Fils Aîné, j’étais enceinte de 6 mois, donc ce n’était qu’un au revoir. Cette fois-ci, ce fut plus difficile. Fils Cadet a dû dire au revoir à toutes les personnes qui s’occupaient de lui, car il est peu probable qu’il les revoie vraiment un jour …
J’ai décidé d’écrire un article spécialement consacrée à leur crèche, car nous n’en avons quasiment que des bons souvenirs .
( si l’on excepte la fois où j’ai coincé la main de Fils Cadet dans la lourde porte extérieure … OKAY)

*** GENERIQUE de DEBUT ***

Avec une chanson de Philippe Roussel très appréciée de mes Mômes.
D’ailleurs quand Fils Cadet la chante il oublie SYSTÉMATIQUEMENT le mot « caresses » dans le couplet :
« Maman me laisse
Câlin et caresses
elle va travailler,
 caresses et baiser »
Ce qui change légèrement le sens de la phrase et fait hurler de rire LdmJ


Une journée à la crèche :

Les dodos.
Contrairement à la croyance populaire, je pense que la crèche est un lieu apaisant, la preuve : mes Mômes ont toujours dormi dans leur dortoir collectif  …
– Fils Aîné à partir de ses deux ans refusait toute sieste à la maison, mais à la crèche aucun souci.
– Fils Cadet faisait des siestes 3 HEURES à la crèche … alors qu’à la maison il pointe son museau vers 14h30 …
Sincèrement je crois qu’ils diffusent des trucs dans l’air pour les endormir (un peu comme chez le vétérinaire, quand ton animal de compagnie, super excité d’ordinaire, se transforme en matou à sa mamie shooté à l’herbe à chat …)
Avec LdmJ nous avions un code. Quand Fils Cadet rentrait le soir, le parent resté à la maison posait toujours à l’autre, la question fatidique :
– Alors ???
Ce qui signifiait :  » Balance l’heure du réveil du Môme !!! »
Si la réponse était un sombre :  » Pfff, 16H » , nous pouvions être surs que cela allait être la fête de la couche dans sa chambre – et par extension au salon –  jusque 21h/21h30 …
Si la réponse était un guilleret : « 14H30 » (très rare), nous avions des chances de l’entendre ronfler à 20h00.

Les repas.
Un petit creux ?
Pour les deux pas de soucis, je crois en avoir déjà parlé ici ;).
En bons fils de profs , ils se sont vu gratifiés de leur premiers TB  : en face des cases goûter et repas.
D’ailleurs c’est simple, quand ce n’était pas écrit TB , nous avions droit à :
– Oups j’ai du me tromper de fiche. ( Mathis / Mattéo / Maxence … )
– Il a bien mangé son repas mais a refusé la pastèque : il doit être malade …

Les activités :

Photo prise à l’ouverture de la crèche. Il avait un an.

 

Atelier pâtisserie :
Tous les lundis, les plus grands participent à cet atelier : le matin dans la cuisine collective, ils préparent de bons gâteaux, crèpes ou autres gaufres, que l’ensemble des enfants dégustent pour le goûter de l’après -midi. Activité très appréciée de mes Mômes.
D’ailleurs dans le hall d’entrée de la crèche passe sur un petit écran d’ordinateur, un diaporama avec des photos des enfants prises la veille. Et depuis peu, à l’instar d’Instagram, ils passent quelques vidéos. C’est ainsi que la semaine dernière, j’ai pu voir Fils Cadet participer à son dernier atelier cuisine  : j’ai vu un enfant  touiller dans un grand saladier une pâte à gâteau, deux autres en train de le regarder, l’un d’entre eux tenait un œuf dans la main ( ils aiment vivre dangereusement à la crèche) et enfin en bout de table se trouvait mon Môme se faisant un rail de farine.
Oui, Fils Cadet adore manger de la farine … et des pâtes crues : il a dû d’ailleurs se faire violence pour ne pas boulotter son cadeau de fête des mères.
Cela m’a rappelé Fils Aîné. A son époque (il y a 3 ans donc), les puéricultrices évitaient de lui confier le paquet de pépites de chocolat car elles finissaient directement  dans son estomac sans passer par la case gâteau.
Et le lundi soir, nous avions droit à un petit papier avec la recette du gâteau du jour, j’en partage une avec vous :

 

Puisqu’on vous le dit : cro cro bon !!!



Salle de psychomotricité ou autrement appelé par Fils Cadet  : La PISCINE à BOULES !!!
Vous l’aurez compris dans cette salle trône une grande piscine à baballes, endroit particulièrement « kiffant » pour nos deux Mômes.
Quand nous venions y chercher Fils Cadet  le soir, il se trouvait très souvent en périphérie du « bassin » . Dès qu’il nous voyait arriver, il se jetait dedans.
Pas facile ensuite de le récupérer, cela devait d’ailleurs ressembler à ça :

 


Les chansons à mimer :
Les deux ont appris plein de chansons à la crèche. Les préférés de Fils Cadet étant celles parlant de loup. Evidemment à la maison, il aimerait que je les lui chante tout le temps. Et comme il pense que je suis directement connectée sur ses pensées, quand il me dit :
– Chante la chanson de la galette.
Il s’attend à ce que j’enchaîne directement !
Euh …[ je me rappelle vaguement d’un Roule Galette, je tente donc ]
Non pas celle là , je veux l’aute !!! Celle là !
Et il me regarde avec concentration …. Alors non  Fils Cadet je ne m’appelle pas Spock et je ne suis pas télépathe, je n’entends donc pas les voix dans ta tête et encore moins les chansons ( Thanks God ).

