Kids, je vous avais laissé dans  un suspense insoutenable.

Comment votre mère allait-elle se sortir des griffes doigts au toucher délicat du pianiste ?

Comment votre père allait-il finalement la séduire en dépit de son non-look gothique déprimé ?

 


 

*** GÉNÉRIQUE ***

***


 

Je sortais donc avec un pianiste, qui pour me plaire, n’avait pas hésité à acheter un livret de partitions de Michel Berger. Quand tu as 23 ans et que tu es niaise candide de nature, c’est le summum du romantisme. Il me jouait « La groupie du pianiste » et je fondais de bonheur (oui, je me contentais de peu). Votre père m’a affirmé de pas avoir été jaloux durant cette période. Je me rappelle juste d’un trajet en train avec les deux protagonistes précédents et de ses non-regards.

Quelques semaines plus tard, le pianiste s’est rendu compte qu’il était « amoureux » d’une autre fille. Il s’en est donc allé avec ses partitions de Michel Berger sous le bras … pour en acheter de nouvelles.

Votre père m’a consolé en m’offrant une mixtape : il s’agissait d’une cassette … audio (so 20èmesiècle …) compilant des chansons qui était censées me plaire (et me donner un peu de culture musicale car pour sa part, il trouvait que j’écoutais beaucoup trop de Michel Berger et de Julien Clerc à son goût) (C’est pas lui qui allait me jouer « Ma déclaration » à la guitare) (ni même en chercher les tablatures sur le net).

Voici l’objet en question :

Oui, oui , « Chante la vie chante » de Michel Fugain , no comment please.

Je dois avouer qu’il a marqué des points ce jour-là, même s’il affirme ( encore aujourd’hui ) que ce n’était pas une tentative de drague déguisée. Je vous laisserai juge en vous donnant la liste des morceaux choisis et un lien pour chacun :

FACE A :

   1)      Exit Music ( for a film ) – RADIOHEAD

   2)      Commercial for Levi  – PLACEBO

   3)     Shadowman– K’s CHOICE

   4)     Weak – SKUNK ANANSIE

FACE B

   1)      I’ve seen it all – BJÖRK et Thom YORK

   2)      Showbiz– MUSE

   3)     Lover,You should’ve come over – Jeff BUCKLEY

En vérité, je n’étais pas la première à qui il faisait des mixtapes, mais je ne l’ai su que bien plus tard, pas aussi soudainement que Monica dans cet épisode de Friends cependant :

 

En mars 2001, je me rappelle d’un super concert d’ALundi  (quasiment le seul d’ailleurs) dans une super salle  :  la cafet’ du RU (nan, c’est pas bien de se moquer), où en ma qualité de groupie officielle du groupe ( je n’étais pas la seule, mon témoin de mariage se reconnaîtra) j’avais pu obtenir une affiche signée par les différents membres du groupe. Voici la dédicace de votre père :

 

L’affiche est un peu passée, car elle trône depuis 9 ans au dessus de mon bureau. Censurée, mais en laissant l’essentiel.

 

 

Mais vous le constaterez par vous-même …  aucun sous-entendu [NDLR :  je ne développerai pas la référence à Mars Landing Party de Placebo  car je m’adresse à des enfants, hein !]. Cette chanson était une private joke (un peu ambiguë tout de même ^^ ).

En mai 2001, je me souviens d’une soirée où nous avons tenté par tous les moyens de faire virer Laure du Loft. On avait essayé de voter par internet, mais il fallait absolument envoyer un SMS surtaxé, on avait donc laissé tombé ( elle ne méritait pas que nous dépensions le moindre centime [ de franc ].)

En juin 2001, nous avons appris être tous les deux admissibles au CAPES. En gros, nous avions le droit de jouer encore, en allant passer des oraux non loin de Paris.

 


 

*** COUPURE MUSICALE  ***

( ça sent l’été, le CAPES que j’ai raté …)

L’été est arrivé. Après le passage de mes oraux, que je sentais ratés, c’est la première personne que j’ai appelée. Nous nous sommes revus plusieurs fois au mois de juillet, étant chez nos parents respectifs à une vingtaine de kilomètres l’un de l’autre. Votre père a donc fait la connaissance de ma famille avant que nous sortions ensemble. Je me rappelle d’un après midi au parc de jeux avec mes cousines de moins de 7 ans. Il était RA-VI. Encore un moment particulièrement romantique.

Quand les résultats du CAPES ont été diffusés sur le minitel ( minute mouhahaha ) ( sooooo  20èmesiècle toujours , ah non merde 2001  ), c’est aussi la première personne à qui j’ai téléphoné : il était admis sur liste complémentaire, quand à moi j’avais de nouveau échoué ( pas de commentaires désagréables, Fils Aîné ! )

J’ai pris conscience, qu’étant sur liste complémentaire, il y avait de fortes chances qu’il parte faire son année de stage dans une autre académie (probablement Versailles ou Créteil – chouette !), et que nous ne nous reverrions plus…
Le lendemain, un job d’été m’attendait près de la fac, quand à lui il aurait son affectation définitive fin août, le temps pressait. Prenant mon courage à deux mains et mon téléphone de l’autre, je lui ai donné rendez-vous dans un parc proche de la maternité où nous étions nés 24 années plus tôt. J’ai fait le premier pas, et il a dit oui tout de suite (c’est fou, sachant qu’il n’y avait JAMAIS pensé auparavant) (quelle facilité d’adaptation tout de même).

Nous nous sommes embrassés pour la première fois sur le quai de la gare dans le brouillard, il faisait un froid de canard en attendant mon train, et nous ne nous sommes plus vraiment quittés. Et oui, non seulement il a fait son année de stage dans l’académie ( dans ta face Créteil ), mais en plus j’ai trouvé du travail dans la même ville que lui (Winterfell).
Il m’a proposé d’emménager chez lui au milieu de l’hiver suivant (c’est à dire deux mois plus tard en saison easterosienne).

Ils se pacsèrent, se marièrent et eurent beaucoup d’enfants (enfin 2). ( Et j’ai eu mon Capes l’année suivante, hein Fils Aîné …)

 

  THE END

*** GÉNÉRIQUE ***

Droit de réponse : Sa version de l’histoire par LdmJ : ici  ,  là et enfin .

Rendez-vous sur Hellocoton !
19 Comments