 


 

Les activités extérieures


 

Les Mômes ont pu bénéficier d’un joli extérieur pour s’éclater aux beaux jours, le seul soucis est qu’il est orienté plein Sud et ne bénéficie que de très peu d’ombre [on dirait notre terrasse ou la salle de classe de LdmJ ].
Les joues de Fils Cadet deviennent rouge vif à la moindre chaleur, je ne parle pas de coups de soleil car c’est pareil quand il se trouve dans une salle surchauffée. Donc quand je venais le rechercher les rares jours dont la température dépassait les 20°C, je cherchais le gamin de la couleur du chat toboggan (voir la photo).


 

La piscine

La vraie, avec de l’eau dedans (enfin la pataugeoire), les grands y vont en moyenne une fois par mois ( il y a un roulement ) : ils sont trois avec une puéricultrice. Fils Aîné en a beaucoup profité, par contre Fils Cadet , qui avait de vilains molluscums cette année, s’en est vu privé. Dommage, parce que c’est chouette.


Les activités artistiques.

 
En plus des dessins faits tout au long de l’année, Fils Aîné a participé à un chouette projet de mise en image d’une chanson de Philippe Roussel et ce tableau orne toujours le mur de sa chambre :
Oui, il y a une vraie chaussure dessus, un loup, une souris …et la photo ( floutée) de Fils Aîné

 

 

Ils participent également toute l’année à des sorties : médiathèque, jardinage, ou ont droit à des concerts privés de chanteurs pour enfants locaux. Et ils rendent des visites aux personnes âgées d’un maison de retraite de la ville. Oui, ils ont vraiment eu de la chance mes Mômes d’avoir obtenu des places dans cette crèche.

*** COUPURE PUBLICITAIRE ***

J’ai oublié l’activité : JOUER !!!


La dernière journée à la crèche :

Nous avions préparé depuis un petit moment Fils Cadet à cette journée. Il était à la fois content de ne plus y aller et triste à l’idée de ne plus voir Claude, Angélique, Isabelle, Gisèle et Sophie.
Nous avions acheté des macarons pour le personnel de la crèche et  écrit une carte avec la photo de Fils Cadet et son gribouillis signature dessus.
Croyant bien faire, j’explique à Fils Cadet qu’il va donner le paquet de macarons à Claude et aux autres.
           – Oh, mais z’aime bien ça moua !!!
– C’est pour les dames de la crèche, Fils Cadet.
– Pour moua aussi, [ en se montrant frénétiquement du doigt.]
– Euh non, il faudra leur offrir.
– Alors ze pleure !
Donc vendredi, je n’étais pas très fière quand je lui ai remis le paquet avec la carte, je le voyais déjà en train de le retenir frénétiquement contre sa poitrine, mais non il a été mignon et a tout donné. Claude lui a demandé :
– Alors tu pars en vacances cet été ?
– Moua, ze vais chez Papou et Mamou !
– Oui, ça on le sait [ je sens qu’il a dû beaucoup leur en parler ] mais après tu vas où ?
– Bah , à l’école !!! [ Fils Cadet ira donc à l’école le 5 juillet … ]
Je reprends la main :
– Non chéri tu vas aller en vacances à la mer avant d’aller à l’école.
Fils Cadet nous regarde, fronce les sourcils et rajoute :
– Moua,  z’ai un chapeau de mer (en mimant un truc sur sa tête).
Voilà ce que c’est de penser qu’il est possible d’avoir une vraie conversation avec un enfant de moins de trois ans. D’ailleurs, je clos ladite conversation quand il sort la main de ces fesses en clamant bien fort :
– Y’a du caca là !!!
– Va donc jouer avec tes copains, Fils Cadet !!!
Le soir, nous étions un peu émus LdmJ et moi en venant le rechercher (enfin surtout moi). Ses affaires étaient préparées : le doudou , les tétines, ses petits vêtements. Fils Cadet a fait des bisous à tout le monde. Il s’est même vu gratifier d’une super pochette remplie de souvenirs :
Il était dans le secteur des Marmottes ( d’où le gros dormeur )

 

 

Pochette remplie de dessins ,de photos, de créations … artistiques ^^
Fils Cadet a hurlé un grand MERCI quand il a eu la pochette entre les mains. Le filles lui ont recommandé de se montrer aussi gentil à l’école qu’il l’avait été à la crèche [ Mode fierté parentale ON ]. Je ne sais plus combien d’au revoir nous avons dit, de mercis , de bisous. Il a même eu droit dans le hall d’accueil à des au-revoir provenant de la mezzanine.
Quand nous nous somme retrouvés seuls sur le trottoir devant la crèche, je me suis dit que jamais plus :
  • Il ne sortirait de la voiture en me disant : « On court » pour rejoindre l’entrée de la crèche.
  • Il ne se mettrait sur la pointe des pieds pour essayer d’actionner le bouton d’ouverture de la porte.
  • Je ne me jetterais plus dans la piscine à balles pour essayer de le récupérer.
Puis je me suis dis que d’autres bonheurs étaient à venir.
Et j’espère en avoir beaucoup à raconter pour la deuxième saison de Game of Mômes!
 Bel été à vous.
A bientôt.

*** GENERIQUE de FIN ***

Je vous quitte sur une chanson de Bénabar, car comme il le dit si bien :
« On vous dépose à la crèche un matin, on vous récupère en CM1 »


 

Rendez-vous sur Hellocoton !
18 Comments